Top-sites !
UshinaSei by Kurokineko on Grooveshark

 
Oha' minna, n'hésitez pas à vous inscrire dans ce fab' forum ! /o/
Pour toute inscription dans le groupe Royal Guard, nous accordons un bonus de 30 points à la validation.
Et 20 points pour ceux qui souhaitent rejoindre United Heroes et Strike Force !

Partagez | 

« Je te protégerai quoi qu’il arrive. » - Yami Kurobari

Yami KurobariMessages : 5
Opales : 1252
Date de naissance : 03/01/1997
Age : 21
Commentaires : Couleur RP : #990000 italique

« Tsss... Elle a dit " Visiter ces ruines et trouver quelque chose d'utile. ", mais il n'y a pas moyen que je découvre quelque chose d'utile. Devrais-je faire sauter ces ruines et prétendre qu'elles ont été détruites ? »

ID CARD
Rôle: Membre (espion)
Âge: 16 ans
Inventaire:
avatar
United Heroes

MessageSujet: « Je te protégerai quoi qu’il arrive. » - Yami Kurobari   Ven 13 Mar - 23:55


Yami Kurobari« Yami looks like a Hero ! »


◊ Talk about yourself !
Nom : Kurobari
Prénom : Yami
Âge : 16 ans
Date de naissance : 9 octobre 1998
Sexe : Masculin
Taille : 1m74
Couleur des yeux : Marron
Nationalité : Japonaise
Adresse : Quartier « Rouge » (mais c’est devenu craignos avec la Strike Force)
Groupe : United Heroes
Rôle : Membre (espion aussi)
Avatar : Toki — Heisei Project.
Qualités : Yami est un Adolescent du genre très Gentil et Protecteur envers les Enfants, et notamment, envers son Petit Frère, Aoki, d’autant plus qu’il a du Courage à revendre. Il n’hésitera pas à les défendre, même s’il pressent que la bataille est perdue d’avance. Et oui, c’est ça d’être Optimiste. Naturellement Extraverti, il parle facilement avec les autres et fait preuve d’un Enthousiasme à toute épreuve. Il est également Rassurant. Lors d’une Mission, on le découvre aussi très Concentré et devient plus Sérieux. Il a une Confiance en lui époustouflante et sa Solidarité facilite bien les choses quand il est en équipe. Il aime l’Aventure et est toujours rempli d’Énergie.
Défauts : C’est bien beau tout ça. Mais derrière, Yami reste un Délinquant hors pair. Depuis sa plus tendre enfance, il se fiche pas mal de ce qu’on lui dit, et fait son Rebelle. Il est totalement Désordonné dans ses affaires et très Fainéant quand on lui demande de les ranger. Également Arrogant sur les bords, il parle souvent de manière Directe et Ironique, allant parfois jusqu’à se Moquer. La Patience lui fait beaucoup défaut, et en prime, il est très Imprudent, au point qu’il pourrait foncer tête baissée, sans plan, mais seulement s’il y a une bonne raison à ça. À noter aussi qu’il peut se révéler sans Pitié si on l’emmerde et devient très Violent. Il sait utiliser les armes autant que les poings. Un truc dont peu de gens sont au courant, il est aussi Cyberterroriste, il sait pirater des systèmes aisément.
Famille : Ses Parents, comme tous les Adultes, ont disparu. Il vit avec son Petit Frère, Aoki.
École : Hein ? L’École ? Ah oui, cette chose qui ne sert à rien ! Il était très mauvais en cours parce que rien ne l’intéressait. Bonjour les sales notes qu’il se tapait.
Délinquance : Ennuyé d’aller en cours, il séchait souvent. Et comme il est Délinquant sur les bords, il s’amuse parfois à foutre le bordel, là où il passe. Il se bagarre souvent, c’est marrant. Une fois, il a piraté un poste de police depuis chez lui.
Réputation : Pas très bonne en tout cas. Il est connu pour aimer créer des problèmes et est assez mal vu, même pas les autres Membres de l’United Heroes.
Popularité : Aucune, sauf auprès de son Petit Frère qu’il n’hésite pas à protéger, qui le considère comme un Héros.
Armes : Un Pistolet et des Bombes Fumigènes
Autres : Une petite cicatrice sous l’œil gauche cachée par un pansement et porte parfois une longue cape noire sur le dos


◊ What you’ve been through…
Ce que vous avez fait avant la disparition des adultes :
Âge : De trois ans à cinq ans. Parce que oui, ma vie commence vers mes trois ans. Ce que je veux dire, c’est qu’en général, personne ne se rappelle de ses premières années de nourrisson, durant lesquelles on ne savait que pleurer ou hurler notre mécontentement. Au début, mon enfance se déroulait plutôt bien. Maman et Papa étaient toujours là pour s’occuper de moi, m’aider avec mes devoirs et tout, et tout. J’étais très sérieux, et j’apprenais bien. Mes Parents étaient fiers de moi. Et ça me faisait plaisir de les voir heureux. À l’École, j’avais beaucoup d’Amis. À vrai dire, je m’en faisais assez facilement, avec ma bonne humeur qui attirait les Autres.

Et puis un jour, alors que je n’avais que cinq ans, j’eus un Petit Frère, qui s’appelait Aoki. J’adorais mon Frère, je ne pouvais le nier. Je passais beaucoup de temps à jouer avec lui, quand je n’étais pas à l’École. Je pense qu’il m’aimait bien aussi. Je me promis de toujours le protéger des méchantes personnes, parce que c’était le devoir d’un Grand Frère. Et je comptais bien respecter ce devoir ! Je souhaitais le voir sourire et rire joyeusement pour toujours !

Âge : Six à onze ans. Toutefois, je remarquais de plus en plus que depuis l’arrivée de mon Petit Frère, mes Parents s’occupaient moins de moi. Leur attention se focalisait plus sur Aoki. Ils me laissaient me débrouiller seul, comme si j’étais suffisamment grand pour me prendre en charge. Je devenais affreusement jaloux. Jaloux de mon Frère, mais je l’aimais quand même. C’étaient mes Parents que je détestais toujours un peu plus chaque jour.

Si bien que pour les faire réagir et s’intéresser de nouveau à moi, je commençai à créer des problèmes en classe. Je ne révisais plus, je ne faisais plus mes devoirs, je ramenais des mauvaises notes. Mes Parents furent plusieurs fois convoqués par les Professeurs et même par le Directeur. Sauf que ça ne changea pas. Mes Parents me grondèrent, me punirent, mais c’était tout. Ils ne firent pas plus attention à ce que je ressentais. Alors je continuais d’agir ainsi. Les Professeurs et mes Parents abandonnèrent l’idée de me raisonner.

D’un côté, je me plaisais bien avec ce nouveau mode de vie. C’était sympa, tant que mon Petit Frère était là. Je surmontais tous les obstacles, devenir plus fort pour pouvoir le protéger plus tard. C’était mon unique but. Je fichais toujours plus le bordel, je déclenchais des bagarres et plein d’autres trucs. J’avais même formé un petit Gang qui regroupait les mauvais Élèves. On était assez craints, mais comme je gardais un fond comique, on ne me haïssait pas non plus. Surtout qu’en réalité, je ne blessais personne. Parfois même, je secourais des plus jeunes. J’étais partagé entre ma gentillesse habituelle et ma dérivation vers la délinquance.

Âge : Douze ans. J’entrais au Collège, difficilement mais je réussis à passer malgré tout. Mon Frère avait sept ans maintenant. Il était entré à l’École depuis quatre ans. Évidemment, avec la mauvaise réputation que j’avais, je m’attendais à ce qu’il se fasse embêter par les Élèves qui avaient un Frangin qui me connaissaient. Alors il m’arrivait souvent de sortir du Collège en passant par-dessus la barrière pour aller le protéger des brimades et des coups.

Les gamins étaient quand même impressionnés car je venais aider Aoki alors qu’ils pensaient que je le laisserais se d’emmerder. Ils commencèrent à se calmer. Je protégerai mon Frère, peu importe ce qui m’arrivait, à moi, ça m’était bien égal. Il passait avant tout le monde. Avec le temps, je découvris aussi une certaine passion pour l’Informatique, surtout en programmation. D’abord, avec l’aide de tutoriels, je parvenais à modifier des fichiers ou des sites. Et finalement, je pus le faire tout seul.

Mais ça devenait trop facile pour moi. Et ce n’était plus intéressant ni drôle. Je souhaitais m’attaquer à plus fort, et pour ça, je choisis de pirater en premier les voisins. Au début, je galérais un peu car ce n’était pas aussi simple que je le pensais. Il fallait parfois réaliser plusieurs manipulations en même temps. Au bout d’une journée, je finis par y parvenir. Pour apprendre… qu’il n’y avait rien d’intéressant à piquer dans leurs ordinateurs. Alors j’essayais de m’attaquer à un endroit beaucoup plus important : le poste de police, proche de mon quartier.

Autant l’avouer, c’était encore plus compliqué que pirater les voisins ! Le système était vraiment bien protégé. Il y avait des tonnes de mots de passe, des barrières de protection invisibles à l’intérieur. Ils voulaient les garder, leurs informations, c’était certain. Cependant, après plusieurs tentatives, je parvins à pénétrer dans une faille du système et j’accédai à leurs données privées. J’eus le temps de lire quelques dossiers avant que le système anti-pirate ne se déclenche et que je sois éjecté d’un coup. Quand bien même, je restais plutôt fier de mon bazar.

Jusqu’à ce que la police débarque chez moi en personne. Zut, j’avais été retrouvé, que faire ? Fuir ? Nier l’évidence ? Je n’avais pas effacé les manipulations sur mon ordinateur alors s’ils l’inspectaient… J’optai pour me rendre. Et puis qui savait ce qu’ils auraient pu faire à ma Famille, à mon Petit Frère ? Lors de l’interrogatoire au poste, j’expliquai que j’avais agi volontairement par pur ennui. Étonnamment, ils me crurent. Peut-être que lorsqu’ils avaient remonté la piste, ils avaient compris que je n’étais qu’un amateur ? Ils me dirent qu’une telle attaque était considérée comme du cyberterrorisme et que c’était puni par la loi. Si je continuais, je finirais à coup sûr en taule. Pas particulièrement envie, je ne pourrais plus protéger Aoki. Je jurai de ne pas recommencer mais désormais, la police me tenait à l’œil.

Âge : Treize à quinze ans. Je sombrais toujours plus dans la délinquance, bien que derrière, je restais quelqu’un de sympa et protecteur, notamment envers mon Frère. Je séchais souvent les cours car ils m’ennuyaient trop. Je traînais dans les rues. Parfois, je me retrouvais à pénétrer le territoire d’un autre délinquant. Et alors, les bagarres se déclenchaient automatiquement. Il pleuvait des coups de poings et de pieds. Je ressortais à chaque fois dans un sale état, mais victorieux.

Un jour, Rei, en âge de comprendre que ce que je faisais n’était pas très bien, vint me parler seul à seul. Il déclara clairement qu’il me considérait comme un Héros, jamais loin de lui, prêt à le secourir et qu’il adorait ça. Cependant… il ajouta que toutes les autres actions que j’effectuais à longueur de temps étaient mal et que je devais les arrêter, sinon il finirait par me détester. Ce fut un sacré choc pour moi. J’avais pris l’habitude de vivre ainsi, et je faisais ça pour lui… Afin de devenir plus fort pour être en mesure de le protéger…

Sauf que c’était mon Frère qui l’avait dit. Donc il avait forcément raison, j’en faisais trop. Je devais me calmer, pour lui. Parce qu’il le souhaitait. Je lui promis donc d’essayer de créer moins de problèmes. Il sourit, il était heureux de m’entendre dire ça. Ce fut ainsi que je recommençai à vivre de manière moins brutale et à retourner au Lycée trois à quatre fois par semaine, malgré que les cours restaient toujours inintéressants.
Ce que vous avez fait durant le mois suivant la disparition des adultes :
Âge : Seize ans. Jour fatidique que je qualifierai d’aussi ennuyeux que les précédents. Mon réveil sonna en retard. Probablement parce que je l’avais programmé pour qu’il sonne en retard. Je l’éteignis en tapant dessus et m’assis avec un air assez endormi. Je savais parfaitement qu’il y avait cours. Mais j’avais la flemme d’aller au Lycée. Mes Parents ne s’occupaient plus de moi depuis longtemps quand je ne me levais pas. Je faisais ce que je voulais.

Bon allez, pour une fois, j’allais m’y rendre, même si on sentait que je n’avais pas la motivation. Je me mis debout et me préparai rapidement, m’habillant avec des habits banaux et passant ma veste juste par-dessus mes épaules. Je descendis finalement et retrouvai mon Petit Frère en bas. Il n’était pas parti au Collège ? Que fabriquait-il ici ?

« Aoki, pourquoi tu es là ?
- Maman n’est pas à la maison pour m’emmener… Papa non plus…
- Yabe (littéralement : et merde). Où sont-ils encore ? Bon, ce n’est pas grave. Je vais t’emmener. »


Le Collège-Lycée ne se trouvait pas loin de chez nous, donc on pouvait y aller à pied sans souci. Le plus bizarre était qu’aucune voiture ne passait. Normalement, les rues étaient bondées le matin. C’était peut-être parce que je m’étais réveillé à la bourre. Nous arrivâmes devant le portail et je lâchai la main de Rei qui courut aussitôt vers le Collège. Je lui souhaitai bonne journée et je lui dis que je l’attendrai ce soir pour rentrer.

Puis, je me dirigeai vers le Lycée. Je montai jusqu’à ma salle de classe à moitié vide. Je plissai les yeux et entrai avant de m’asseoir à la première table que je trouve. La plupart ne fit pas attention à mon arrivée, comme préoccupés. À vrai dire, je pouvais lire sur leur visage que quelque chose les tracassait. Intrigué, je demandai donc, les faisant sursauter par la même occasion, ce qui me fit esquisser un sourire ironique :

« Que se passe-t-il ici ?
- Tu n’as pas remarqué… ?
- Nan. Alors au lieu de jouer aux énigmes, dites-le. Je ne suis pas d’humeur à réfléchir.
- Eh bien… les Adultes… ont disparu.
- Quoi ?! Pile le jour où je fais l’effort de venir, ils disparaissent ?! »


M’exclamai-je en gueulant presque et en me levant d’un coup. Les Élèves acquiescèrent de la tête. Ah et oui, parce que « ils ont disparu » ne me choqua pas plus que ça, comme si c’était normal. Comme s’ils étaient destinés à disparaître et pas nous. Je soupirai et me dirigeai vers la porte en ajoutant avec joie que j’allais pouvoir retourner dormir dans ce cas. Et je quittai la salle comme si de rien n’était. Mais à vrai dire, ça expliquait pourquoi Maman n’avait pas conduit Aoki au Collège, ce matin…

Aoki ! En sortant du Lycée, je me dirigeai directement vers le Collège. Je ne savais pas si nous étions connectés, mais il apparut devant la porte principalement au même moment que j’arrivais. Il leva les yeux vers moi et se jeta dans mes bras en pleurant. J’essayais de le réconforter tout en le câlinant.

« Maman et Papa… Tous les Professeurs… Ils ont disparu !
- Là, là… Tout va bien, Aoki. Je suis toujours là, moi. Et je te protégerai quoi qu’il arrive. »


Durant le mois qui suivit… Au début, mon Frère et moi nous en sortions bien. Nous avions de quoi manger, avec ce que nos Parents avaient laissé derrière eux. Heureusement que je savais aussi un peu cuisiner. Ça nous avait bien été utile. Je restais tout le temps avec Aoki. Je ne voulais pas qu’il lui arrive malheur. Dehors, des Groupes de plus en plus imposants se formaient. Je les observais quelques fois de loin. Je sentais une certaine tension entre deux Groupes principalement. Il me semblait que c’était la Strike Force et la Royal Guard. Je préférais rester loin d’eux, les jugeant comme des personnes potentiellement dangereuses qui pourraient nuire à mon Frère.

Pourtant un jour… vers le milieu du mois… Après avoir demandé à Aoki de rester sagement à la maison, de n’ouvrir à personne sans le mot de passe et de ne sortir sous aucun prétexte, je quittai la maison pour partir en quête de nourriture. Je longeais les murs silencieusement, tous les sens en alerte. Je n’avais pas d’armes contrairement à certains gamins donc je devais être prudent. Donner des coups de poings ou pieds était mon unique moyen de défense. Mais face à une arme à feu, je ne faisais clairement pas le poids.

Je pénétrai dans un magasin dont les portes avaient été défoncées par des précédents pilleurs. Il était certain que je n’y trouverais rien d’intéressant, si des personnes étaient passées avant, hein ? Mais je voulais essayer quand même. J’arpentai les rayons, pour la plupart vides. Je regardais dans les moindres recoins, au cas où quelque chose serait tombé. Et ce fut ainsi que je dégotai une petite bouteille d’eau ainsi qu’un paquet de chips. Je les fourrai dans mon sac avant de me barrer.

Et lorsque je me mis les pieds dans la maison alors que la porte d’entrée était grande ouverte… Je compris qu’un affreux malheur était arrivé. J’appelai mon Frère, mais je n’obtins pas de réponse. Il avait… disparu. Bien évidemment, je partis immédiatement à sa recherche. Mais je n’avais aucune idée d’où il pouvait être… Je courais au hasard dans les rues. Qui avait pu l’attaquer ? Pourquoi l’attaquer lui et pas moi ? Je n’avais pas tenu ma promesse ! Quelle honte ! Je hurlais le prénom de mon Frère, toujours pas de réponse. Où pouvait-il être ?

Bam ! Je ne regardais pas devant moi et voilà que je heurtai quelqu’un. C’était un gars que je ne connaissais pas. Je ne cherchai même pas à m’excuser, toutefois, je lui demandai s’il avait vu un jeune garçon aux cheveux bleus foncés passer par ici. Le gars me répondit en avoir vu un, et qu’il était accompagné de personnes appartenant à l’United Heroes. L’United Heroes ? Depuis quand enlevaient-ils des enfants ? N’étaient-ils pas le Groupe qui les protégeait, justement ? Je remerciai rapidement le gars et me remis en route, courant vers le Gymnase, le Quartier Général de l’United Heroes, à l’Est de la Ville.

En arrivant sur place, complètement essoufflé, des gens m’arrêtèrent. Pas vraiment patient, je forçai le passage pour entrer à l’intérieur et criai de nouveau le prénom de mon Petit Frère. Tout le monde me regardait, se demandant bien qui j’étais et ce que je voulais. À cet instant, Aoki sortit de la foule, avec quelques grandes personnes. Bien que je ne les connaisse pas, je me doutais que c’était les actuels Présidents du Groupe. Aoki courut vers moi et me sera dans ses bras.

« Aoki ! Aoki ! J’ai eu si peur ! Que s’est-il passé ?
- Il y a des méchantes personnes… elles… elles sont entrées dans la maison… je… je ne savais pas qui c’était… mais elles… elles m’ont attaqué… et puis… ces gentilles personnes… elles… elles m’ont sauvé… Yami ! Je veux rejoindre l’United Heroes !
- Aoki… Je te suivrai peu importe où tu vas. Je te protégerai quoi qu’il arrive. »
Je m’adressai alors aux trois Présidents. « Excusez-moi ? Je me présente, Yami Kurobari, le Grand Frère d’Aoki. Merci beaucoup de l’avoir sauvé, je vous en suis éternellement reconnaissant. Me permettez-vous de vous rejoindre, afin de vous aider ? »


J’eus l’autorisation d’intégrer l’United Heroes. Ce fut ainsi que je commençais à les aider, même au péril de ma vie. Tant que je pouvais rester auprès d’Aoki et le protéger.


◊ You, behind the screen ( ͡° ͜ʖ ͡°)
Surnom : hello.
Âge : 18 ans
Comment avez-vous découvert le forum : Partenaires avec U.A
Quelque chose à ajouter : Étrangement, le Contexte m’a rappelé un livre en quatre tomes nommé « Ennemis » (écrit par Charlie Higson) où les humains âgés de plus de 14 ans mouraient à cause d’une maladie ou se transformaient en zombie et, pour survivre, bouffaient les gamins. Comme j’aimais bien cette série, j’ai facilement accroché à votre Contexte.
Code :



http://lunapis.skyrock.com/
Leiko KagomeMessages : 432
Opales : 1782
Date de naissance : 23/09/1998
Age : 19
Localisation : Dans la cave à vin ou la camionnette.
Humeur : SUPER PINKOSTU ! ~
Commentaires : Je me présente ici.
「Vous savez qui c'est mon Shota d'amour ?」
「C'est... ano... m-mo...moi ?」
「Oui mon Lenouille tu es mon mien ! Kukuku~」


ID CARD
Rôle: Déserteur
Âge: 17 ans
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: Re: « Je te protégerai quoi qu’il arrive. » - Yami Kurobari   Sam 14 Mar - 15:02
Yolooooo~

Bienvenue sur ce merveilleux forum ! /PAF/ Breffions, j'ai lu ta fiche, tout est en ordre, à un point près ; tu ne peux pas appeler ton personnage par le même prénom que ton avatar, donc tu dois changer le prénom Toki. ^o^
Dis moi en réponse ce que tu aimerais mettre, et je te changerais ça en un rien de temps puis te validerais.

PS : J'adore cet avatar, Heisei Project, IA (d'où mon vava 8D) etouw. Bien que je préfère Yuzuki, il est trop chouw. °^°


Shota ! 8D :
 
Yami KurobariMessages : 5
Opales : 1252
Date de naissance : 03/01/1997
Age : 21
Commentaires : Couleur RP : #990000 italique

« Tsss... Elle a dit " Visiter ces ruines et trouver quelque chose d'utile. ", mais il n'y a pas moyen que je découvre quelque chose d'utile. Devrais-je faire sauter ces ruines et prétendre qu'elles ont été détruites ? »

ID CARD
Rôle: Membre (espion)
Âge: 16 ans
Inventaire:
avatar
United Heroes

MessageSujet: Re: « Je te protégerai quoi qu’il arrive. » - Yami Kurobari   Sam 14 Mar - 15:32
Hello ~

Ah pardon, autant pour moi ! Bah du coup, je vais l’appeler comme j’ai l’habitude de le nommer « Yami » à la place de « Toki » ! (par la même occasion, j’ai remplacé « Rei » par « Aoki », puisque c’est sensé être le Rei d’Heisei Project). Merci beaucoup =D

PS : IA n’a pas fait toutes les chansons d’Heisei Project o: Gumi aussi o: (la chanson de Toki est chantée par Gumi, d’ailleurs ~) Par contre, IA s’est chargée en majorité de Kagerou Project ~
Yuzuki… c’est Fuyuto, il me semble. Il est chou, mais je préfère Toki ♥ J’passe du temps à traduire le manga dont Toki est le ‘héros’, du coup, je me suis vite attaché à lui ~
http://lunapis.skyrock.com/
Leiko KagomeMessages : 432
Opales : 1782
Date de naissance : 23/09/1998
Age : 19
Localisation : Dans la cave à vin ou la camionnette.
Humeur : SUPER PINKOSTU ! ~
Commentaires : Je me présente ici.
「Vous savez qui c'est mon Shota d'amour ?」
「C'est... ano... m-mo...moi ?」
「Oui mon Lenouille tu es mon mien ! Kukuku~」


ID CARD
Rôle: Déserteur
Âge: 17 ans
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: Re: « Je te protégerai quoi qu’il arrive. » - Yami Kurobari   Sam 14 Mar - 15:43
D'accord, no soucis, je te rename et te valide alors !

Et je sais, Rin et Len aussi en ont fait une, d'ailleurs c'est ma préférée. ♥ Je mets juste IA en avant car c'est la première à avoir chanté, et que le personnage principal lui ressemble. /o/

Et je saaais, mais je confonds toujours. XD Car Yuzuki de Vocaloid aussi. *a honte* Généralement je l'appelle Yuzu tan. u.u'
BREF, AU BOULOT LEIKOO !


Shota ! 8D :
 
Leiko KagomeMessages : 432
Opales : 1782
Date de naissance : 23/09/1998
Age : 19
Localisation : Dans la cave à vin ou la camionnette.
Humeur : SUPER PINKOSTU ! ~
Commentaires : Je me présente ici.
「Vous savez qui c'est mon Shota d'amour ?」
「C'est... ano... m-mo...moi ?」
「Oui mon Lenouille tu es mon mien ! Kukuku~」


ID CARD
Rôle: Déserteur
Âge: 17 ans
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: Re: « Je te protégerai quoi qu’il arrive. » - Yami Kurobari   Sam 14 Mar - 15:51

♥️ Tu es validé !
Welcome to us(hinasei) ! Et félicitation pour ta validation !

Bouhh le vilain double post, mais c'est pour la bonne cause ! Donnc, comme je te l'ai dit précédemment, tout est correct maintenant que le nom a été modifié. Bon RPS à toi, et je t'aime déjà vue tes goûts héhé ! x3

Tu peux dès à présent inscrire ton avatar et commencer une fiche de relation. Pour finir, si l'envie te prend de RP, va rechercher des gens bons et des sales amis dans cet endroit !

Bonne continuation dans le monde de ce Fofo' et vive les Banana's !


Shota ! 8D :
 
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: « Je te protégerai quoi qu’il arrive. » - Yami Kurobari   
 

« Je te protégerai quoi qu’il arrive. » - Yami Kurobari

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ushinawareta Seijuku :: Le personnage :: Présentation :: United Heroes-