Top-sites !
UshinaSei by Kurokineko on Grooveshark

 
Oha' minna, n'hésitez pas à vous inscrire dans ce fab' forum ! /o/
Pour toute inscription dans le groupe Royal Guard, nous accordons un bonus de 30 points à la validation.
Et 20 points pour ceux qui souhaitent rejoindre United Heroes et Strike Force !

Partagez | 

Drew Acerbi, Le misanthrope

Drew AcerbiMessages : 4
Opales : 1097
Date de naissance : 16/05/1996
Age : 21
avatar
Strike Force

MessageSujet: Drew Acerbi, Le misanthrope   Mer 7 Jan - 23:03


 
ACERBI Drew« S'il y a quelqu'un là-haut, il doit bien rire de nous tous ; cela est très comique, très comique, vraiment. » Lorenzaccio


◊ Talk about yourself !
Nom : Acerbi
Prénom : Drew
Âge : 17 ans
Date de naissance : 07/07/1997
Sexe : Masculin
Taille : 1m87
Couleur des yeux : Vert
Nationalité : Italienne
Adresse : XXX (Indiquez juste le quartier où votre personnage habitait avant l'incident.)
Groupe : Strike Forces
Rôle : Voleur, espion et conseillé du chef des Strike Forces.
Avatar : Shifty (human form) - Happy Tree Friends
Qualités :
Réfléchi, Opportuniste, Débrouillard, Compétitif, Confiant, Minutieux, Imaginatif.
Défauts :
Paresseux, Mesquin, Sournois, Misanthrope, Ennuyant, Orgueilleux, Râleur.
Famille :
Les parents de Drew sont Italiens. Ils sont allés vivre au Japon à leurs naissances.
Ecole :
Drew possède des capacités médiocres. Sa vie était consacrée au affaire de son père. Bien qu'on lui ait donné les bases il ne sait que ce qui semble réellement importer dans son job : Les mathématiques, savoir lire, écrire et quelques notions d'histoires apprises à la volée.
délinquance :
Des vols, du racket...
Réputation :
Il est parfois difficile de prendre au sérieux une personne possédant un accent, malgré cela il est plutôt discret ce qui lui permet de faire tranquillement ses petites magouilles.
Popularité :
Encore une fois, c'est une personne discrète.
Arme :
Poing Américain et 4 bombes lacrymogènes
Autres :
Deux piercing à l'oreille gauche et un chapeau qu'il ne quitte jamais.


◊ What you've been through...
Ce que vous avez fait avant la disparition des adultes :
Enfant de Marcelo et Victoria Acerbi, Drew et son frère jumeau, Firo, naquirent en 1997 dans un coin perdu du Japon ; dans le quartier familial des Acerbi, un groupe de mafioso récemment populaire pour les échanges de bons procédés et de contrebande. Plus tard, leurs avait confié leur padre, ils reprendraient le bordel familial, se situant dorénavant à Akahashi et ils réaliseraient ce qu'il ne pourrait point faire de lui-même. Drew et Firo n’étaient plus ses enfants, ils n’étaient que son plan B.

Le padre leur avait enseigné à chacun l’art du poing et de l’arme à feu. Sans doute pas avec la perfection même des plus chevronés mais du moins avec assez d’insistance pour qu’ils sachent de quelles manières réagir face à une personne plus grande, plus petite, une femme, un homme, un vieillard, un jeune homme et j’en passe. Savoir analyser et répliquer étaient les maître-mots de leurs techniques.

Drew et son frère se ressemblaient énormément sur certains points; physiquement parlant tout du moins. Néanmoins, comme tout bon miroir brisé qui se respecte, il y a des failles, des crevasses qui les distinguaient l’un de l’autre. Enfant, Drew et son sourire figé sur son visage à n’importe quel moment de la journée, Firo et son naturel visage blasé. Adolescent, il ne s’agissait ici que d’inverser les noms pour en saisir le changement radical. Drew n’aimait plus son sourire et il montrait, malgré lui, les dignes ressemblances avec son père: Son sourire carnassier, son regard perçant faisait de lui un être particulièrement antipathique.  

C’était sans doute parce que Drew eut une profonde aversion des Hommes qu’il s’autoproclama misanthrope. C’était une chose tout à fait anodine au premier abord: Les frères Acerbi avaient très bien saisi les profondes espérances de leur père envers la société qu’il développait dans l’ombre. C’était un jeu, un amusement, une marque d’affection de leur père alors que la confiance qu’il avait en eux suffisait à Drew pour continuer encore et encore. Après tout, c’était ce pour quoi leur père était fier. Et il souriait.

Mais c’est lorsque les étoiles sont les plus étincelantes qu’il est le plus douloureux d’apprendre qu’il ne s’agissait là que d’une bougie: Drew avait accompagné son père dans les bas-fonds de ses tourments, là où Firo laissa traîner sur un couteau mal nettoyé une part de son innocence. Personne ne su ce qu’il s’était produit ce jour-là si ce n’est que son comportement, ses aptitudes avaient relativement changés. La manipulation avait pris une grande place dans ses méthodes et son quotidien de même que son aversion des Hommes. La misanthropie était devenue une sombre facette de sa personnalité qu’il préfèra aux longs sanglots et aux excès de rage. Sans doute se serait-il laissé là à regarder ce pauvre monde dans lequel les Hommes s’entre-déchiraient pour une poignée d’argent. Peut être l’aurait-il fait comme un enfant fixerait un écran de télévision si son père, si son frère n’avait pas été là. Il put calmer ses ardeurs au fil du temps avant que tout ceci ne devienne que silence, manipulation.
Silence et manipulation.

Bien que Drew ne portait guère son père dans son coeur, il avait finalement prit goût à l’art qu’il lui enseigna : Celui du vol, celui du sang, celui de la pègre. Les frères Acerbi avaient été une aubaine pour Marcelo, c’est sans doute pour cela qu’il s’empressa de les ajouter dans ce qu’il appelait “sa méthode”. Le but était simple: à leur jeune âge, comptons entre 14 et 16 ans, ils devaient dérober ce que leur père avait prêté à ses clients. Ils devaient récupérer ce qui leur apparenait, en somme. Dû à leur ressemblance, l’un volait l’objet et l’autre prenait sa place pour distraire les hommes qui les avait repéré. A leur âge, il était assez simple de duper. Tant qu’on ne les surprenait pas avec l’objet dans les mains et que leur sourire était assez grand à en faire mal aux joues, on les laissait filer. Leur père se chargeait du reste de l’affaire.

Marcelo était devenu au fil du temps l'esclave de son propre désir de pouvoir et d'argent. Et le pire, c'est que ses propres enfants, bien qu’ils le haïssait, bien qu’ils n’avaient souhaité de lui qu’une simple accolade, suivirent sa trace en sachant qu'elle les mènerait dans la même impasse sans qu’ils ne puissent pour autant s’en défaire. Leur famille tenait entre leurs griffes de sang les gorges de ficelle de Firo et Drew, les étreignant, les étranglant, les étouffant dans leur enfer. Ils les habillaient de leurs pulsions et de leurs vices de larges drapés maudits couleur chair, elles s'imprégnaient à leur peau et s'habituait à leurs formes. Le désir de pouvoir et de richesse devenant pour eux un nouvel organe qui réclame par boulimie toujours plus qu’ils ne puissent lui offrir. Le crime était devenu un caviar inestimable qu'ils leur fallaient ingurgité avec appétit.

Le reste de leur vie de voleur et d’assistant à la pègre n’avait pas été plus attrayante que souhaité. Marcelo les embarqua dans ses magouilles en les considérant comme de la main-d’oeuvre et non, à leur plus grand regret, pour ses enfants. Drew se souvint encore de la dernière discussion qu’il eut avec son père: Il prenait toujours ses enfants à part dans son bureau, son ventre gonflé l’empêchant de toucher la table, les joues grasses, le front plissé et suitant sous son chapeau et son gros cigare au bec lui donnait une mauvaise caricature d’un homme pantouflard et monstrueusement riche que celui d’un tyran en la matière. Et pourtant, dans ses boudins qui lui servaient de doigts, il pressait une liasse de billet, les caressant sous son nez comme d’une fleur délicate. Marcelo balança la liasse à son fils, crachant un remerciement venant des trippes, lui arrachant la gorge et se transformant en raclement gras et éccoeurant. Il avait tourné ses yeux malades vers le portrait de famille sordide et grotesque des Acerbi sur le mur opposé au bureau: Leurs visages mornes, leurs vêtements sombres donnaient l'impression d'une photographie de groupe des suites d'un enterrement. Drew avait fourré la liasse dans sa ceinture en écoutant les jérémiades de l'homme malade. "Tu sais, quand j'avais ton âge je n'avais jamais eu la possibilité de tenir une telle somme entre mes doigts. C'est une fierté que de pouvoir te donner la possibilité à toi et à ton frère de réussir dans ce que j'ai échoué." Il récitait ce même discours à son frère, sans doute. Il était dépourvu d'originalité. "Vous ferez sans doute de grandes choses ensemble." conclu-t-il comme toujours en tirant sur son cigare, recrachant comme un vieux dragon la fumée par sa gueule entrouverte. Drew considérait cet homme autant qu'il ne le considérait lui comme son enfant, et pourtant, il avait de l’admiration pour lui. Il semblait si paisible malgré son visage tiré par les rides. Il y avait en lui cette sorte de tempérance rare que l'on trouve chez les hommes comblés. Et pourtant, encore, sa mâchoire se serra et son regard se raffermit de nouveau vers Drew. "J'ai autre chose à te proposer."

En sortant de son bureau, Drew put apercevoir Firo sautiller jusqu'à lui pour lui demander avec une certaine gaieté, presque horripilante, un rapport sur leur discussion; "Il en veut encore." Lui disait-il lascivement comme à chaque fois qu’il quittait la pièce.

Ce matin-là, il avait dix-sept ans, comme longtemps déjà. Drew s’éveilla plus brutalement que d’habitude. Firo l’avait réveillé.

“Les adultes ont disparu !”

Ces mots avaient instantanément éveillé le jeune homme. Le regard que son frère lui lançait prouvait qu’il ne s’agissait en rien d’une plaisanterie. A la fenêtre, un agroupement d’enfant traînait dans les parages. Aucun adulte. Aucun parent. Aucun professeur. Rien. Peut être se serait-il mis à sauter de joie à cette nouvelle. Un monde sans adulte, sans Homme. Et pourtant il n’en fit rien. Ce monde sera pire.

Ce que vous avez fait durant le mois suivant la disparition des adultes :
Il était nécessaire pour eux de s’occuper de l’argent, de la contrebande, de tout ce qui nous serait utile à avoir pour leur départ. La maison avait son lot de mystère et, à leur grand désespoir, ils en connaissaient les moindres recoins. Drew ignorait les répercussions qu’auraient la disparition des adultes et l’idée même de partir semblait pour lui bien plus aggréable que de rester. Pourtant, c’est ce qu’ils devaient faire en attendant de trouver une solution. Firo s’étant absenté, Drew, après quelques années de silence, se décida enfin à retourner dans le lieu où sa misanthropie et ses délires prirent le dessus. Il ne s’y aventura pas longtemps. Les souvenirs, la douleur, le désespoir envahissait son être et l’étranglait comme d’un revenant du passé. Les cris fussèrent, de son esprit s’incrustait les images et les mélodies qu’il eut soufflé en ces lieux. Il n’était là que pour une chose. Une seule.

La survie était un mot d’ordre pour les frères Acerbi. Armé d’un poing américain et coiffé du chapeau de son père qu’il trouva à son bureau, Drew et son frère déhambulait dans les zones peu fréquentables mais aussi les plus sûr des environs. Avec le temps Drew s’était réhabilité à sortir tranquillement sans que sa haine de l’espèce humaine ne lui revienne. Il haïssait les Hommes mais sa tempérance avait reprit le dessus. Beaucoup penseront qu’ils se sont énormément battus pour traverser tranquillement une ruelle. Ils vous diront qu’ils ont “survécu” comme il le fallait. Les quartiers n’étaient plus tranquille et leur maison n’avait plus rien d’acceuillant. Ils étaient seuls, du moins jusqu’à ce qu’un ancien fantôme de leur passé ne revint subitement. Cette fille, il n’osa encore prononcer son nom. Cette fille savait qui ils étaient, qui ils crurent être le temps d’un decade. Le plus important était que Firo et lui considérèrent la présence de cette femme en une alliée comme une opportunité non-négligeable. Il s’amusait encore à ce jour de voir qu’elle accepta de faire d’eux des membres de bonne classe dans son clan: Strike Forces. La partie avait bien commencé mais elle n’était nullement terminé. Les fous de la reine en place, ils attendaient le moment propice pour ôter leur masque.


◊ You, behind the screen ( ͡° ͜ʖ ͡°)
Surnom : Croquette, Mouton~
Age : 18 ans
Comment avez-vous découvert le forum : Par le biais de Shinobu la mangeuse de confiture.
Quelque chose à ajouter : Blblbl.
Code : Validé /o/
Leiko KagomeMessages : 432
Opales : 1567
Date de naissance : 23/09/1998
Age : 19
Localisation : Dans la cave à vin ou la camionnette.
Humeur : SUPER PINKOSTU ! ~
Commentaires : Je me présente ici.
「Vous savez qui c'est mon Shota d'amour ?」
「C'est... ano... m-mo...moi ?」
「Oui mon Lenouille tu es mon mien ! Kukuku~」


ID CARD
Rôle: Déserteur
Âge: 17 ans
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: Re: Drew Acerbi, Le misanthrope   Sam 10 Jan - 0:53
Hey, tout d'abord bienvenue !
Avant de te faire valider ta fiche par moi même ou un autre admin, je tiens à te préciser que ce n'est pas le bon code.
C'était juste pour te prévenir, alors bonne chasse au Code (je sais, c'est assez chiant de retourner au règlement et tout l'bordel qui va avec, *patpat*).
Par ailleurs, pourrais-tu préciser quand ta fiche sera terminée ? x:


Shota ! 8D :
 
Drew AcerbiMessages : 4
Opales : 1097
Date de naissance : 16/05/1996
Age : 21
avatar
Strike Force

MessageSujet: Re: Drew Acerbi, Le misanthrope   Jeu 15 Jan - 14:17
Il faut dire que j'ai pour habitude de lire en diagonale le règlement et en voyant le petit "code" j'ai bien cru avoir trouvé (bien que trop facilement) le code. J'y retournerai à l'occasion pour retrouver le bon code !

Ma fiche n'est pas terminée et est même à refaire ! Cela va prendre un peu plus de temps que prévu mais je préviendrai par MP ou alors sur la CB un admin, si ce n'est en modifiant le titre de ma fiche de présentation.
Sakura MizuhashiMessages : 93
Opales : 1120
Date de naissance : 14/09/2001
Age : 16
Localisation : Dans les environs
Humeur : Perdue
Commentaires : ( -_-)Q ____|____° Q(°µ° )
Howi jouons au ping-pong o/

ID CARD
Rôle: Solitaire
Âge: 15 ans
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: Re: Drew Acerbi, Le misanthrope   Ven 16 Jan - 17:46
Bienvenue ~
Bonne chance pour la suite /o/

Je like happy three friends \o/
Drew AcerbiMessages : 4
Opales : 1097
Date de naissance : 16/05/1996
Age : 21
avatar
Strike Force

MessageSujet: Re: Drew Acerbi, Le misanthrope   Mar 20 Jan - 19:15
Ma fiche est officiellement terminée.
Leiko KagomeMessages : 432
Opales : 1567
Date de naissance : 23/09/1998
Age : 19
Localisation : Dans la cave à vin ou la camionnette.
Humeur : SUPER PINKOSTU ! ~
Commentaires : Je me présente ici.
「Vous savez qui c'est mon Shota d'amour ?」
「C'est... ano... m-mo...moi ?」
「Oui mon Lenouille tu es mon mien ! Kukuku~」


ID CARD
Rôle: Déserteur
Âge: 17 ans
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: Re: Drew Acerbi, Le misanthrope   Dim 25 Jan - 16:34

♥️ Tu es validé !
Welcome to us(hinasei) ! Et félicitation pour ta validation !

Olah~ ! Mes excuses pour la validation tardive, c'est qu'on est pas trop actifs en ce moment. x.x' Et bien sinon, je n'ai rien à redire, ta fiche correspond à celle de Firo ! Juste deux choses :
- la première étant que je ne n'ai pas trop compris ce que New York vient faire là, dans l'autre fiche, à aucun moment on en parle et dans ta nationalité, tu ne dis pas que tu es né à New York, et tu dis même que vous êtes Italiens venus au Japon à la naissance. Juste ce point qui me dérange, mais je ne vais pas quand même enlever la validation, étant donné que tu attends depuis longtemps ! Mais essayes de corriger ça, ou explique moi alors si j'ai pas trop compris. x)
- la deuxième point, c'est juste qu'il faudrait, à toi et à Firo, si ce n'est pas déjà fait, sinon c'est impec, que vous vous mettiez d'accord avec Akemi Yahiro pour le lien que vous avez avec, histoire qu'elle ne se retrouve pas avec deux vieilles connaissances sans le savoir ! xD Mais si c'est déjà fait, alors c'est parfait ! 8D

Tu peux dès à présent inscrire ton avatar et commencer une fiche de relation. Pour finir, si l'envie te prend de RP, va rechercher des gens bons et des sales amis dans cet endroit !

Bonne continuation dans le monde de ce Fofo' et vive les Banana's !


Shota ! 8D :
 
Drew AcerbiMessages : 4
Opales : 1097
Date de naissance : 16/05/1996
Age : 21
avatar
Strike Force

MessageSujet: Re: Drew Acerbi, Le misanthrope   Mar 27 Jan - 21:37
Leiko a écrit:
- la première étant que je ne n'ai pas trop compris ce que New York vient faire là, dans l'autre fiche, à aucun moment on en parle et dans ta nationalité, tu ne dis pas que tu es né à New York, et tu dis même que vous êtes Italiens venus au Japon à la naissance. Juste ce point qui me dérange, mais je ne vais pas quand même enlever la validation, étant donné que tu attends depuis longtemps ! Mais essayes de corriger ça, ou explique moi alors si j'ai pas trop compris. x)
- la deuxième point, c'est juste qu'il faudrait, à toi et à Firo, si ce n'est pas déjà fait, sinon c'est impec, que vous vous mettiez d'accord avec Akemi Yahiro pour le lien que vous avez avec, histoire qu'elle ne se retrouve pas avec deux vieilles connaissances sans le savoir ! xD Mais si c'est déjà fait, alors c'est parfait ! 8D

Pour le premier point je tiens à dire que mon personnage était avant américain. Pour correspondre au contexte du forum on a décidé mon frère et moi d'en faire des Japonais. J'ai dû oublier d'enlever un New York.

Pour le second point Firo et moi connaissons la chef des Strike Forces, nous avons passé un accord avec elle donc il n'y a pas de problème pour cela.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Drew Acerbi, Le misanthrope   
 

Drew Acerbi, Le misanthrope

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le gros con/misanthrope/mysogine/cynique/breton (etc.)
» Drew McIntyre
» Custom Drew McIntyre !!!
» Festhéa Le misanthrope et l'auvergnat
» Le Guide du Misanthrope

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ushinawareta Seijuku :: Le personnage :: Présentation :: Strike Force-