Top-sites !
UshinaSei by Kurokineko on Grooveshark

 
Oha' minna, n'hésitez pas à vous inscrire dans ce fab' forum ! /o/
Pour toute inscription dans le groupe Royal Guard, nous accordons un bonus de 30 points à la validation.
Et 20 points pour ceux qui souhaitent rejoindre United Heroes et Strike Force !

Partagez | 

Les liens qui entravent et ceux qui unissent. [PV : William]

Matthew SerenMessages : 147
Opales : 1430
Date de naissance : 13/01/1993
Age : 24
Localisation : Pas loin... Probablement ?
Humeur : Blasé.
Commentaires : Je ne sais absolument pas quoi dire o/

ID CARD
Rôle: Branlo ?
Âge: 17 ans
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: Les liens qui entravent et ceux qui unissent. [PV : William]   Jeu 25 Sep - 5:20

Non... Définitivement non, peu importe comment on pouvait bien regarder les choses, la poussière n'avait pas et n'aurait probablement jamais bon goût... Voilà ce que ce dit Matthew quand sa tête heurta le sol et qu'un peu de poussière glissant dans ses narines et entre ses lèvres... Toussant légèrement, il essaya de se relever avant de se prendre un nouveau coup de pied dans l'estomac qui ne manqua pas de le flanquer une nouvelle fois au sol dans un gémissement étouffé... Bordel... C'était vraiment pas sa journée... Dans un vain effort, il tira sur les liens retenant ses poignets attachés dans son dos, mais rien n'y fit, bien évidemment... Après tout, il était assez évident que ses geôliers avaient prit soin de l'attacher correctement, surtout après qu'il en ai laissé trois sur le carreau... L'espace d'un instant, il ne put s'empêcher de se demander si les choses se seraient mieux passés s'il avait fait partie d'un clan... Non, probablement pas...

Reprenant son souffle, toujours au sol, il ne put que s'en vouloir d'être tombé dans une embuscade si grossière... Effectivement, le fait de ne pas avoir fumé depuis un bout de temps l'avait quelque peu mit sur les nerfs, mais il ne se serait douté qu'il puisse se faire avoir en allant à la chasse aux clopes... Oui, voilà pourquoi il avait foncé dans la gueule du loup, voulant simplement trouver un paquet encore en état, il avait dû venir jusqu'aux terrains vagues présents dans le quartier nord à la recherche du saint Graal de tous les fumeurs, malheureusement, les choses ne s'étaient pas passées comme il aurait voulu et il avait fini pas tomber sur un groupe de jeune assez peu hospitaliers et les choses s’enchaînant, il était maintenant à plat ventre dans une pièce de petite taille contre un sol poussiéreux où, manifestement il n'était pas le premier à passé à en juger les éclaboussures de sang ça et là...

Cependant, pire que tout cela, c'était le fait qu'on lui ai prit son arme favorite, sa barre de fer qu'il se traînant partout avec lui depuis presque un mois... A vrai dire, même si c'était une simple barre de fer, il avait développé une sorte de lien émotionnel avec, la dite arme l'ayant sauvé maintes fois du pétrin, il avait fini par s'y attacher comme un naufragé s'attacherait à une bouée de sauvetage, car après tout, pour lui, c'est un peu ce qu'elle était... Prenant appui sur sa tête pour se redresser, le jeune homme réussit bien que difficilement à se mettre à genoux, reprenant son souffle après un effort qui l'avait bien plus épuisé qu'il ne l'aurait dû, la faute à ses mains toujours attachées dans son dos... Relevant les yeux, il les plaça sur le visage du jeune homme lui faisant face... Le chef de la bande, apparemment... Celui-ci, bien que moins bien bâti que l'américain le regardait avec une lueur mauvaise dans le regard, comme un gamin qui s’apprête à faire une crasse à l'animal de compagnie du voisin... Semblant réfléchir, l'inconnu fini par lâcher, la voix moqueuse, dans un japonais rapide...

"Bien... pas chance.. demain... vente... Dommage pour toi..."

Bien sûr, le chef de la bande de débiles ne lui avait pas dit cela ainsi, mais en tout cas, ce fut les seules choses que Matthew arriva à comprendre dans son déchaînement de palabre, ajoutant le fait qu'au lieu de se concentrer sur lui, il avait gardé les yeux rivés sur la barre de fer que l'inconnu lui parlant tenait en main... SA barre de fer... Retenant un grognement de rage, L'américain  ne lâcha rien d'autre qu'un soupire exaspéré, revenant fixer les yeux sur son nouveau geôlier, ne semblant pas réellement intimité par sa carrure inexistante... Matt avait-il peur ? Et bien, il risquait d'être vendu manifestement, voir pire, de mourir et n'était pas téméraire au point de regarder la fin en face sans trembler intérieurement de ce fait, évidemment il avait peur, cependant, il avait aussi apprit avec le temps que ce genre de petit con n'attendait qu'une chose, c'était de voir la terreur sur le visage de ces victimes et cela, le jeune homme ne voulait pas lui offrir...

"Je t'emmerde..."

Voilà tout ce que Matthew trouva à répondre... Pas qu'il n'ai pas de réparti, non, simplement parce qu'il savait que tout le reste serait probablement inutile... L'ayant vu venir, il n'essaya même pas d'esquiver le revers de la main lui revenant dans le visage et s'écroula une nouvelle fois au sol, toussant sous le nuage de poussière qu'il avait lui même soulevé en chutant, restant là, sans essayer de se relever... S'il avait eu les mains et les pieds libres, il n'aurait éprouvé aucune difficulté à prendre l'arme des mains de son adversaire plus petit que lui avant de lui faire goutté à sa propre médecine, mais, il avait les poignets attachés et savait parfaitement faire la part des choses... Pourtant, au fond de lui, il se fit la promesse qu'il finirait par lui tomber dessus de nouveau à un moment ou l'autre et que quand ce moment arriverait, il lui ferait comprendre le sens même du mot douleur...

Matt n'avait jamais été quelqu'un de particulièrement violent, mais en cet instant, il se sentait bouillonner d'une rage destructrice, pourtant, il décida plutôt de la contenir... Il avait déjà tué, une fois, par inadvertance, mais en cet instant, il se demanda s'il ne finirait pas aujourd'hui par tuer de son plein gré... Rejetant cette idée qu'il avait eu sous l'emprise de la haine, il ferma les yeux et se concentra sur le fait de garder son énergie pour le moment, captant le son de la lourde porte qui allait le maintenir prisonnier en train de se fermer...

Le temps passa, peut-être un quart d'heure, peut-être une heure, peut-être un jour, il n'en savait rien... Tout ce qu'il savait, c'est qu'il entendit des bruits de pas se rapprocher de la porte... Venait-on encore lui en foutre plein la tronche... ? Oui, probablement... Pourtant, loin de se démonter, il se prépara, venant se mettre sur le ventre avant de forcer sur son front pour se mettre à genoux juste à côté du lourd battant de fer, les pieds et les mains toujours liées, il ne pouvait de toutes les façons pas faire mieux... De l'autre côté de la lourde porte, il entendit quelqu'un aboyer des ordres, pas une voix qu'il connaissait, non, c'était quelqu'un d'autre... Un nouveau geôlier ? Mais après quoi s'énervait-il ? Pas moyen de savoir, il avait d'autres soucis en tête pour le moment, comme le bruit d'une clef jouant dans la serrure, ou une poignée entrain de tourner...

La porte s'ouvrit et un premier garde rentra dans la pièce, Matthew ne perdit pas une seule seconde et, profitant du fait de ne pas avoir été repéré, il se jeta en avant pour venir percuter l'inconnu d'un coup de tête au niveau des côtes, le faisant mollement s'écrouler au sol avant de lui même s'écraser à ses côtés, sentant l'air quitter ses poumons sous le choc... Avait-il réussit à faire ce qu'il désirait ? D'un oeil, il remarqua les clefs que le premier garde avait lâché en s’étalant, trop loin malheureusement pour qu'il puisse les attraper ou au moins essayer de les dissimuler... Cependant, plus que les clefs, ce qu'il remarqua assez rapidement fut la douleur qui lui vrilla les intestins quand un pied vint le faucher en plein dans le ventre, le peu d'oxygène encore présent dans son corps se faisant la malle sur le coup... Merde... Plus d'un homme ? Oui, quatre à vrai dire... L'oeil à moitié fermé, Matt remarqua que des trois encore debout, l'un n'avait pas l'air ravi d'être là à dire vrai... Bah, à défaut d'avoir les clefs cette fois, il aurait au moins un compagnon de cellule...
 

Les liens qui entravent et ceux qui unissent. [PV : William]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Maricourt, Thierry] Ceux qui ne mentent jamais
» Les liens du sang
» Pazapas "BISCORNUS" - Liens
» David Eddings - Ceux-qui-brillent - La Trilogie des Périls T2
» Changement de Bureau chez ceux d'en face ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ushinawareta Seijuku :: Akashiki :: Côté Sud :: Terrains vagues-