Top-sites !
UshinaSei by Kurokineko on Grooveshark

 
Oha' minna, n'hésitez pas à vous inscrire dans ce fab' forum ! /o/
Pour toute inscription dans le groupe Royal Guard, nous accordons un bonus de 30 points à la validation.
Et 20 points pour ceux qui souhaitent rejoindre United Heroes et Strike Force !

Partagez | 

You know what the food chain is, right? ~ Mae Katayama [COMPLETE]

Mae KatayamaMessages : 9
Opales : 1174
Date de naissance : 22/08/1993
Age : 24
avatar
Strike Force

MessageSujet: You know what the food chain is, right? ~ Mae Katayama [COMPLETE]   Mer 7 Jan - 21:24


 
Katayama MaeDreams? It rhymes with delusion...


◊ Talk about yourself !
Nom : Katayama
Prénom : Mae
Âge : 16 ans
Date de naissance : 22/08/1998
Sexe : Femme
Taille : 1m68
Couleur des yeux : Rouge
Nationalité : Japonaise
Adresse : Quartier Rouge
Groupe : Strike Force
Rôle : Membre (pas assez subtile pour être une espionne...)
Avatar : Sakura Kyoko — Puella Magi Madoka Magica
Qualités : Euuuuh.. Bon soyons clairs, mes qualités on ne les voit pas vraiment au premier regard. Probablement pas au deuxième non plus d'ailleurs. Bah tiens, c'est peut-être une de mes qualités ça, je suis relativement lucide comme nana. Et je garde toujours les pieds sur terre. D'ailleurs certains, parmi les plus dispersés, trouvent que je suis rabat-joie... Mais d'un autre côté, ça me donne un très bon sens pratique.
Sinon, niveau relationnel, je suis fidèle si vous arrivez à gagner ma confiance (mettez nous tout de suite d'accord : c'est pas gagné) et je tiens toujours parole, notamment parce que j'évite de faire des promesses que je ne pourrais pas tenir. Et enfin, je suis honnête dans mes propos... Voir même un peu trop d'ailleurs.
Défauts : [U.C.]Là, c'est la partie amusante
Disons-le carrément, je suis relativement invivable comme fille. Je suis cynique au possible, ça va bien avec mon côté terre-à-terre pour faire de moi une sacrée rabat-joie quand je m'y met. Et comme je n'ai pas ma langue dans ma poche, surtout quand il s'agit d'être sarcastique et caustique, bah du coup les gens me supportent assez difficilement.
D'autant que je manque assez cruellement de compassion. Il ne faut pas compter sur moi pour vous soutenir si vous êtes dans une mauvaise passe, je suis du genre à vous envoyer chier avec une pique en prime sur le fait que vous n'être pas foutu de vous débrouiller tout seul. Surtout si vous aider ne m'apporte rien. Car je suis aussi assez égoïste... Si vous voulez quelque chose de moi, il va falloir que j'y trouve mon compte aussi.
Et enfin, je suis un brin violente. J'y peut rien, j'aime me battre, c'est ainsi. Il m'en faut pas beaucoup pour que je décide de me fritter avec quelqu'un mais c'est pas forcément parce qu'il m'a énervée voyez, c'est juste parce que j'ai envie d'une bonne baston.
Par contre, ne m'énervez pas. Jamais. Pas si vous tenez à votre intégrité faciale et physique...
Famille : ... C'est quoi ça? Ca se mange? Non attendez, plus sérieusement. Mon père, je ne l'ai jamais connu. Ma maman a un peu déprimée après que mon papa ait décidé qu'un gamin, c'était pas son truc et qu'il se soit barré dès qu'il ait appris qu'elle était enceinte. Et quand je dit déprime, c'est à base d'alcoolisme et de "c'est ta faute si mon mec s'est barré" adressé à sa chère fille. Je vous laisse imaginer l'ambiance à la maison hein... Mais je vous promets que mon corps en garde une ou deux séquelles assez visible.
Tout ça pour dire que pour la notion de famille m'est très légèrement étrangère.
Ecole : Disons le clairement : l'école n'a jamais été mon fort. Disons que je faisais le minimum absolu pour ne jamais redoubler mais j'ai marché sur le fil du rasoir à éviter le renvoi pendant toute ma scolarité.
Délinquance : Je plaide coupable. Fallait bien occuper le temps que je ne passais pas en cours ou chez moi (et j'aime autant vous dire que j'ai toujours tout fait pour y passer le moins de temps possible...). Du coup, je passais mon temps à fréquenter des gens assez peu fréquentables dans le quartier.
Et si vous vous posez la question, j'ai un casier judiciaire et un dossier en rubrique "délinquance juvénile...
Réputation : Ma réputation? Euh... Bah clairement, elle est pas brillante hein. Pour faire simple, ceux qui me connaissent un peu disent de moi que je suis une connasse sans scrupule, sans coeur et passablement violente. Après je ne dis pas qu'ils ont tort! C'est un peu ce que je suis... Mais bon faut pas abuser quoi, je m'appelle pas Shinobu non plus...
Popularité : Ah bah ça pour sûr, les gamins du quartier et ceux qui fréquentait mon ancienne école me connaissent un peu! ... Mais disons que la plupart de ceux-là m'évitent comme la peste.
Arme : Pieds et poings, mes armes de prédilection avant l'incident. Maintenant, je me bats au Naginata, je pratiquais le Naginatajutsu avant. Faut pas croire que je passais ma vie à zoner non plus...
Autres : 3 cicatrices. Une grande en travers du  bas du dos, suite à 14 points de suture et deux sur les bras, courtoisie de ma très chère mère.


◊ What you've been through...
Ce que vous avez fait avant la disparition des adultes : Disons-le tout de suite : je n'étais pas un enfant désiré. Ma mère est tombé enceinte un par accident, parce qu'il paraît que le risque zéro n'existe pas. Sauf qu'apparemment, mon père était pas trop chaud pour avoir un gosse avec ma mère à ce moment. Faut dire qu'il ne s'était pas rencontré depuis bien longtemps d'après ce que maman a daigné me raconté. Et comme mon cher paternel était manifestement un lâche doublé d'un enfoiré, il a tellement flippé qu'il s'est tiré.
Oui oui, comme ça. Visiblement il devait pas tellement aimer ma très chère maman. Mais vu comment elle a tourné, je peut le comprendre.
Car voyez-vous, maman a un tout petit peu mal pris de se faire abandonner comme ça. On va même dire que cela l'a plongée dans une dépression sévère dont elle n'est jamais complètement sortie. Et détail amusant, elle s'est mise en tête que si mon père s'était fait la malle, c'était de ma faute.
Conséquemment, on va dire que ma vie jusqu'à présent n'a pas été des plus heureuses. Enfin, les premières années, ça allait encore. Disons que je n'ai pas de mauvais souvenirs de mes premières années de vie. Ni de bons, d'ailleurs. Mais la situation a commencé à partir en sucette quand j'ai fini par entraver que ma mère m'en voulait pour la disparition de mon père. J'ai bien mis 12 bonnes années à m'en apercevoir... A partir de là, j'ai un peu décidé de me la jouer rebelle. Un peu pour emmerder ma très chère maman et par l'école m'ennuyait royalement. Et j'avoue que ma mère ne l'a pas forcément super bien pris, m'voyez? Du coup, elle est devenue encore plus infecte. Et, en tant que bonne tête de mule revancharde et égoïste, j'ai réagis en m’enfonçant encore plus dans la délinquance. Et nous sommes parties dans une spirale infernale. Plus j'avais des emmerdes, plus elle déprimait, me disant que je ne lui avait jamais apporté que des problèmes. Et plus elle reportait sa colère sur moi, plus je me rebellais et cherchait les emmerdes...
Le poids de non-retour a été atteint à l'âge de 15 ans lorsque, un soir, alors que je rentrais à la maison après avoir passé 3 jours sans revenir, ma mère craqua. Elle venait de se faire virer de son boulot, son état ayant fini par impacter sérieusement son travail. Elle avait bu plus d'habitude et était au fond du trou. Et devinez qui a tout pris dans la gueule en rentrant chez elle?

De ce soir là me vienne les deux cicatrices que j'ai sur les avant-bras, lorsque que ma chère mère a décidé de m'éclater une bouteille en verre sur le crâne et que j'ai cherché à me protéger. Inutile de dire que mon comportement général ne s'est pas amélioré après ça et que j'ai fait en sorte de revenir le moins possible chez moi. J'ai donc passé la dernière année avant l'incident à passer le plus clair de mon temps dehors, n'étant ni à l'école ni chez moi. Je n'en avais plus rien à faire de l'école à ce stade.

Petite note, j'ai découvert le naginatajutsu à 14 ans grâce à un ami avec qui je zonais à l'époque. Je dois avouer que les entraînements sont devenus les moments les plus cool de mon existence...
ET
Ce que vous avez fait durant le mois suivant la disparition des adultes :Primo, il faut noter que je n'étais pas chez moi le jour de l'accident. Comme d'habitude, j'étais chez un de mes amis qui a un peu paniqué en se réveillant quand il a découvert que ses parents avaient disparu. J'ai essayé de le calmer du mieux que j'ai pu, avec ma délicatesse habituelle, à savoir deux mandales dans la gueule pour lui faire reprendre ses esprits. Heureusement, ça a marché. Une fois calmé, nous avons exploré les alentours, contacté nos connaissances pour savoir si la situation était généralisée. Et j'ai décidé de faire un tour chez moi. Histoire de vérifier si ma chère maman avait disparue aussi.
Je dois avouer que j'ai vécu l'incident comme une libération. J'étais libérée de ma mère, enfin, libérée de l'école, de l'autorité, libre de faire ce que bon me plaisait. Au début, c'était le bonheur. La petite bande de délinquants que je considérais alors comme mes amis s'est rassemblé juste après l'incident et ne se quittait pratiquement jamais. On était plutôt du genre débrouillard, même avant l'incident et on a pas eu de mal à se démerder pour trouver de quoi manger... Au début en tout cas. La "belle vie" a duré à peu près une semaine. Puis, on s'est rendu compte d'une chose toute bête : aucun de nous n'y connaissait quoi que ce soit en médecine. Du coup, lorsque l'un de nous est tombé gravement malade, on ne savait pas du tout quoi faire, et le malade a fini par mourir en à peu près une semaine. Première réalisation désagréable.
Seconde réalisation désagréable : une ville pleine d'ados livrés à eux-même sans aucun adulte... C'est la guerre. Et certains laissent libre cours à leurs instincts les plus bas dans ces conditions. Deux d'entres nous ont ainsi eu la malchance de croiser quelques membre présumés des Crazy 2k14, même si à ce moment j'ignorais jusqu'à l'existence de ce groupe.
Après cela, notre petite bande s'était ainsi réduite à 3 personnes. Et on commençait sérieusement à baliser, je peux vous le dire, la violence commençant sérieusement à s'installer dans le quartier.
En définitive, nous avons fini par réaliser qu'il était très compliqué de survivre seuls dans cette ville, en l'état actuel des choses. Par chance, nous croisâmes assez rapidement la route d'une des factions nouvellement formées : les Strike Force. Enfin je dis croisé... Disons qu'après notre rencontre avec les Crazy, on était plutôt méfiants envers autrui... Du coup on est un peu parti sur de mauvaises bases avec les Strike Force, à base de mandales échangées avec ceux que nous avons croisé. Mais c'est aussi grâce à ça que j'ai pu les rejoindre, en définitive, une fois la poussière retombée. Je ne suis pas une tanche en combat et je crois que cela s'est vu.
Et du coup, cela fait maintenant une semaine que je suis membre des Strike Force. Ca ne change pas trop de mon ancien mode de vie en fait... Comme avant, je fait partie d'une bande, à part qu'on est plus nombreux et plus organisé. Et que les enjeux ne sont pas exactement les mêmes, n'est-ce-pas?


◊ You, behind the screen ( ͡° ͜ʖ ͡°)
Surnom : Saradion
Age : 21 ans (et toutes mes dents!)
Comment avez-vous découvert le forum : Grâce à Akemi Yahiro
Quelque chose à ajouter : Chaussettes!
Code :



Leiko KagomeMessages : 432
Opales : 1623
Date de naissance : 23/09/1998
Age : 19
Localisation : Dans la cave à vin ou la camionnette.
Humeur : SUPER PINKOSTU ! ~
Commentaires : Je me présente ici.
「Vous savez qui c'est mon Shota d'amour ?」
「C'est... ano... m-mo...moi ?」
「Oui mon Lenouille tu es mon mien ! Kukuku~」


ID CARD
Rôle: Déserteur
Âge: 17 ans
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: Re: You know what the food chain is, right? ~ Mae Katayama [COMPLETE]   Ven 9 Jan - 0:41

♥️ Tu es validé !
Welcome to us(hinasei) ! Et félicitation pour ta validation !

Avec ce genre de fiche, c'est Ulry qui va être content ! /o/ Et donc, comme promis, je me mets au boulot après avoir laissé ma flemme s'emparer de mon corps. ewe'
Tu peux dès à présent inscrire ton avatar et commencer une fiche de relation. Pour finir, si l'envie te prend de RP, va rechercher des gens bons et des sales amis dans cet endroit !

Bonne continuation dans le monde de ce Fofo' et vive les Banana's !


Shota ! 8D :
 
 

You know what the food chain is, right? ~ Mae Katayama [COMPLETE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» POPTOYS - MAN AT THE TOP OF THE FOOD CHAIN
» Devil's food Cake
» [SOFT] FOOD AND WINE : associez les vins à vos repas [PAYANT]
» [Recueil de nouvelles] Food for Maggots, Virginia Schilli
» CM outdoor Food Kezaco??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ushinawareta Seijuku :: Le personnage :: Présentation :: Strike Force-