Top-sites !
UshinaSei by Kurokineko on Grooveshark

 
Oha' minna, n'hésitez pas à vous inscrire dans ce fab' forum ! /o/
Pour toute inscription dans le groupe Royal Guard, nous accordons un bonus de 30 points à la validation.
Et 20 points pour ceux qui souhaitent rejoindre United Heroes et Strike Force !

Partagez | 

La cleptomanie peut mener au malheur. [Pv: Koko-Chan]

Franceska Van TepesMessages : 80
Opales : 1528
Date de naissance : 16/09/1997
Age : 20
Localisation : Québec(Province)
Humeur : You should all fear the Queen of the Night!

ID CARD
Rôle: Mercenaire
Âge: 16 ans
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: La cleptomanie peut mener au malheur. [Pv: Koko-Chan]   Mer 17 Déc - 17:59
La cleptomanie peut mener au malheur [Pv: Koko-Chan]


Il était, désormais, temps de dormir. Franceska regarda l’heure sur sa montre et constata qu’il était 15h, elle pouvait donc se permettre un petit roupillon d’environ 7h. Contrairement à d’autres, elle ne vivait que la nuit, car, pour elle, Akashiki devenait son terrain de chasse, dès le coucher du soleil. Franceska se trouvait dans sa petite planque que celle-ci avait complétement emménagé dans un petit magasin présent dans le métro. Le seul moyen d’y accéder était en passant par une conduite d’aire se trouvant sur le mur adjacent au rideau de fer en guise de porte. Elle avait créé un petit espace pour dormir dans le mini entrepôt du magasin, en mettant un matelas usé au sol qu’elle avait recouvert de couverture ou ce que l’on pouvait faire passer comme étant des couvertures dans cette ville. De toutes ses planques éparpillées partout dans la ville d’Akashiki, celle-ci était sa préféré, car elle était peu dérangée et était en quelque sorte un peu sécuritaire. Il y avait un rideau de fer recouvrant l’entrée principale que Franceska verrouilla avec un cadenas très résistant. Pour certain, cela aurait pu paraître comme une perte de temps, mais, pour Franceska, cela se révérait à être un investissement futur bien placé. Il y avait également un réfrigérateur qui ne servait à rien d’autre que de garder ses quelques denrées au frais. Cependant, les tablettes étant tous vides, il n’y avait qu’elle dans ce magasin. La nuit qu’elle venait de passé était assez banale, elle n’avait eu que 3 petites « commission » à faire. Ils étaient tous des gens affiliés à aucun groupe, donc elle ne c’était pas vraiment amusé en les exécutant.  Pour dire franchement,  Franceska n’avait pas encore trouvé chaussure à son pied, chaque personne qu’elle avait assassiné, jusqu’à maintenant, n’était rien d’autre que des mecs qui se faisait tournoyer les bras dans tous les sens, afin de se défendre et elle trouvait ça franchement pathétique, mais bon elle n’avait pas vraiment à se plaindre, car tant qu’elle y gagnait quelque chose, au final, elle en était satisfaite. C’était donc avec fatigue que celle-ci se traîna les pied jusqu’à son petit lit « douillet » et s’y laissa tomber sur le dos et se mit à réciter une petite prière dans sa tête  « -Seigneur, faite en sorte que mes prises de ce soir seront plus aguichante, amen.» Après avoir récitée ces quelques mots, Franceska sombra aussitôt dans un sommeil profond.

Leiko KagomeMessages : 432
Opales : 1871
Date de naissance : 23/09/1998
Age : 19
Localisation : Dans la cave à vin ou la camionnette.
Humeur : SUPER PINKOSTU ! ~
Commentaires : Je me présente ici.
「Vous savez qui c'est mon Shota d'amour ?」
「C'est... ano... m-mo...moi ?」
「Oui mon Lenouille tu es mon mien ! Kukuku~」


ID CARD
Rôle: Déserteur
Âge: 17 ans
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: Re: La cleptomanie peut mener au malheur. [Pv: Koko-Chan]   Sam 20 Déc - 15:19


La cleptomanie peut mener au malheur. [ PV Franceska ]




Cette journée là avait été épuisante pour la gaffeuse professionnelle que je suis. Comme toutes les précédentes, d'ailleurs. C'était fascinant, à quel point j'arrivais depuis toujours à me mettre dans les pires situations possibles et inimaginables de la façon la plus improbable possible, et malgré cela je m'en sortais par de nombreux miracles et ce, vivante. De ce fait, suis-je donc malchanceuse, de me retrouver dans des scènes hasardeuses, ou chanceuse, d'y échapper aussitôt ?

« Chanceuse. Car le monde entier est contre toi, mais tu t'en sors indemne. »

Cette voix inquiétante fit irruption dans ma tête... ce n'était pas la première fois, et sûrement pas la dernière. Je ne m'y habituerais jamais, c'est depuis mon escapade au cimetière qu'elle m'accompagne, me faisant douter de l'existence elle même à chaque prise de parole. Et puis, son timbre me semble si familier, mais effrayant. Mais je la crois, elle est ma seule amie, celle qui me guide dans cet obscure de nuisance qui me souille à chaque entaille.


Le soir était tombé, les lumières éteintes et la nuit avait fait place sur la ville d'Akashiki. Il faisait sombre, je n'y voyais rien, je ne voulais qu'un endroit où m'abriter le temps de cette nuit. Une lueur au lointain avait attiré mon attention. En la suivant, elle me guida jusqu'au métro, éclairé et encore en activité.
Je pénétrais en ce lieu silencieux, il n'y avait personne, ou pas grand monde du moins. Mes pas résonnaient dans cette immensité, avant de m'arrêter à la bordure des rails. Je désirais passer de l'autre côté, de ce fait je sauta pour atterrir sur le chemin où passent les métros. C'est à ce moment qu'un bruit sourd approcha à toute vitesse.
M-me-meeerdeee ! Les métros sont en activité ici, il va m'écraser ...!!! Je grimpais le plus rapidement possible, en état de panique, et pu échapper à l'imposante masse qui allait me foncer dedans.
Haletante et le cœur palpitant, je dis tout haut :

« Oh putain... on a eu chaud... »


Après avoir repris mes esprits, j'observais ce qui était à mes alentours. En face de moi se trouvait... rien. J'avais risqué ma vie en traversant tout ça pour RIEN !
Pour un mur, qui me narguait, me voilà coincée par des rails et un mur ! Il m'était tout bonnement impensable de tenter de nouveau de passer là où le métro a failli m'écraser, je n'osais pas y aller.
Secouant ma tête dans tous les sens, je cherchais un endroit où loger. Là bas, à ma gauche, il y avait un conduit d'air relativement grand. C'était d'ailleurs la seule chose présente de ce côté ci du métro.
C'est dans précipitation que j'y entrais avec beaucoup de mal. Je rampais dans le conduit bien trop étroit à mon goût pour finalement atterrir à destination d'un magasin.
Dans la seule pièce de ce magasin se trouvait une adolescente sur un tas de couvertures usées. M'approchant du corps en m'accroupissant, je pus constater que sa peau était froide et pâle, s'alliant parfaitement au noir de ses cheveux, et du sang imbibait ses habits. Ma première réaction vis à vis d'elle fut de lui poser cette question :

« Heu... salut, es-tu morte ? »


Aucune réponse. En même temps, c'était extrêmement stupide de ma part de lui demander cela, et j-je crois bien que c'est effectivement le cas.
D'un coin de l’œil, je vis deux armes à feu près d'elle. Etant donné qu'elle n'est plus de ce monde, ô repose en paix, je pense avoir le droit de me servir.
J'allais pour quitter ce magasin avec mes trouvailles, ne souhaitant pas dormir auprès d'une défunte, avant d'entendre du bruit dans mon dos...





HRP:
 


Shota ! 8D :
 
Franceska Van TepesMessages : 80
Opales : 1528
Date de naissance : 16/09/1997
Age : 20
Localisation : Québec(Province)
Humeur : You should all fear the Queen of the Night!

ID CARD
Rôle: Mercenaire
Âge: 16 ans
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: Re: La cleptomanie peut mener au malheur. [Pv: Koko-Chan]   Lun 22 Déc - 4:07
La cleptomanie peut mener au malheur [Pv: Koko-Chan]


Cela faisait près de 7 heures que Franceska c’était endormie et la raison qui provoqua son réveil n’était pas vraiment la meilleure, également. Il semblait que quelqu’un c’était infiltré dans son repère et à avoir entendu sa voix l’intrus avait de forte chance d’être une fille. Franceska était encore trop endormie, au moment où elle lui avait parlé, elle ne c’était même pas rendu compte que ses 2 pistolets, avait disparu. La bonne nouvelle était que Fran avait pris le soin de les décharger tous les deux avant d’aller dormir, mais l’intrus ne devait sûrement pas le savoir. C’était, donc, au moment où l’inconnu se dirigea vers la sortie que Franceska avait décida d’agir. L’intrus n’avait même pas eu le temps de se retourna que Franceska se trouvait déjà derrière elle. D’une façon respectueuse, Fran tapa sur l’épaule de la fille devant elle avec son index et d’une voix très calme lui avait dit :

-Hmm…pourriez-vous me dire pourquoi vous avez mes 2 pistolet dans vos mains?

Le ton à lequel Franceska avait dit cette phrase était plutôt froid, c’était comme si une machine s’adressait à la fille faisant office d’intrus dans sa planque, mais cela n’était pas vraiment de sa faute,  c’était plutôt son style de vie avant d’arriver à Akashiki qui la faisait agir de la sorte. En même temps, l’intrus était bien chanceux d’être tombé sur la reine de la nuit, un autre aurait très bien pu la tuer ou la violer ou encore pire les deux! Cela ne dérangeait, en aucun cas, Franceska qu’une personne dont elle ne connaissait rien était entré par effraction dans sa « demeure », la chose qu’elle n’appréciait pas était que cette personne comptait partir avec ses deux trésors qui lui permettait de se faire un max de profit. Les récupérer par force n’était pas vraiment nécessaire, selon elle, elle utilisait seulement sa force, si c’était nécessaire.



Leiko KagomeMessages : 432
Opales : 1871
Date de naissance : 23/09/1998
Age : 19
Localisation : Dans la cave à vin ou la camionnette.
Humeur : SUPER PINKOSTU ! ~
Commentaires : Je me présente ici.
「Vous savez qui c'est mon Shota d'amour ?」
「C'est... ano... m-mo...moi ?」
「Oui mon Lenouille tu es mon mien ! Kukuku~」


ID CARD
Rôle: Déserteur
Âge: 17 ans
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: Re: La cleptomanie peut mener au malheur. [Pv: Koko-Chan]   Dim 28 Déc - 16:42


La cleptomanie peut mener au malheur. [ PV Franceska ]




Je sentais quelque chose derrière moi, ce qui me fit arrêter tel un pic accroché au sol. La présence dans mon dos se confirma lorsque celle ci me toucha l'épaule avant de prononcer d'une voix posée mais d'une froideur sans pareil :

« Hmm…pourriez-vous me dire pourquoi vous avez mes 2 pistolet dans vos mains? »

Suite à cela, mon corps se tourna vers la porteuse de la voix, et lorsque mes yeux croisèrent ceux de la personne en face de moi, je ne pus m'empêcher de m'écrier comme une idiote :

« Un... un... fantôôôme !!! Dé-désolé, je pensais que... !!!!! »

Je me stoppa un instant, oubliant la question qu'avait demandé cette... fille ? ou ce fantôme, ou je ne sais... ! avant de remarquer que celle ci avait des canines plus pointues que la normale.

« Vampire ? H-heu, pardon ! Je ne voulais en aucun cas entrer ici et voler vos armes, je pensais que vous étiez morte... ce n'était pas mon intention, ni de vous traiter de cadavre, fantôme ou vampire, c'est la surprise, la fatigue et la pleine Lune, bien que je sais pas en fait si c'est la pleine Lune... qui me font délirer... ! J-je... confuse... Dé-désolé ! »

Sous l'effet de surprise, je commençais à sortir tout ce qui me passait par la tête, dévoilant pleinement à mon interlocuteur ma folle stupidité qui n'arrangeait en rien la situation actuelle. Après avoir remarqué que mes justifications étaient bêtes, je m'arrêtais et tendis les pistolets que la fille vampire réclamait tantôt, toute tremblotante.

« Idiote, tues là elle te veut du mal. Si tu lui donnes ces armes, elle va t'abattre. »

A ces paroles qui me firent douter de l'intention réelle de la brune devant moi, je me ravisa et reporta les armes vers moi.
Laissant ainsi un instant, je lui tendis de nouveau sous l'impulsion et la confusion.

« NON ! Tires lui dessus ou elle va le faire ! Écoutes moi, crois moi ! »

Bien que j'hésitais avec cette voix dans ma tête qui me tiraillait, je gardais les bras vers elle. Les armes étaient pointées vers la fille au yeux d'un rouge vif mais mes mains les serraient davantage qu'avant.
Pour une fois, plutôt que d'écouter celle qui hante mes pensées, je vais tout miser sur cet instant.
Car si je lui tire dessus et rate ma cible, ce qui a beaucoup de chances d'arriver, elle risque de s'énerver. Au contraire, si je lui donne, je pourrais peut être repartir en paix.
Donc, soit elle prend bredouille ses armes et tout va pour le mieux, soit c'est une folle furieuse qui n'hésitera pas à me planter une balle dans la tête pour son simple plaisir.





HRP:
 


Shota ! 8D :
 
Franceska Van TepesMessages : 80
Opales : 1528
Date de naissance : 16/09/1997
Age : 20
Localisation : Québec(Province)
Humeur : You should all fear the Queen of the Night!

ID CARD
Rôle: Mercenaire
Âge: 16 ans
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: Re: La cleptomanie peut mener au malheur. [Pv: Koko-Chan]   Ven 2 Jan - 20:29
La cleptomanie peut mener au malheur [Pv: Koko-Chan]


Cela n’était pas la première fois que Fran se faisait appeler vampire, après tout, être une roumaine aux dents pointues était une raison grandement valable pour se faire appeler ainsi. Cependant, c’était la première fois que le nom « fantôme » fut entendu par celle-ci, afin de la décrire, mais elle s’en foutait un peu, un surnom demeurait un surnom. C’est alors que son « invité » se mit à hésiter à remettre les pistolets étant l’une des plus précieuses de Franceska. S’il y avait bien une chose avec lesquels il ne fallait pas jouer, c’était bien ses jouets! Au moment où elle se décida de les reprendre de force, la fille devant elle lui tendit. Sans dire un mot, Franceska reprit possession de ses armes et lâcha un soupir de soulagement en faisant tomber ses bras vers le sol et d’un geste rapide pointa un des flingue sur la tronche de la soit-dite voleuse et appuya sur la détente, bien entendue, il était bel et bien déchargé. Elle observa la réaction de son interlocutrice et lui a dit avec le même ton sans émotion que d’habitude :

-…C’était une blague…Haha…

La plus grande difficulté de Franceska était belle et bien de socialiser avec qui que ce soit. De toute son enfance, elle ne s’était jamais fait d’amis, les seules personnes avec qui elle avait un semblant de socialiser était avec son père et les servantes vivant dans son manoir et personne d’autres. Elle préférait vivre dans le monde des bouquins et des armes à feux, même si son apprentissage sur ceux-ci était plutôt excessif, son amour pour les armes à feux en demeurant néanmoins réel. Selon Fran, il n’y avait rien de mieux que d’avoir en sa possession ces choses aussi mortelles qu’elle chérissait tant. Elle se mit à fixer de façon continue la fille qui fit intrusion dans sa planque, en ignorant tout malaise que cela pouvait provoquer. Chose qui était certaine, Franceska pouvait, tout de suite, reconnaître que celle-ci n’était pas douée avec les armes à feux, mais sans plus. Ce qu’elle trouvait captivant étant la couleur des cheveux de celle-ci dont elle ne pouvait discerner du blond ou du blanc et se retrouvait aussitôt plongé dans son regard d’un bleu éclatant qui mélangé avec la couleur de ses yeux donnerait la couleur mauve. Elle continua de la fixer et s’arrêta aussi nettement quelle commença, afin de lui poser une simple question :

-Voudriez-vous quelque chose à boire? Ou cherchiez-vous refuge? Oh, en passant, je me nomme Franceska.

La reine de la nuit ne savait pas comment gérer cette situation, mais, bizarrement, la « voleuse » piqua grandement sa curiosité, elle prit, donc, la décision de discuter avec elle, si possible.


Leiko KagomeMessages : 432
Opales : 1871
Date de naissance : 23/09/1998
Age : 19
Localisation : Dans la cave à vin ou la camionnette.
Humeur : SUPER PINKOSTU ! ~
Commentaires : Je me présente ici.
「Vous savez qui c'est mon Shota d'amour ?」
「C'est... ano... m-mo...moi ?」
「Oui mon Lenouille tu es mon mien ! Kukuku~」


ID CARD
Rôle: Déserteur
Âge: 17 ans
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: Re: La cleptomanie peut mener au malheur. [Pv: Koko-Chan]   Dim 11 Jan - 17:39


La cleptomanie peut mener au malheur. [ PV Franceska ]




Mes bras tendues vers le vampire tremblaient sous la pression des paroles sordides qui accompagnaient mes pensées.

« Tires lui dessus ! »
« ELLE VA TE TUER SINON ! »
« ÉCOUTES MOI BON SANG ! »
« Brûle cet endroit... »

Ces voix, elles se multipliaient dans mon étroit esprit, me faisant faillir la cervelle. J'explosais intérieurement, bien que j'essayais de paraître le plus neutre qu'il m'était possible de le faire.
Aussitôt, la brune prit ses armes avant de se mettre à les pointer sur ma personne.
Je fis un pas en arrière, mon souffle se coupa, si bien que je n'arrivais plus à respirer et mes yeux s’écarquillèrent. Tu* avais raison ! Elle.... !!!!!

« ELLE VA ME TU !!!...er. »

Suite à cela, plus rien. Elle m'a tirée dessus et... ?

« …C’était une blague…Haha… »

Au moment où la blagueuse professionnelle brisa littéralement mon esprit confus par ces simples paroles d'un ton neutre, bien qu'ayant un accent particulier, tu* fis don de ton silence. En seule réponse à cette scène, j'eu un incroyable soulagement que je n'essayais même pas de cacher à mon interlocuteur.
Elle n'est pas si méchante que ça finalement, elle a juste de l'humour douteux, mais cette fille a failli me donner une crise cardiaque. Si bien que mon cœur palpite encore à une vitesse bien trop inquiétante pour mon pauvre petit corps encore sous le choc.
Les yeux rouges de l'adolescente me fixait avec insistance, la gêne me fit rougir nerveusement. J'avais une bête sur la peau ? ou avais-je l'air bête ? les deux peut être...
Je me mis à me palper le visage à la recherche d'un quelconque individu indésirable sur moi qui expliquerait le regard insistant de la demoiselle en face de moi.
Puis, à mon tour, j'en fis de même, je me mis aussi à la regarder de la tête aux pieds. Si le sang n’imbibait pas ses habits, ceux ci auraient été d'une couleur des plus discrètes. D'un point de vue extérieur, cette jeune fille paraissait sombre et inquiétante, mais j'étais étrangement certaine qu'il en était tout autre au fond.

« Voudriez-vous quelque chose à boire? Ou cherchiez-vous refuge? Oh, en passant, je me nomme Franceska. »

La brune se présenta à moi de façon polie, confirmant l'idée que je m'étais fait d'elle plus tôt. C'était agréable d'avoir affaire pour une fois à quelqu'un qui avait toujours ce concept oublié nommé politesse.
Je lui répondais sans attendre, bien que j'étais gênées et maladroite dans mes paroles. Car oui, la sociabilité n'était pas mon fort.

« Moi c'est Ka-Kagome, Leiko Kagome. Et je... veux bien... rester ici pour la nuit. Si ça vous dérange pas... merci ! »

Je détournais le regard, je savais être froide, mais j'avais oublié toutes formes de gestes et manières amicales.
C'est ironique tout de même, je suis devenue l'exact opposé de l'ancien "moi". Auparavant, j'étais amicale en toute circonstance et j'avais du mal à paraître méchante, et me voilà maintenant.





HRP:
 


Shota ! 8D :
 
Franceska Van TepesMessages : 80
Opales : 1528
Date de naissance : 16/09/1997
Age : 20
Localisation : Québec(Province)
Humeur : You should all fear the Queen of the Night!

ID CARD
Rôle: Mercenaire
Âge: 16 ans
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: Re: La cleptomanie peut mener au malheur. [Pv: Koko-Chan]   Lun 12 Jan - 2:26
La cleptomanie peut mener au malheur [Pv: Koko-Chan]


« Moi c'est Ka-Kagome, Leiko Kagome. Et je... veux bien... rester ici pour la nuit. Si ça vous dérange pas... merci ! »

En entendant sa réponse, Fran ne put s’empêcher de lui lancer un petit sourire, cela faisait fort longtemps qu’elle avait discuté avec autre personne que ses cibles que ne faisait que tomber une après l’autre. Même que cela n’était pas vraiment des discussions, mais plutôt des insultes qu’on lui envoyait avant qu’elle ne pèse sur la gâchette. Il est vrai qu’elle n’était pas la personne disposant des meilleures facultés sociales qui soit, car sa jeunesse lui avait complètement privée de tous liens sociaux, mais c’était l’une des rares fois où Franceska voulait avoir une vraie discussion et connaître la personne lui faisant face. C’est alors que Franceska se mit à fredonner l’air de la chanson ayant le même nom que son invité. C’était une vieille comptine associé à un jeu d’origine japonaise. Les règles étaient simples, un joueur était placé au centre d’un cercle constitué d’autres joueurs et était surnommé « Oni » (Ogre ou démon, en japonais) et devait se couvrir les yeux, pendant que les autres joueurs tournaient autour de lui, tout en chantant la comptine. Lorsque celle-ci se terminait, le « Oni » devait réussir à deviner le nom de la personne se trouvant derrière lui, s’il y parvenait, cette personne changeait de place avec lui. Après avoir terminé de chantonner la chanson, Fran adressa un autre sourire à Leiko et lui a dit d’une voix un petit peu plus mélancolique que d’habitude :

-C’est l’unique souvenir que j’ai de ma mère...elle me chantait cette berceuse quand j’étais toute enfant, mais des raisons l’ont poussé à retourner vivre au Japon…

À bien y penser, c’était la première fois que Franceska le racontait à quelqu’un et elle se demandait pourquoi elle agissait de la sorte. Pourtant, Fran était toujours du genre à parler seulement si nécessaire, mais celle se trouvant devant elle lui semblait…digne de confiance. Mais qu’était-ce la confiance pour une fille ne connaissant en rien la nature humaine? Une fille ne comprenant, même pas la signification de la mort? Une fille ne trouvant le bonheur que dans le meurtre et le sang? Qu’était-ce, donc, la confiance, pour une personne pouvant être considéré comme étant un monstre? Néanmoins  demeure le fait qu’un monstre peut se sentir seul et c’était justement ce que la reine de la nuit venait de réaliser.



Leiko KagomeMessages : 432
Opales : 1871
Date de naissance : 23/09/1998
Age : 19
Localisation : Dans la cave à vin ou la camionnette.
Humeur : SUPER PINKOSTU ! ~
Commentaires : Je me présente ici.
「Vous savez qui c'est mon Shota d'amour ?」
「C'est... ano... m-mo...moi ?」
「Oui mon Lenouille tu es mon mien ! Kukuku~」


ID CARD
Rôle: Déserteur
Âge: 17 ans
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: Re: La cleptomanie peut mener au malheur. [Pv: Koko-Chan]   Mar 20 Jan - 16:39


La cleptomanie peut mener au malheur. [ PV Franceska ]




Serrant mes mains aussi froides que mon état d'âme, j'observais d'un peu mieux l'endroit dans lequel je me trouvais. Je ne m'y étais pas vraiment attardée, auparavant. Une fois l'état des lieux fait, d'un coup d’œil discret, je reporta mon attention sur la jeune fille à mes côtés.
A la suite de ma prise de parole, l'individu en question me souri avant de chantonner doucement une mélodie. J'étais encore sous la surprise, et me demandais comment une personne paraissant aussi sombre pouvait avoir un comportement aussi agréable.
C'était peut-être pour mieux me piéger, mieux me faire souffrir, mieux m'avoir. Comme tout les autres, comme ces faux sourires, comme ces gens qui n'ont pour seule distraction la destruction.
Je fermais les yeux un instant, histoire de calmer mes pensées négatives. C'était de plus en plus fréquent que je m'emportais de la sorte, et pour être franche, mon état d'esprit me faisait peur. C'était comme si... comme si quelqu'un d'autre venait me calquer une haine injustifiable, mais prenais tout son sens pendant un instant, et qu'une seconde après j'étais de nouveau maître de moi même.
Ou alors que je voyais la vérité en face... mais la peur de celle ci et le refus de l'accepter, voulant être aimée et non détestée, me faisait revenir à l'état de jeune fille naïve.
Malgré le fait que j'étais consciente de cela, je continuais sur cette voie. Me bercer dans une illusion afin de ne pas sombrer, nier le fait que le monde est un mal de partout, je voulais échapper à cette néfaste réalité.

« C’est l’unique souvenir que j’ai de ma mère...elle me chantait cette berceuse quand j’étais toute enfant, mais des raisons l’ont poussé à retourner vivre au Japon… »

A l'annonce de la signification de la mélodie qu'elle fredonnait quelques instants plus tôt, je pris ma chaîne en or dans la paume de ma main droite, la caressant de mon pouce en regardant l'adolescente.
Je n'avais plus ces yeux perçant qui me caractérisait lorsque je découvrais un inconnu qui semble me vouloir du mal. Mais maintenant, mon regard s'était changé en des yeux ronds d’étonnement, puis compatissants.
Elle aussi avait perdue, ou n'avait jamais connue sa mère. Comme moi.
Je baissais la tête, jusqu'à voir clairement ce collier que je chérissais et haïssais en même temps, mais que je ne quittais jamais.
Et je lui tendis le médaillon accroché à mon cou, afin qu'elle puisse le voir, en racontant d'une voix mélancolique :

« Moi, le dernier souvenir de ma mère, c'est ça. C'est son dernier cadeau, ça ainsi que... H-heu... pardon ! Je divague ! »

Je détournais mon regard derrière moi en rougissant un peu. Ce n'était que la deuxième personne à qui je parlais de ma mère, la première étant Yuzu... ahh ! Plus jamais je ne prononcerais, ou ne serais-ce que penser à cette sale... ! elle ne méritait pas ça tout de même.... je suis désolé, tellement désolé ! Je me sens si sale...

« Enfin bre-ef... je connais ce jeu ! Ka-kagome, Kagome~ »

Tentant de changer de sujet, et surtout d'arrêter d'y penser, je fis ces brefs commentaires et me mis chanter moi aussi cette berceuse doucement, d'une façon presque pas naturelle, comme me forçant à le faire pour ne pas m'attarder sur ce que j'ai laissé échappée concernant ma défunte mère.





Shota ! 8D :
 
Franceska Van TepesMessages : 80
Opales : 1528
Date de naissance : 16/09/1997
Age : 20
Localisation : Québec(Province)
Humeur : You should all fear the Queen of the Night!

ID CARD
Rôle: Mercenaire
Âge: 16 ans
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: Re: La cleptomanie peut mener au malheur. [Pv: Koko-Chan]   Lun 26 Jan - 18:01
La cleptomanie peut mener au malheur [Pv: Koko-Chan]


-Moi, le dernier souvenir de ma mère, c'est ça. C'est son dernier cadeau, ça ainsi que... H-heu... pardon ! Je divague !

Franceska la regardait, perplexe, elle voulait connaître la suite de sa phrase, mais celle-ci changea de sujet aussitôt en rajoutant :

-Enfin bre-ef... je connais ce jeu ! Ka-kagome, Kagome~

Franceska remarqua aussitôt que Leiko tenta tant bien que mal de changer le sujet.  Elle n’était loin d’être de nature curieuse, mais ce qu’elle avait dit avait piqué sa curiosité. Elle prit les mains de Leiko et les serra dans les siennes tout en la regardant dans les yeux. Le regard de Franceska reflétait totalement sa curiosité envers cette histoire. C’est alors qu’elle demanda :

-Qu’allais-tu rajouter? Sans savoir pourquoi…cette histoire m’intrigue beaucoup…

Il était vrai que la reine ne connaissait aucunement les raisons la poussant à lui avoir posé cette question et surtout les raisons à interagir autant avec un être humain. Elle détestait toucher les gens ou se faire toucher, mais Leiko ne semblait pas lui poser problème. Elle ne comprenait pas la situation à laquelle elle avait affaire. Elle ne semblait pas remarquer sa compatie qu’elle arborait pour elle dans son cœur, elle ne semblait pas comprendre le fait qu’elle partageait la même douleur qu’elle. La seule chose que Fran ressentait était un léger serrement au cœur et cela l’agaçait fortement. Elle pensait qu’elle était en train de faire un ACV, mais elle n’en portait aucun symptôme pouvant la convaincre. Malgré cela, elle se tenait toujours devant elle en attendant la réponse à sa question. Un monstre pouvait-il réellement porter de l’intérêt à quelque chose autre que le meurtre et la luxure? Un monstre pouvait-il vraiment ressentir de la compassion? C’était des questions que Franceska était sujet à se poser, mais son incompréhension du monde était encore trop vague pour lui permettre de telle pensées.



Leiko KagomeMessages : 432
Opales : 1871
Date de naissance : 23/09/1998
Age : 19
Localisation : Dans la cave à vin ou la camionnette.
Humeur : SUPER PINKOSTU ! ~
Commentaires : Je me présente ici.
「Vous savez qui c'est mon Shota d'amour ?」
「C'est... ano... m-mo...moi ?」
「Oui mon Lenouille tu es mon mien ! Kukuku~」


ID CARD
Rôle: Déserteur
Âge: 17 ans
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: Re: La cleptomanie peut mener au malheur. [Pv: Koko-Chan]   Sam 31 Jan - 1:45


La cleptomanie peut mener au malheur. [ PV Franceska ]




Sans aucune prévention, mon état d'âme se mit à être submergé de regrets et de mélancolie. Malgré tout le temps qui était passé, cela me faisait toujours le même effet. Quelle pathétique faiblesse !
C'était le sujet par excellence qui m'est tout simplement tabou, car lorsqu'il remonte à la surface, il fait de terribles ravages.
Généralement, la victime n'est autre que moi, mais parfois, cela tombe sur les autres... mais non pas sans aucune raison.
J'arrêtais finalement de chantonner, ayant finie ma comptine mais surtout à cause du fait que je n'avais pas la force de feinter davantage mon ressenti.
La demoiselle devant moi me voyait d'un regard intrigué, et sans permission aucune prit mes frêles mains dans les siennes sans quitter ne serais-ce qu'une seconde mes yeux bleus océans.
Je ne comprenais pas son geste, qu'est ce qu'une fille comme elle pouvait bien vouloir d'une personne idiote et méprisable comme moi ?
Sans avoir de réponse à mes propres interrogations intérieures, alors que je sentais la chaleur de ses doigts pénétrer dans ma peau fraîche, la brune me demanda :

« Qu’allais-tu rajouter? Sans savoir pourquoi…cette histoire m’intrigue beaucoup… »

Je fronçais les sourcils d'incompréhension. Cette inconnue du nom de Franceska, qui ne devrait en avoir rien à faire d'un intrus de mon genre ayant franchi son chez soi sans autorisation, est pourtant intrigué par mon passé. Puis, elle avait comme une sorte de franchise naturelle, cela m'étonna aussi.
Mais je ne pouvais pas lui répondre, pas maintenant. Je ne la connaissais pas, outre son nom, et j'ai excessivement trop de mal à faire confiance dorénavant. Ce qui est justifiable, étant donné que la dernière personne à qui j'ai donné ma confiance m'a honteusement trahie et m'a aboyé dessus comme une vulgaire chiennasse bonne qu'aux ordures.

« Tu ne peux faire confiance à personne. Tu es seule. »

Tu allas dans mon sens, confirmant mes doutes et mes craintes. Ce qui ne me surprenait même plus à force. Tes interruptions aléatoires commençaient à devenir une réelle habitude pour la folle que je suis.
Dans un murmure, sans aucune articulation, je te grommelais ces quelques mots incompréhensive provenant d'une oreille autre que la mienne :

« Je le sais. »

Puis, la voix cassante d'hésitation, je répondis enfin à Franceska dans un bégaiement extrêmement gênant :

« Tu... c'est... j-j-je... je voulais dire ça ainsi que son sourire. Oui, elle m'a souri en me donnant cette chaîne, et voi-voilà... ! »

Ce fut le premier mensonge qui me vint en tête afin de masquer mon douloureux passé. Je n'étais pas encore prête à révéler cela à quelqu'un de nouveau, je ne le serais peut être jamais, qui sait.
Mais d'un façon, je trouvais mon comportement plus étrange que d'habitude, dans un sens qui voulait exprimer le terme plus "anormal" que d'habitude plutôt que dans le sens comme étant "dérangé", ce terme là n'ayant plus aucune valeur dans mon esprit chamboulé.
Car oui, normalement j'aurais répondu froidement qu'elle n'avait pas à savoir, que ce n'était pas son problème et je serais partie en fuyant le plus loin possible.
Mais cette fois, j'étais bizarrement restée, et je n'avais pas réellement menti, car le sourire de mon aimante mère est son avant dernier cadeau, juste après la chaîne, et juste avant sa vie.
Oui, elle m'avait donnée sa vie pour me protéger, alors que je l'avais cherché et mérité qu'on me la ôte.
Le monde est tellement injuste, ça aurait du être moi à sa place.





Shota ! 8D :
 
Franceska Van TepesMessages : 80
Opales : 1528
Date de naissance : 16/09/1997
Age : 20
Localisation : Québec(Province)
Humeur : You should all fear the Queen of the Night!

ID CARD
Rôle: Mercenaire
Âge: 16 ans
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: Re: La cleptomanie peut mener au malheur. [Pv: Koko-Chan]   Sam 7 Fév - 17:06
La cleptomanie peut mener au malheur [Pv: Koko-Chan]


« Je le sais. »

Que savait-elle et pourquoi avait-elle parlé aussi bas? Ces mots ne lui était peut-être pas prédestiné, mais néanmoins demeure le fait que cela intriguait fortement la roumaine qui la regarda perplexe jusqu’au moment où Leiko répondit à sa question :

« Tu... c'est... j-j-je... je voulais dire ça ainsi que son sourire. Oui, elle m'a souri en me donnant cette chaîne, et voi-voilà... ! »

Fran n’avait pas la faculté de reconnaître le mensonge que Leiko lui avait balancé, elle qui savait tant reconnaître les mensonges que ses clients pouvaient lui dire était incapable de reconnaître ce mensonge aussi enfantin. Elle lui répondit :

-Oh…cela devait être bien…je veux dire, de se faire donner un sourire ou même une caresse…

L’éducation rude que recevait Franceska l’excluait de toute marque d’affection possible, afin de restreindre toute émotion qu’elle pouvait expérimenter. Une fois, l’une de ses servantes  c’était permis de lui donner un câlin et la première chose qu’elle reçut fut une balle dans le crâne administré par son père en personne devant elle.  Fran se devait de grandir comme étant la meilleure machine à tuer possible et son père était prêt à tout, afin d’atteindre son objectif.  Un monstre pouvait-il avoir l’envie d’aimer et de se faire aimer? Avait-il droit d’avoir une vie normale? Même si Fran pouvait se poser ces questions, cela lui était impossible sans aide. Une fille ayant grandi sans connaître aucune trace d’amour ne pouvait apprendre ce genre de chose par elle-même.



Leiko KagomeMessages : 432
Opales : 1871
Date de naissance : 23/09/1998
Age : 19
Localisation : Dans la cave à vin ou la camionnette.
Humeur : SUPER PINKOSTU ! ~
Commentaires : Je me présente ici.
「Vous savez qui c'est mon Shota d'amour ?」
「C'est... ano... m-mo...moi ?」
「Oui mon Lenouille tu es mon mien ! Kukuku~」


ID CARD
Rôle: Déserteur
Âge: 17 ans
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: Re: La cleptomanie peut mener au malheur. [Pv: Koko-Chan]   Dim 22 Fév - 18:22


La cleptomanie peut mener au malheur. [ PV Franceska ]




Une envie de mourir soudaine s'incrusta dans mon esprit tel un virus cherchant a éradiquer ma cervelle de l'intérieur.
Tu sortais plusieurs phrases que je ne comprenais pas, enfin tu... plutôt vous. J'étais comme embrumée de ces êtres que vous êtes qui torturaient mon état psychologique.
J'avais maintenant lâché l'une de ses mains, à Franceska, pour focaliser mes doigts sur la lame cachée derrière moi, que je caressais.
Je faisais toujours cette démarche quand j'étais mentalement troublée, ça me faisait du bien. Comme si le fait de toucher cette arme blanche me faisait retrouver le contrôle de moi même, me faisait sentir sans danger et toute puissante. Cette dague était vitale pour moi, c'était le symbole de la personne que j'étais aujourd'hui, celle capable de tuer.
Vous vous taisiez maintenant, et mon visage resta impassible, comme si mes pensées n'avait jamais eu lieu.

« Oh…cela devait être bien…je veux dire, de se faire donner un sourire ou même une caresse… »

La brune me répondit ces quelques mots, qui semblait avoir une teinte de regrets. Ses paroles... cela voulait exprimer le fait qu'elle n'a jamais reçu d'affection ?
A cette annonce, je serras davantage de ma main qui était restée dans sa paume, ses doigts et les caressait légèrement.
D'un beau sourire, comme j'avais si bien l'habitude de faire auparavant, je lui dit :

« Dis moi, maintenant que tu sais ce que ça fait, tu trouves ça agréable ? »

Je lâcha sa main complètement, comme revenant à la réalité et me reprit honteusement, gênée de mon comportement :

« P-Pa-Pardon, je ne sais pas ce qu'il m'a prit ! Comme tu le dis, oui c'est bien. Mais lorsque du jour au lendemain il n'y en a plus, l'on fini par les regretter amèrement... »

Je croisas ensuite mes deux mains derrière moi, souhaitant les cacher de ce geste que j'ai fait avec un peu plus tôt. Le fait de ne pas montrer mes mains n'allait en rien accéder à ma requête, je le savais, mais cela m'avait légèrement perturbée.
Car oui, ce n'était vraiment pas mon genre d'agir si familièrement avec une inconnue.




HRP:
 


Shota ! 8D :
 
Franceska Van TepesMessages : 80
Opales : 1528
Date de naissance : 16/09/1997
Age : 20
Localisation : Québec(Province)
Humeur : You should all fear the Queen of the Night!

ID CARD
Rôle: Mercenaire
Âge: 16 ans
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: Re: La cleptomanie peut mener au malheur. [Pv: Koko-Chan]   Jeu 19 Mar - 17:13
La cleptomanie peut mener au malheur [Pv: Koko-Chan]


Franceska ne comprenait pas vraiment ce qu’il se passait, Leiko c’était mis à caresser ses doigts et sans même comprendre pourquoi, celle-ci y éprouvait un certain réconfort, une teinte rouge s’empara de ses joues blanchâtres et un certain sourire timide vint arborer son visage, qui, habituellement, était de glace. La jeune fille aux cheveux d’argents* lui adressa un sourire radieux et lui demanda :


« Dis moi, maintenant que tu sais ce que ça fait, tu trouves ça agréable ? »

À cette question, Franceska se vit être éprise par une certaine timidité dont elle ne pouvait comprendre le sens, après tout, cela n’était qu’une simple question! Cependant, cette question lui était impossible à répondre…elle ne savait pas quoi penser…elle ne comprenait pas la rapidité à laquelle son cœur battait, tout d’un coup. Son cœur refroidit par la terrible solitude qu’était son enfance se remettait tranquillement à battre, bien sûr, Franceska était trop insouciante, pour s’en rendre compte. Ce fut après quelques secondes que Leiko lâcha brusquement la main de Franceska et rajouta :

« P-Pa-Pardon, je ne sais pas ce qu'il m'a prit ! Comme tu le dis, oui c'est bien. Mais lorsque du jour au lendemain il n'y en a plus, l'on fini par les regretter amèrement... »

La roumaine aux crocs acérés la regardait perplexe, pourquoi c’était-elle excusée? Elle avait, pourtant, trouvée cela plutôt. Le regretter amèrement, hein? Qu’était-ce que le regret? C’était une autre question que Franceska se posait, certes, il était impossible de ne jamais ressentir de regret dans sa vie, mais dans le cas de Franceska, cela était très rare, ce n’était pas le genre d’émotions à laquelle elle avait affaire fréquemment, même le fait d’être venu au Japon pour se retrouver dans une ville aussi chaotique était quelque chose qu’elle ne pouvait regretter, c’était bien mieux que sa vie précédente. Elle regarda Leiko et lui a dit de manière assez cru :

-Tu n’as pas à t’excuser, c’était très agréable, je t’en remercie!

C’était bel et bien Franceska, aucune gêne et toujours franche, elle n’avait pas la faculté de jouer avec les mots ou juste mentir! On lui a toujours dit d’être franche et cela pouvait mener à certain problèmes! Un monstre avait-il le droit d’apprécier une simple caresse lui étant adressé? Là était une pensée que Franceska ne pouvait avoir en tête pour l’instant, elle était trop immature et ignorante de la chose qu’était l’affection.




Leiko KagomeMessages : 432
Opales : 1871
Date de naissance : 23/09/1998
Age : 19
Localisation : Dans la cave à vin ou la camionnette.
Humeur : SUPER PINKOSTU ! ~
Commentaires : Je me présente ici.
「Vous savez qui c'est mon Shota d'amour ?」
「C'est... ano... m-mo...moi ?」
「Oui mon Lenouille tu es mon mien ! Kukuku~」


ID CARD
Rôle: Déserteur
Âge: 17 ans
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: Re: La cleptomanie peut mener au malheur. [Pv: Koko-Chan]   Jeu 30 Avr - 22:44


La cleptomanie peut mener au malheur. [ PV Franceska ]




Tout en gardant mes mains derrière mon dos, je rangeais l'arme meurtrière au niveau de la ceinture de ma jupe.
Malgré tout, mes mains ne voulaient inconsciemment pas se montrer à la demoiselle aux yeux rouges.
Mon regard évitait le sien, je contemplais le plafond puis le sol, ce qui m'entourait, parfois ses cheveux ou ses habits sombres, mais mes yeux ne croisaient jamais les siens. J'étais bien trop gênée pour oser la regarder franchement, moi qui pourtant avait cette nature sociable ancré en moi auparavant.
Les temps changent, et les gens aussi... je suis devenu l'exact opposé à présent.
Les joues de Franceska demeuraient toujours un peu roses, colorant ainsi son visage pâle. J'eu penser être responsable de cette teinte, mais je ne préférais pas m’avancer sur des conclusions aussi hâtives.
Brisant mes troubles, la brune me répondit très franchement :

« Tu n’as pas à t’excuser, c’était très agréable, je t’en remercie ! »

Je la regardais un peu perplexe par cette réponse, cette adolescente m'étonnait par ses paroles sans détours, allant droit au but et qui ne semblaient porter aucune hésitation. Elle ne s'embêtait pas avec les mots, et disait juste le fond de ses pensées. Du moins, c'est ce que je crus comprendre.
Je devrais peut être prendre exemple sur elle et arrêter de divaguer, du moins lors de cette conversation. Dans d'autres, il vaut mieux faire attention à ce que je laisse échapper.
Puis, ce remerciement pour un geste pourtant si insignifiant me valu un sourire discret.
J'avais l'impression qu'il n'y avait aucune exagération de la chose dans ses propos, alors que moi même dans sa position je trouverais ça assez... banale, pas de quoi remercier un inconnu de la sorte.
C'est aussi ça qui me rendait quelques peu confuse.
Finalement, je lui adressa quelques mots bafouillés en guise de réponse :

« Ah-h ce n'est pas grand chose... ! »

Je reportais ensuite mon attention sur l'environnement et la présence en face de moi, et me posais un tas de questions à son sujet.
Tous ces mystères qui tournaient autour de cette jeune fille, car oui cette sombre brune me semblait un être mystérieux, j'avais envie de les éclairer. D'en savoir plus.
Mais ma timidité et ma froideur qui s'assemblaient avec mon "nouveau" moi m'empêchait de la questionner comme je le souhaitais.
Afin de pallier ce problème en plus de me sortir de la gêne auquel j'étais exposé, je décidais de lui poser une question presque élémentaire dans la situation actuelle en changeant totalement de sujet.

« Appartiens-tu à un genre de groupe ? »

Je ne suis pas vraiment renseigné sur le sujet, ne souhaitant appartenir à aucune catégorie de personnes, mais j'avais appris et su à travers mes escapades dans la ville que celle ci était divisée en plusieurs groupes. Je ne devais sûrement pas tous les connaître, mais un seul d'entres eux m'était parvenu de façon claire et précise, les "Crazy" et je ne me souvenais jamais de ce qui suivait après... quoi qu'il en soit, il n'était jamais dit du bien de ces gens.
C'est pour cela, qu'en plus de désirer en savoir plus sur cette inconnue, avoir de possibles nouvelles informations sur un "clan" en particulier ne pouvait m'être que bénéfique.





Shota ! 8D :
 
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La cleptomanie peut mener au malheur. [Pv: Koko-Chan]   
 

La cleptomanie peut mener au malheur. [Pv: Koko-Chan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Peut on se connecter sur la box du voisin ???
» [TV] On peut avoir quoi avec WAPSFR uniquement ?
» Les sites et magasins où l'on ne peut s'empêcher d'acheter
» comme quoi on peut être moche et bien chanter
» Quand peut-on photographier le soleil ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ushinawareta Seijuku :: Akashiki :: Centre-ville :: Métro-