Top-sites !
UshinaSei by Kurokineko on Grooveshark

 
Oha' minna, n'hésitez pas à vous inscrire dans ce fab' forum ! /o/
Pour toute inscription dans le groupe Royal Guard, nous accordons un bonus de 30 points à la validation.
Et 20 points pour ceux qui souhaitent rejoindre United Heroes et Strike Force !

Partagez | 

Une discussion entres deux personnes peu bavardes [Pv: Jojiro] [Terminé]

Franceska Van TepesMessages : 80
Opales : 1588
Date de naissance : 16/09/1997
Age : 21
Localisation : Québec(Province)
Humeur : You should all fear the Queen of the Night!

ID CARD
Rôle: Mercenaire
Âge: 16 ans
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: Une discussion entres deux personnes peu bavardes [Pv: Jojiro] [Terminé]   Sam 10 Jan - 23:22
Une discussion entre deux personnes peu bavardes.[Pv:Jojiro]


« Veuillez-vous rendre au QG des UH, d’ici demain, quelqu’un aimerait vous y offrir du travail. » Étaient les mots que Franceska reçut de la part de leur messager, la seule raison qui l’avait poussé à se jeter dans la gueule du loup, si cela en était une, était bel et bien l’appât du gain et rien d’autre. C’était, donc, avec cette résolution en tête qu’elle se présenta à l’entrée du gymnase Naramachi  et qu’elle se fut intercepté par l’un des gardes se trouvant devant celle-ci.
-Votre nom? Et d’où provenez-vous?

Franceska n’avait nullement l’envie de répondre, mais elle se devait de se soumettre aux règles, afin de connaître la nature du contrat qu’elle pourrait soit accepter ou refuser. Elle se foutait complétement de qui pouvait l’engager, même Hitler aurait pu être un client pour elle. La seule chose qu’elle voulait connaître était la prime. C’était, donc, sur le même ton inexpressif qu’elle répondit :

-Mon prénom importe peu... Vous n’avez qu’à m’appeler Regina.

Le garde la regarda perplexe et lui répondit :

-Êtes-vous celle qui…

Franceska sentait que si elle ne répondait pas sur le champ, la discussion allait s’éterniser. Elle coupa la parole du garde en répondant :

-Oui, je devais rencontrer quelqu’un, puis-je passer?

Il semblait fort choquer de s’avoir fait couper la parole, mais il en fit mine et lui montra la direction à prendre, afin de se rendre à l’endroit voulu. Elle se entra à l’intérieur, mais le garde lui cracha sèchement :

-Vous devez laisser vos armes à l’entrée, veuillez nous les remettre.

Laisser ses armes à l’entrée? Entres les mains de gens dont elle ne pouvait faire aucunement confiance? C’était quelque chose qu’elle comptait aucunement, elle aimait beaucoup trop ses deux pistolets pour cela! Elle fit semblant de ne rien comprendre et continuer d’avancer, mais c’est alors que les 2 gardes lui ont crié  « Vos armes! » et s’élança vers elle, afin de l’intercepté. Cela ne faisait même pas une minute qu’elle se trouvait dans le bâtiment qu’on lui cherchait du grabuge… elle soupira et sans plus attendre fit un salto arrière, afin d’atterrir derrière les deux gardes et dégaina ses deux flingues qu’elle pointa contre la tête de chacun et leur a dit, d’une voix impatiente:

-Mes flingues viennent avec moi, si cela ne vous convient pas, je n’ai qu’à foutre le camp et ne jamais revenir!


Elle attendit calmement la réponse, mais se fut complétement autre chose qui sortit de leurs bouche, ils s’exclamèrent « PRÉSIDENT! ».  En entendant ses mots, elle rangea ses deux flingues et projeta au sol les deux qui tentèrent de la saisir, sans broncher et regarda devant elle. Il semblait aussi vieux qu’elle et avait les cheveux plus long que court…il correspondait au profil d’un des trois président elle lui demanda :

-Jōjirō Hissaio? Vous êtes celui m’ayant contacté?

Elle ignorait complétement les autres membres qui la regardait complétement outré de la scène.