Top-sites !
UshinaSei by Kurokineko on Grooveshark

 
Oha' minna, n'hésitez pas à vous inscrire dans ce fab' forum ! /o/
Pour toute inscription dans le groupe Royal Guard, nous accordons un bonus de 30 points à la validation.
Et 20 points pour ceux qui souhaitent rejoindre United Heroes et Strike Force !

Partagez | 

Un endroit tranquille

Akemi TanakaMessages : 312
Opales : 1442
Date de naissance : 04/03/1997
Age : 20
Commentaires : ~

ID CARD
Rôle: Fantôme Errant
Âge: 17
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: Un endroit tranquille   Jeu 11 Sep - 14:45
Un endroit tranquille
(feat. Akemi Yahiro)


Une nouvelle journée commençait, apportant son lot de surprises, de joies, de bonheur, de malheurs et de cookies.

Du moins c'est ce qu'on dit... Plus ou moins certes... Mais pour Akemi, on peut résumer cette phrase aux cookies, unique repas de son petit-déjeuner depuis quelques jours déjà. Piller les épiceries du quartier n'était pas une mauvaise idée, ne pas avoir les moyens de conserver certaines denrées alimentaires par contre en était bien une. Non pas qu'un gâteau sec aux pépites de chocolats et éclats de nougat, pour le coup, devienne rapidement impropre à la consommation, mais les plats préparés eux sont moins tolérants face à une température ambiante. Et l'albinos sait très bien qu'en cas de crise, on prend d'abord les conserves, l'eau et le sucre. Sauf qu'il ne faut pas faire la fine bouche non plus, quitte à manger de la pâte crue garnie de sauce tomate cheap et d'autres trucs qui vous raclent le fondement de l'estomac en deux heures.

Comme à l’accoutumée, l'albinos se terra dans l'ancienne chambre/cercueil de sa génitrice, anciennement pendue, pour grignoter. Quand il en avait la capacité, autant mentale que physique, Tanaka se terre dans cette pièce suintant la mort et la pestilence, titillant deux des quatre cavaliers de l'apocalypse d'un seul orteil. Ce plaisir morbide n'en était pas un loin de là, il s'inflige ici une simple épreuve, de la même manière que les moines méditent sous une cascade pour fortifier leur esprit, l'enfant de lune inhale un air souillé entre des murs encore trempées par la décomposition corporelle. L'odeur y est infecte, mais on s'y habitue de plus en plus vite, et manger là-dedans n'a rien d'un exploit pour l'accident de conception. Au moins, si jamais il se trouve dans la pire des positions, il pourra toujours tenir face au dégout de la chose. Après tout, nous sommes en des temps difficiles, où les enfants font loi dans une prison à ciel ouvert...

Le ciel, symbole de magnificence de par son bleu unique en période d'été. Il est drôle de remarquer que le monde oublie sa grisaille triste le reste du temps, surement trop occupé à le regarder plus d'une fois par an. Mais le cheveux argenté lui se devait d'y jeter un œil ! Une idée évidente avait traversé son esprit il y a de cela quelques jours, tellement évidente qu'elle en semblait presque idiote !

Qui dit adultes dit monde qui marche. Qui dit monde qui marche dit déplacement. Qui dit déplacement dit transports. Qui dit transports dit... Avions ! Certes en temps normal c'est difficile de voir un avion s'il n'y a pas d'aéroport près de chez soi, mais l'industrie de l’aéronautique ne repose pas seulement sur des Boeing. On a aussi des hélicoptères, des chasseurs... Enfin bref. L'idée du presque adulte était tout simplement de prendre son temps chez lui pour observer les nuages, à la recherche d'un quelconque signe de vie à l'extérieur du brouillard. Car soit cette ville-prison est toujours ancrée dans la réalité, malgré des adultes qui disparaissent en un claquement de doigts, soit tous les enfants se battent et créent des clans pour pas un kopeck dans une zone coincée dans une dimension étrangère.

Akemi voulait chercher des indices quant à la raison de ce changement brutal. Encore une fois, il s'en fichait complètement au fond du pourquoi du comment, mais il s'agissait là du seul véritable problème qui se posait à lui. Survivre n'en est pas vraiment un, tout ce qu'il avait à faire était de sortir, de fouiller le plus possible pour avoir à manger et boire, et courir quand il y a danger de mort, rien de plus. Au moins, le garçon avait un but, quelque chose sur quoi raccrocher son esprit pour ne pas avoir cette désagréable impression de perdre son temps au point d'en devenir complètement fou.

Mais aujourd'hui devait-il être passé à la fenêtre ? Pour le savoir, l'ermite devait vérifier son stock de vivres. Le dernier ravitaillement s'est fait il y a plus d'une semaine et le peu qu'il trouve ne lui permet pas de tenir autant de temps sans toucher aux réserves faites lors des tous premiers jours qui ont suivi la disparition globale. C'est donc comme il s'en doutait qu'aujourd'hui fut un "jour de courses", une désagréable corvée dans l'unique but de prolonger sa vie de quelques heures au prix de peut-être la perdre dans surement quelques heures...

Se préparant donc pour une sortie, l'albinos enfila une tenue relativement sombre, contrastant avec sa pâleur, tout en pensant à posséder un maximum de poches vides à la fois sur le pantalon et la veste, complétant la panoplie du petit SDF avec un sac de lycéen sur le dos. N'ayant aucunement de temps à perdre, Ake' prit comme toujours ses couteaux et ses fourchettes, s'étant entrainé des jours avant à les lancer avec précision, en cas de dernier recours.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Errant alors dans cette ville, le garçon préféra couper à travers les terrains vagues et ses bâtiments abandonnés simplement pour sa connaissance poussée de la topographie de cet endroit. Chaque recoin, chaque cachette, chaque chemin lui était connu grâce à ses nombreux services en tant que transporteur pour les gangs d'avant. Tana avait de l'expérience en tant que membre d'un groupe, mais il était toujours l'outsider à cause de sa manie à rester solitaire et son apathie. Au fond, livrer des colis suspects à travers les quartiers ne lui permettait qu'à gagner un peu de blé sur le dos de types dont leurs vies se trouvaient plus bas que la sienne, rien de plus. Ce n'était là qu'une des nombreuses "missions" qu'avait pratiqué le fantôme, une mission lui offrant la chance de pouvoir semer quiconque dans cette zone.

Dommage qu'il doive aller vers l'ouest, n'ayant aucune connaissance des zones prises par les clans actuels. De toute façon l'enfant de lune s'en fichait complètement, il n'aura qu'à fuir comme d'habitude et ne pas croiser ses prochains ennemis...
Akemi YahiroMessages : 27
Opales : 1233
Date de naissance : 21/05/1997
Age : 20

ID CARD
Rôle: Chef
Âge: 16 ans
Inventaire:
avatar
Strike Force

MessageSujet: Re: Un endroit tranquille   Dim 28 Sep - 3:41



Elle avait enfin atteint le toit, haletant légèrement. Observant rapidement les environs, elle réalisa que les possibilités qui s'offraient à elle étaient minces, mais pourtant guère insignifiances. Alors que la porte derrière elle s'ouvrait déjà, elle reprit sa course effrénée, arriva jusqu'à l'escalier extérieur, celle-ci n'hésitant guère quant à la décision de le prendre, descendant à toute allure les marches qui le constituaient. Elle n'avait plus le temps. Ainsi elle se décida à passer par-dessus la barrière, désescaladant, se laissant tomber lorsque la hauteur était suffisamment faible. Suivant par la suite le chemin de terre, tournant au coin du mur, elle réalisa bien tard que cela n'était qu'une simple impasse. Le muret, la dépassant de plus d'un mètre, semblait infranchissable. Prenant quelques mètres d'élan, elle s'accrocha tant bien que mal à la corniche, serrant des dents pour surmonter l'effort alors que son corps était déjà fatigué. Lentement mais surement, elle se hissa jusqu'en haut, soupirant. Elle prit seulement le temps de regarder derrière elle, une dernière fois.
Elle sauta.

Akemi avait une longue liste de choses à accomplir, choses qui se résumaient pourtant à peu. Cette journée s'était pourtant commencée par son entrainement quotidien, en plus de quelques réunions et décisions prisent rapidement. Un des membres du clan avait rapporté une information intéressante concernant un groupe secondaire, poussant la jeune chef à se rendre, avec deux autres membres en expédition pour en savoir plus. Il représentait une menace directe à la zone ouest de la ville, quelques altercations ayant déjà eu lieu. Pourtant, elle n'était cette fois-ci suivit par Ulrick, celui-ci s'en étant allé faire ses petites affaires qui ne la concernait pas. Il n'était de toute façon guère discret comme le demandait cette sortie, ce qui arrangeait plutôt la demoiselle. Cette journée était semblable aux autres.

Elle était partie de bonne heure en direction du quartier Sud, s'étant tout de même préparer à toutes éventualités. Capuche couvrant la plaine vue de son visage et de sa mèche rouge, Akemi atteignit rapidement les bâtiments abandonnés et détruits des terrains vagues, cherchant avec ses compagnons le lieu de rendez-vous de la réunion. Fouillant un à un les bâtiments, le petit groupe parvint après de longues heures à trouver leur objectif. Ils s'engouffrèrent ainsi dans une école partiellement détruite, se cachèrent pour avoir une place de choix quant à ce qui allait se dérouler ici dans quelques heures. Ils attendirent. Longtemps, bien trop longtemps pour espérer tirer quelque chose de cette expédition dorénavant ratée. Soupirant, la jeune femme délaissa ses compagnons pour retourner à la base. Peut-être était-elle fatiguée de tout cela, ne demandant qu'un peu de repos. Déambulant au hasard dans les couloirs afin de trouver la sortie, elle passa sans s'en rendre compte devant le petit groupe de personne recherché auparavant. Elle avait été si près du but. Le groupe, lui pourtant, l'avait bien remarqué, et ne se fit pas prier pour traquer l'intruse, l'obligeant à fuir.

Ainsi elle se retrouva dans cette ruelle, inévitablement essoufflée par sa fuite. Akemi se redressa lentement, passant une main dans ses cheveux découverts de sa capuche tombée dans son dos. Elle ne devait, malgré tout guère se relâcher, ses poursuivants pourtant très certainement employer la même méthode qu'elle pour franchir le muret. Elle ne devait pas oublier, pas cette fois-ci. Peut-être n'avait-elle pas de chance aujourd'hui. Soudain, un frisson la parcourra lorsque sa vision se focalisa sur le garçon qui se tenait à quelques mètres d'elle. Comment avait-elle fait pour le pas le voir plus tôt ? Se mettant sur la défensif, la jeune fille recula instinctivement de quelques pas, passant une main dans son dos pour y décrocher la lame qu'elle transportait. Il était, comme tous, sûrement armé, et la demoiselle ne voulait pas perdre de temps avec ce qui semblait être un des gardes de ses poursuivants. Tout en le fixant, son regard ne défaillit guère lorsque que son esprit réalisa que la petite arme n'était plus à sa place, surement tombée lors de sa course.
Elle n'avait définitivement pas de chance.

Les secondes s'écoulèrent, interminables. Devait-elle fuir, encore ? Son corps ne le désirait pas, son excursion ayant déjà été éprouvante pour la continuer encore. Les terrains vagues lui étaient inconnus, se perdre serait donc si facile et si embêtant. Elle était seule. De l'autre côté du muret, elle entendait déjà des bruits de pas. Elle devait trouver une solution, et rapidement.


Akemi TanakaMessages : 312
Opales : 1442
Date de naissance : 04/03/1997
Age : 20
Commentaires : ~

ID CARD
Rôle: Fantôme Errant
Âge: 17
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: Re: Un endroit tranquille   Lun 29 Sep - 0:14
Un endroit tranquille
(feat. Akemi Yahiro)


Et voilà que ce ciel insondable se moqua de l'albinos, lui offrant une jeune fille décapuchonnée sans crier gare. Cette habitante des nuages eut un réflexe bien étrange : D'abord elle recula, puis elle chercha quelque chose sur son dos. Pas besoin d'être Sherlock Holmes pour deviner ce genre de détails, surtout quand la personne en face de vous ne prend même pas le temps de vous analyser correctement, préférant mettre de la distance et lever son bras pour la diriger par-dessus l'épaule.

Le regard légèrement étonné reprit sa forme naturellement neutre, comme si oui les femmes tombent du ciel. Après tout, les adultes disparaissent en une nuit alors pourquoi pas ? Mais dans sa chute elle sembla avoir perdu ce qu'elle transportait, tâtonnant avant de se retrouver de nouveau les mains certes pleines de doigts mais vides de tout outillage. Rempli de chance jusque là, l'albinos put entendre des bruits de pas, beaucoup de bruits de pas.

Qu'est ce qu'elle avait amené avec elle ? Était-ce des ennemis ou des alliés de cette fille singulière ? La fixant de ses yeux rouges, l'enfant de lune pensa à l'attraper comme une otage pour soit la sauver, soit se sauver lui-même. Mais elle ne semblait pas être du genre molle et sans défense, déjà car on ne tombe pas des cieux aussi facilement. Aussi le moyen le plus calme de se trouver à cet endroit précis n'était autre que le chemin que l'albinos venait de prendre. Ce qui veut dire qu'en face elle possédait l'agilité nécessaire pour tracer ses propres voies, en bref une possible adepte du parkour et donc une sportive. Et vous savez ce qu'on dit sur les sportifs ? Ils sont forts.

Les bruits de pas se rapprochaient, jusqu'à s'arrêter. Le chevelu d'argent put remarquer des phalanges s'accrocher en haut du muret se trouvant en face de lui, mais elles lâchèrent rapidement prise, ce qui entraina le bruit typique d'un corps qui retombe lourdement sur le sol.


- Elle est passé par-dessus ?! Ok, que quelqu'un me donne un boost !

Et merci à vous, citoyens anonymes, pour avoir éclairci la situation auprès de l'ancien groom d'hôtel. Lui offrant alors une idée qui l'amusait légèrement, priant pour qu'elle marche de la plus belle des manières possibles.

Posant son index sur ses lèvres, l'albinos fit comprendre qu'il ne fallait point faire de bruit. Puis il indiqua avec le même doigt le chemin à prendre. Et pour finir, afin de forcer cette inconnue à la mèche de sang de partir, il prit la parole.


- C'est bon je l'ai ! Elle s'est foulé la cheville mais je n'arrive pas à la maitriser seul !

Sans plus attendre, l'albinos se retourna et prit exactement le même chemin qu'indiqué au pas de course. Pourquoi avait-il tenté une telle diversion ? Déjà par expérience, sachant qu'au pire ils seront étourdis d'entendre une voix complètement inconnue, qu'au mieux ils vont se relâcher en pensant avoir leur objectif. Libre à cette fille de lui faire confiance ou non, même si l'avenir ne dit pas si le vagabond deviendra traitre ou sauveur...
Akemi YahiroMessages : 27
Opales : 1233
Date de naissance : 21/05/1997
Age : 20

ID CARD
Rôle: Chef
Âge: 16 ans
Inventaire:
avatar
Strike Force

MessageSujet: Re: Un endroit tranquille   Sam 11 Oct - 22:51



Elle tourna son regard vers le muret. Au final, la jeune chef n'avait aucunement pris le temps d'observer l'homme, le potentiel ennemi qui se trouvait devant elle. L'avait-elle seulement regardé ? Peut-être avait-elle simplement oublié. Seule, elle avait rapidement perdu ses repères en ces terrains vagues, ne restant pourtant une cible facile et fragile. Si son vis-à-vis décidait à l'attaquer, elle pourrait aisément y répondre, quand bien même un combat seul contre tous était difficile, voir impossible. Sa pleine concentration se focalisa ainsi sur le mur, sur les pas qui s'en approchaient. Ils l'avaient rattrapée. Ils semblaient y avoir là plusieurs personnes. Devait-elle fuir ? Elle fit volte-face, regardant rapidement les alentours afin d'y trouver un chemin de sortir. Celui qui se présentait à elle semblait faire le tour du bâtiment, rejoignant peut-être celui-ci après quelques mètres. Sa seule porte était bloquée par l'albinos. Ainsi elle reposa son regard sur lui, alors que déjà une main s'était accrochée en haut du muret.

Il posa son doigt sur ses lèvres, comme pour lui intimer de faire le moins de bruit possible. Qu'avait-il en tête ? L'observant un peu plus, Akemi remarqua son visage neutre, serein, bien loin de l'attitude d'un ennemi imminent. Elle ne devait pourtant baisser sa garde. Il lui pointa une direction à suivre. Etait-il en train de l'aider ? Peut-être s'était-elle trompée sur son compte. Peut-être se faisait-elle simplement berner, alors que derrière le mur un des poursuivants demandait bêtement de l'aide. Pourtant, elle n'eut le temps d'y réfléchir plus, son vis-à-vis prenant la parole.

Elle écarquilla les yeux l'instant d'une seconde, analysant les paroles qu'avait prononcé le jeune homme. Un tel plan allait-il réellement fonctionner ? Même s'il était quelque peu farfelu, il s'avéra fonctionné quelques secondes, les doigts qui dépassaient au muret se décrochant. Surprise, elle mit un temps avant de prendre le chemin que lui avait indiqué l'homme à la chevelure de neige. Peut-être était-il simplement un appât qui la conduirait dans le piège. La jeune chef n'avait, de toute façon, aucunement le choix.

Silencieuse depuis lors, la jeune chef se contenta de le suivre. Ainsi ils rebroussèrent le chemin que semblait déjà avoir pris l'albinos, suivant une route inconnue pour la jeune chef des Strike Force. L'avait-il reconnu ? Elle espérait rester une simple inconnue, une simple fille perdue qui allait bientôt retourner dans son clan. La course continua durant quelques minutes, temps que la mèche n'avait remarquée, trop concentrée sur son endurance qui s'essoufflait ou sur les intentions encore méconnues de l'homme qui l'aidait. Ils s'arrêtèrent, enfin. Ils étaient déjà bien loin du lieu de leur rencontre, quand bien même elle ne savait aucunement où elle se trouvait. Reprenant son souffle, Akemi resta à une distance respectable de son sauveur, ne sachant encore ses intentions pour la suite. La suite d'ailleurs, y avait-elle seulement songé ?

Elle n'était guère dans la meilleure des positions. Pourtant, la première chose à faire était évidente. Se redressant, elle planta une nouvelle fois son regard dans celui de son compagnon de fuite.

« Merci. »


Akemi TanakaMessages : 312
Opales : 1442
Date de naissance : 04/03/1997
Age : 20
Commentaires : ~

ID CARD
Rôle: Fantôme Errant
Âge: 17
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: Re: Un endroit tranquille   Dim 12 Oct - 19:53
Un endroit tranquille
(feat. Akemi Yahiro)


Le plan avait marché, les inconnus ne se montrant pas durant tout le trajet. A priori les deux avaient gagné une bonne avance, mais le chemin emprunté par l'albinos n'avait rien de secret. Quiconque sera assez intelligent pour passer à travers les fenêtres et les failles dans les murs arriverait peut-être à les rejoindre. Peut-être, pour la simple raison que ce lieu est un véritable labyrinthe pour le non-pratiquant de ces terres.

Pour Akemi l'histoire est quelque peu différente. ce n'est pas en un mois qu'une zone industrielle devient aussi délabrée que ça, ni même en un an. Avant c'était le logis des sans-abris, et le terrain de jeu de quelques gangs mineurs qui cherchaient un peu d'amusement via la drogue et les actes illicites. Le garçon avait trempé avec ces types, comme coursier. On vend du matos, on le transporte, parfois on doit savoir fuir... C'était le passé. Comment il en est arrivé à entrer dans un gang ? Ça c'est une autre histoire.

Cela dit cette période n'avait rien de joyeuse pour lui, sans pour autant qu'elle soit triste. Au moins elle lui apporta les connaissances pour survivre dans cette situation présente, ce qui n'était point un mal bien au contraire. Déjà connaître ce chemin était en soi un joli privilège, mais savoir qu'il mène à une planque secrète et bien fermé élevait ce savoir au rang doré en ces temps présents. C'est ainsi qu'il se retrouva en position de force, avec une fille qu'il jugea plus forte que lui et des inconnus qui la poursuivaient sans doute déjà hors-jeu. Une seule erreur, et l'enfant de lune sera déjà loin en laissant tout ce beau monde dans ces ruines, où les débris semblaient prêts à écraser le couple à n'importe quel instant.

Elle, cette inconnue si précieuse pour certains, n'avait rien d'une idiote sans ressources. Essoufflée, elle a pu tenir une course poursuite jusque là ET garder sa vigilance envers son pseudo-sauveur, il fallait le souligner. Pour l'ancien facteur ce cas était rare, les gens préféraient ne pas le suivre ou directement se jeter dans ses bras. Là elle pratiquait un parfait équilibre, se tenant à bonne distance tout en exprimant sa gratitude, si on peut appeler un "merci" de la sorte. Mais elle semblait sincère, qu'il s'agisse de sa façon d'agir ou de parler, une personne un peu plus digne de confiance que la moitié des habitants de ce monde de fous.


- Je t'en prie...

Tanaka était lui aussi fatigué. Il ne soufflait pas autant que l'inconnue mais il avait besoin de récupérer son oxygène. Le sol poussiéreux n'aidait pas des masses pour une circulation propre dans les poumons, pourtant il faudra faire avec. Ne pouvant pas l'abandonner ainsi, la seule chose qui lui restait à faire était de poser des questions... Avoir un comportement normal quoi... Le garçon ne portait aucun intérêt à la chose, malgré tout l'abandon gratuit n'est pas son genre, et celle qui se trouvait en face de lui possédait ce don pour le mettre lentement hors de sa garde, sans pour autant l'afficher, ne voulant pas paraitre comme une victime facile.

- Qu'est ce qui se passe ? Pourquoi quelqu'un comme toi prendrait la fuite ?

Actuellement, l'inconnue était classée dans la tête du juge blanc comme "puissante" et "humble", dans le sens où elle ne semblait pas être du genre à se faire remarquer. Tout ça selon sa posture, ses manières, son apparence et sa voix... Akemi a tendance à juger sur l'habit pour connaître le moine en face de lui, et ça l'aide plutôt bien jusqu'à maintenant. Ces deux étiquettes pouvaient se décoller n'importe quand, mais il s'agissait aussi de talismans qui rendait le vagabond un peu plus sympathique qu'à son accoutumé. Puissante et humble... Peu de gens pouvaient se vanter de posséder de telles qualités...
Akemi YahiroMessages : 27
Opales : 1233
Date de naissance : 21/05/1997
Age : 20

ID CARD
Rôle: Chef
Âge: 16 ans
Inventaire:
avatar
Strike Force

MessageSujet: Re: Un endroit tranquille   Jeu 29 Jan - 17:48




Elle soupira faiblement, reprenant une respiration à peu près normale après de longues secondes. Il fallait dire que son erreur avait failli lui coûter la peau, quand bien même elle avait évité aux autres personnes de son groupe de se faire prendre. Akemi savait qu'elle avait eu de la chance. Si une des personnes avait possédé une arme, cette dernière n'aurait pu si aisément s'enfuir. Peut-être l'erreur de base était qu'elle n'avait pas pensé à prendre tout son équipement, le départ ayant été précipité. Elle avait par la suite perdu la seule arme qu'elle avait, faute de chance cette fois-ci. Ainsi son regard, toujours planté dans celui de son sauveur devint légèrement plus curieux. Et lui, possédait-il une arme ? Peut-être attendait-il le moment opportun pour l'attaquer à son tour. Son attitude cependant semblait prouver le contraire ; ses dires, appuyer son action. Akemi savait sentir ce genre de chose, et en ce moment même, les questions que posait l'albinos n'étaient que de simple curiosité pour engager la conversation.

« Il y a des jours où il vaut mieux fuir plutôt que d'affronter nos épreuves. Surtout dans cette ville. » Fit-elle simplement, ne voulant donner plus de détail sur ce petit incident. Cela ne regardait que son clan, au final. Ayant déjà échappé à la mort, la jeune chef ne voulait pas se remettre dans une autre position délicate en révélant le détail de trop. Elle passa une main dans sa chevelure pour la remettre en place, presque rétablie de la course passée. Ainsi, ne voulant créer un froid avec le sympathique jeune homme, elle reprit, lui offrant un petit sourire gêné :

« J'ai l'impression que tu connais bien le coin. Tu pourrais m'aider, une dernière fois, à sortir de cet endroit ? »

Elle mit de côté pour un moment son côté formel de chef de groupe, redevenant la simple Akemi d'antan. Cela reviendrait plus tard, mais la jeune fille jugea bon de changer légèrement d'attitude pour un temps. Là n'était pas l'objectif que de crier sur tous les toits qu'elle dirigeait les Strikes Forces. Peut-être en demandait-elle trop, et trop vite, mais elle savait qu'elle n'avait pas vraiment le choix. Rester ici alors qu'elle était recherchée n'était pas judicieux. Se perdre l'était encore moins, surtout dans les terrains vagues. De plus, l'idée de se retrouver une nouvelle fois seule ne la rassurait pas, même si se débrouiller n'était pas un problème en soi. Mais ça, elle le gardait bien pour elle, ses problèmes devaient passer avant ceux du groupe. Peu à peu elle abandonna sa position de défense, sentant qu'elle n'avait pour le moment rien à craindre de son vis-à-vis.

Son regard avait dérivé lentement, prenant le temps d'observer plus en détail celui qui l'avait secouru. On pouvait dire qu'il n'était pas mal, comme garçon. Soudain, elle se rappela d'un point important lorsqu'elle détailla de plus près les vêtements de son sauveur, sa posture, son attitude face à elle. Il était vrai qu'elle oubliait souvent les choses importantes, mais de là à oublier toute forme de civilité, cela la surprit quelque peu. Au fond, peut-être cet ''oubli '' était nécessaire, fait inconsciemment afin d'avoir le temps de juger si le jeune homme était digne de confiance. De toute façon, cela n'allait pas lui donner plus d'information que cela sur sa personne. Il ne la connaissait pas.

« Ah, j'en oublie toute forme de politesse. Je me nomme Akemi. Et toi ? »


Akemi TanakaMessages : 312
Opales : 1442
Date de naissance : 04/03/1997
Age : 20
Commentaires : ~

ID CARD
Rôle: Fantôme Errant
Âge: 17
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: Re: Un endroit tranquille   Ven 6 Fév - 17:35

Un endroit tranquille
feat. Akemi Y.



Reprenons là où nous étions. On a : Un jeune homme apathique, une jeune fille d'à peu près son age qui est complètement inconnue dans le registre, des types qui la pourchassent sans savoir pourquoi et un bâtiment complètement en ruines qui aurait sûrement été rasé si la société n'avait pas changé avec la disparition des majeurs.

Tanaka, qui est le nom de mon albinos ici présent, possédait bel et bien une arme dans son sac à dos. Enfin, peut-on vraiment qualifier un couteau abatte d'arme ? Certes cela peut couper des os, mais son poids l'empêche toute utilisation autre que défensive, et heureusement que jusqu'à maintenant il n'a jamais eu à s'en servir... Alors pourquoi j'en parle ? Eh bien tout simplement pour indiquer sa présence, quand bien même il n'est pas dans l'intention de l'apathique d'utiliser sa lame pour dépecer une inconnue, même si cela lui semblait possible.

Non, le garçon avait bien eu l'intention de sauver cette fille d'un destin surement tragique, et ce sans même la connaître. Elle aurait bien pu être poursuivie par l'association des justiciers de la ville qu'elle l'aurait quand même sauvé. Pourquoi ça ? ... Comme ça, sans raison. Akemi ne pense jamais à ce genre de détail, il vit dans l'instant présent sans se soucier du futur et des conséquences qu'il crée.


« Il y a des jours où il vaut mieux fuir plutôt que d'affronter nos épreuves. Surtout dans cette ville. »

"Humble", cela ne semblait pas être une erreur de jugement finalement. Beaucoup essayent de lutter contre la fatalité, c'est dans la nature humaine après tout. L'espoir de vivre une expérience meilleure que ce que l'on a, c'est ce qui motive la majorité à se battre plutôt qu'à fuir... L'inconnue à la mèche pourpre intriguait surement l'enfant de lune, lui qui n'a rien de mieux à faire que de rencontrer les survivants de cette ville fermée et en proie au chaos.

« J'ai l'impression que tu connais bien le coin. Tu pourrais m'aider, une dernière fois, à sortir de cet endroit ? »

Face à cette question, Tana releva les yeux vers son interlocutrice dans un regard neutre mais assaisonné avec une pointe d'étonnement. Elle lui faisait confiance ? Comme ça ? Est-ce qu'elle avait conscience qu'il pouvait la semer dans cette zone du quartier et la laisser baigner dans le risque d'être retrouvée par les mauvaises personnes ? Peut-être bien que oui. Sauf qu'elle avait raison de lui demander son aide, après tout le chevelu d'argent n'avait aucune raison de vouloir du mal à cette personne. Mais était-ce de la pure folie ou bien une grande capacité d'observation et de jugement qui en avait conclu à demander son aide ? Retournant à son expression sans émotion, le monstre blanc devina que la seconde option était la plus proche de la réalité de part les actes et les paroles de celle qui se tenait devant lui.

Mais alors qu'il allait répondre à cette demande, après avoir été perdu dans ses pensées pendant de longues minutes, voilà que sa compagne reprit la parole.


« Ah, j'en oublie toute forme de politesse. Je me nomme Akemi. Et toi ? »

Akemi ? Celui qui portait ce prénom ne fut pas du tout surpris de rencontrer quelqu'un portant la même étiquette que lui, après tout ce n'est qu'un prénom... Mais bon, "Akemi sauve Akemi" ça fait un peu bizarre. Sans compter que maintenant cela va être un vrai casse-tête pour savoir de quel "Akemi" on parlera.

- Akemi, et je veux bien t'aider.

Sans une pointe d'émotion, le garçon utilisa sa voix toujours aussi neutre et plate pour répondre aux deux questions sans détour. Commençant à bouger, il chercha une sortie à cette cachette en inspectant chaque recoin. Au total il put en repérer trois sans compter par où ils sont arrivés afin de sortir de cette cachette à l'abri du soleil. Mais avant de commencer à emprunter un chemin, un détail revient en tête du vampire.

- Au fait, tu sais où tu as perdu ton arme ? On peut aller le chercher si tu veux

Puisque la confiance était de mise, autant avouer qu'il avait remarqué le tic d'une épéiste lors de leur rencontre : Celui de chercher quelque chose sur son dos. Et il pouvait l'aider à retrouver son moyen de défense si elle le désirait, ce n'est pas une fille armée qui va le déranger après tout.


Code by Gali.
Tu touches, tu redistribue... je te mange tout cru.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un endroit tranquille   
 

Un endroit tranquille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bibliothèque de votre ville
» UN ENDROIT TRANQUILLE...
» petit coin tranquille
» la poisse! (écrire à l'endroit ? )
» je n'arrive pas à découper à l'endroit souhaité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ushinawareta Seijuku :: Akashiki :: Côté Sud :: Terrains vagues-