Top-sites !
UshinaSei by Kurokineko on Grooveshark

 
Oha' minna, n'hésitez pas à vous inscrire dans ce fab' forum ! /o/
Pour toute inscription dans le groupe Royal Guard, nous accordons un bonus de 30 points à la validation.
Et 20 points pour ceux qui souhaitent rejoindre United Heroes et Strike Force !

Partagez | 

Chasse aux indices - PV Hayami

Maria SchwartzMessages : 9
Opales : 975
Date de naissance : 06/04/1994
Age : 23
avatar
No Name

MessageSujet: Chasse aux indices - PV Hayami   Ven 17 Avr - 18:01
J’étais partie. Sortie. J’avais sorti de l’appartement dont mes parents vivaient. Avec eux je vivais… Que je ne vis plus. Que je ne vivrais jamais. Je crois que le mieux pour moi était maintenant de me déplacer. Je n’avais rien contre, il faut seulement… Je ne sais pas trop, faire attention… La ville n’était pas quelque chose de très sûr maintenant. C’était presque effrayant de voir les groupes qui ont tous le même âge se battre entres-eux. C’est désolant. Personnellement, je préfère rester seule ainsi de ne pas voir du monde que je connais tomber mort, avec du sang partout. Pas de mort sanglante. De toute façon je n’ai pas d’amis, j’en ai jamais eu, alors ça ne change pas grand-chose à la personne que je suis. Je suis bien comme ça.

J’étais partie donc à l’aventure. J’étais partie du centre-ville, j’avais croisé vaguement des personnes. J’avais eu de la chance, rien de bien méchant. Des fois je croisais des enfants. J’étais triste pour eux. Je veux dire. Les pauvres qui ne pourront pas grandir avec leurs parents. Du moins, pas pour le moment. Peut-être qu’ils vont revenir un jour. Ce pourrait être bien… Pour eux. Personnellement, j’aimerais plutôt me trouver une autre place où vivre. Je pourrais même commencer maintenant, me rendre à l’extérieur de la vie, pour vivre quelque chose de nouveau. Oublier mes parents. Mon père. Ma famille. J’aimerais changer de nom de famille. Oublier qui j’étais pour montrer maintenant la personne que je suis.

Pour mon expédition, j’avais pris plusieurs choses avec moi. De la nourriture que j’avais réussi à dénicher dans l’appartement où je vivais, il n’en restait presque plus, j’étais partie avec mes dernières rations. Des conserves majoritairement ainsi que des barres tendres. J’avais mis des vêtements de toutes sortes. En fait, c’était plutôt t-shirt, un pull, jeans, bas. Ce que j’avais encore dans mon refuge. De l’eau aussi. C’est important de boire. J’avais pris une couverture, question de peut-être me faire un abri. Le plus important c’était probablement mon arc. Je ne voulais pas sortir sans lui, sinon je me sentais mal. Et pour mes flèches, j’en avais beaucoup, j’avais pigé dans celles de mon père. Mon carquois était à ma ceinture. Il était un peu vieux, mais ça faisait un bon moment que je l’avais.

J’avais mis des jours pour me rendre à cet endroit. J’étais un peu fatiguée, je dormais d’un seul œil, ma main contre mon arc, méfiante. Et après je fuyais, comme une voleuse. Je dois avoir des cernes. Cette idée me fit sourire. J’arrivais à la fin de la ville. Mais… il y avait du brouillard. Je regardai autour de moi, puis je vis personne super. Je vis un arbre et je m’y adossais. J’avais besoin d’un peu de repos. J’avais entendu entre les branches qu’on ne pouvait pas sortir. Pourtant… Bref. Il me faut un moment pour me reposer, boire un peu. Je n’avais pas très faim, même si j’avais marché toute la journée. Je suis une personne étrange des fois. J’en profitai pour regarder la ville, avec le soleil qui plombait dessus. J’avais de la chance, il ne pleuvait pas.
Hayami PinkuMessages : 99
Opales : 1077
Date de naissance : 15/07/1998
Age : 19
Localisation : SPACE MEN (en vrai catalogne)
Humeur : Sourire de benêt c:
Commentaires : J'aime le chèvre o/

ID CARD
Rôle: Chercheuse et vagabonde
Âge: 16 ans
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: Re: Chasse aux indices - PV Hayami   Sam 18 Avr - 0:30
Peu après ma halte au temple d’Inari j’ai poursuivis ma route pour atteindre l’extrême bord de Akashiki. L’endroit est tout aussi désolé que celui que je viens de quitter. Quelques ruines ainsi que des champs de hautes herbes grasses et luxuriantes s’étalent à perte de vue. La végétation ondule sous le vent calme formant ainsi un lit souple et malléable sur lequel le vent semble se déposer dans un souffle atténué. Je m’assois dans l’herbe touffue et observe le terrain. Sur un calepin je décris ce que je vois de manière méthodique, quasi-scientifique, mais cela reste de l’amateurisme. Après tout je n’ai que 16 ans et je n’ai pas fait d’études, dont je me souvienne du moins. Je ne suis pas suffisamment orgueilleuse pour me prétendre être une vraie chercheuse digne de ce nom, je ne possède pas de réelles qualifications.

Pour le moment le mystérieux brouillard dont j’ai entendu parler ne s’est pas révélé, il doit être plus loin encore. En attendant je me contente de recenser la faune et la flore du coin. Il y a beaucoup de vie dans ces prairies. Des oiseaux aux mille couleurs et parures prennent leur envol dans un harmonieux balai, des papillons richement parés virevoltent de ci de là et des rongeurs peu farouches viennent manger des graines que je tiens dans ma paume. Parmi eux un tout petit lapin que je caresse affectueusement. Celui-ci me répond en couinant d’une manière tout à fait irrésistible. Je réussis à contenir mon euphorie pour garder mon sérieux. Je note que parmi tous ces animaux il se trouve des spécimens adultes. La mystérieuse disparition n’a donc affecté que notre espèce. Plus j’avance dans mes recherches plus le mystère s’épaissit. Cependant je ne perds pas espoir.

Après un moment, je délaisse mes observations pour m’abandonner au jeu avec mon nouvel ami le petit lapin. Il couine de bonheur et j’imite ses cris. Si on me voyait on me prendrait pour une folle. Mais je m’en moque. Je continue mes niaiseries toute la matinée de cette belle journée. Le vent est agréable dans mes longs cheveux roses qui se déploient en suivant les mêmes mouvements que les ondulations de la prairie. De petites formations de cumulus dansent dans le ciel bleu, ils sont éparses mais suffisant pour que le soleil se mette à jouer à cache-cache. Je décide de sortir un pamplemousse de mon sac et le déguste toujours assise dans l’herbe. Le lapin semble en vouloir un bout mais je le rejette : « désolé mais on n’est pas encore suffisamment proche pour que je puisse te faire ce genre de cadeau ». Comme vexé, le lapin s’en va en gambadant au loin vers un arbre. C’est en le regardant partir que je remarque que quelqu’un se trouve adossé à l’arbre solitaire, cela semble être une jeune fille de mon âge aux cheveux courts et rouges. Mais c’est à peu près tout ce que je parviens à discerner d’elle. Cependant un élément retient mon attention : l’arbre, des fruits rouges y pendouillent entre ses branches, c’est un pommier. Et j’adore les pommes ! La jeune fille est trop loin et ne paraît pas m’avoir remarqué. Mes yeux reliés à mon cerveau de goinfre ont très vite distingué les pommes mais pas les détails de la jeune fille. Je range mes affaires puis par curiosité et surtout appétit je commence à m’approcher d’elle et des pommes si appétissantes à ma vue.

Discrètement je me rapproche de l’arbre. Je colle mon ventre sur le côté du tronc opposé à la jeune fille. Elle ne semble pas m’avoir aperçu, elle paraît perdue dans ses rêveries. Je lève la tête, mon regard tendu sur les pommes suspendues au-dessus de moi. Mes pupilles se dilatent et mon estomac gargouille très fort, pourvu qu’elle ne l’ait pas entendue. Je prends une pose de manière stoïque dans l’attente d’une possible réaction. Mais elle ne réagit pas. Alors je reprends confiance et retourne à mes pommes. Elles me narguent au sommet des branches. Je me mets sur la pointe des pieds et je tends les bras dans l’espoir d’en attraper une. Mes doigts passent plusieurs fois à côté de mes proies. Frustrée je commence à sautiller. Je parviens finalement à en prendre une en plein saut mais je manque mon atterrissage et je m’écrase sur le tronc de l’arbre faisant tomber toutes les pommes mûres de l’arbre. Certaines d’entre elles viennent taper fort sur ma tempe, d'autres ont dû chuter sur la jeune fille car j’ai comme l’impression de l’entendre maugréer…
Je remarque également l’apparition du mystérieux brouillard.
[/center]
http://ultima-praesidia.forumactif.org/
Maria SchwartzMessages : 9
Opales : 975
Date de naissance : 06/04/1994
Age : 23
avatar
No Name

MessageSujet: Re: Chasse aux indices - PV Hayami   Mar 21 Avr - 0:52
J’avais fermé les yeux un petit moment. Jusqu’à ce que je reçoive une pomme sur l’épaule. Alertée, je les rouvris rapidement, prenant mon arc tel qu’un elfe du seigneur des anneaux et j’encochai rapidement une flèche. Il y avait quelqu’un. Ce n’était certainement pas le vent qui avait fait une telle chose, il faudrait un ouragan, une tempête pour que l’arbre perd des feuilles de la sorte. Il y avait personne devant moi. Bien. Ou pas. Ça veut également dire qu’il y a quelqu’un derrière moi. Derrière l’arbre, je devrais plutôt dire. J’étais méfiante, c’était peut-être quelqu’un de malintentionné. Mais ce serait complètement idiot de sa part d’avoir fait tomber des pommes. Si cette personne avait voulu me surprendre, me capturer, c’était un peu raté.

Avec mon arc dans les mains, la flèche encochée sur la corde, je respirai un coup. Probablement que si cette personne n’était pas menaçante, méchante, j’allais la faire sursauter un peu, beaucoup. J’espère que ce n’était pas une vilaine personne. Je n’avais pas envie d’être prise dans une embuscade, c’était peut-être un piège. Mmh. Je regardais les alentours. Personnes en vu. Du moins, en face de même et à mes côtés. Bien. Il me restait maintenant à regarder derrière moi. Je respirai un moment, je devais me concentrer. 3, 2, 1, go!

Rapidement, je me retournai, venant ainsi voir ce qu’il y avait derrière cet arbre. Je pointai mon arme devant la… Ah tiens, c’était une demoiselle, qui était à la chasse des pommes. Mmh. Étrange elle avait les cheveux roses et semblait insouciante. Non, mais, ce n’était pas une bonne idée de rester ici de cette façon, de prendre des pommes, faisant en sorte que je sois sur mes gardes. Je gardais mon arc ainsi placé, devant moi, pointant avec ma flèche la demoiselle aux cheveux roses. J’avais un air menaçant, c’est normal, je ne connaissais pas ses intentions, peut-être que c’était une ruse pour m’appâter, il faut que je me méfie. Il faudrait bien que je le lui dise quelque chose également, parce que rester ainsi pointer là, devant elle, arme à la main, je pouvais également passer effrayante. C’était compréhensible parce que je suis armée, elle, si elle l’était, je ne l’avais pas vu, mais bon, elle ne semblait pas vraiment l’être. Je fronçai les sourcils et je lui demandais sans détour :

- Qui es-tu? Que fais-tu ici? Quelles sont tes intentions?

Voilà. J’attendais sa réponse. J’avais peut-être l’air menaçante, mais ce n’était pas du tout dans mes intentions de vouloir la tuer. Je n’aimais pas l’idée d’être en compagnie d’une inconnue, mais je n’étais pas pour lui faire du mal, parce que, justement, je ne la connaissais pas du tout. Je suis méfiante, mais loin d’être cruelle. On ne tue pas sans raison. Mais je ne connaissais pas vraiment les personnes en général… Bref, j’attendais sa réponse, ainsi ce que j’allais faire ensuite va pouvoir être déterminé.
Hayami PinkuMessages : 99
Opales : 1077
Date de naissance : 15/07/1998
Age : 19
Localisation : SPACE MEN (en vrai catalogne)
Humeur : Sourire de benêt c:
Commentaires : J'aime le chèvre o/

ID CARD
Rôle: Chercheuse et vagabonde
Âge: 16 ans
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: Re: Chasse aux indices - PV Hayami   Mar 21 Avr - 23:14
J’ai mal partout mais je suis contente. J’ai des pommes plein les bras ! J’en tends une à la curieuse fille qui me regarde d’un air menaçant. Ou plutôt, on dirait qu’elle se veut menaçante mais elle ne parvient pas à l’être totalement. J’espère que ce petit cadeau saura apaiser son trouble. Je plante la pomme sur le bout de sa flèche. Un peu de jus tombe sur mes pieds nus. J’aime me mettre à l’aise quand je suis en nature et je suis très peu vêtue. Je me mets à lécher mon pied pour récupérer un peu de ce malheureux nectar perdu.

Auparavant elle m’avait posé plusieurs questions à la suite auxquelles j’avais répondu par un silence et un regard étonné. Mais je décide maintenant qu’il est désormais temps de lui répliquer. Elle n’a pas l’air de vouloir m’agresser sans raisons, elle ne fait que se défendre et elle pourrait penser que je la provoque à ne rien dire et à la dévisager de la sorte. Je choisis une belle pomme rouge pour y croquer dedans à l’aide de ma grande bouche ouverte. Je mâchouille avec gourmandise et je scrute encore ses beaux petits yeux bleus quelques secondes sans rien dire. Mon cadeau toujours accroché à la pointe d’acier goutte de temps à autre devant moi. Puis je lui dis, entre deux bouchées de pommes :

« Alors, je m’appelle Hayami Pinku et on peut dire que je suis une chercheuse itinérante, en quelque sorte. Enchantée ! Toi t’es qui ? Si je suis ici c’est pour mes recherches, puis là il y avait des pommes alors j’ai sauté sur l’occasion, tu comprends. Je t’en ai offerte une, tu devrais la récupérer et la manger maintenant sinon elle va être moins bonne après. Elle est entrain de perdre son jus. De plus, l’oxygène au contact du fruit pourrait la pourrir. Fin’ bref. Toi tu fais quoi ? Mes intentions sont de manger tous ces fruits. Comme t’as l’air pas si méchante que tu veux en donner l’impression tu peux en prendre la moitié si tu veux. Bon, maintenant tu permets ? je voudrais me lever si ça te dérange pas. »

Je parle toujours trop impulsivement, j’espère ne pas avoir fait d’erreurs diplomatique. Je croque à nouveau dans ma pomme. Elle est si bonne. Du jus éclabousse sur le visage de la fille.

« Euh pardon. Et pardon de t’avoir fait tomber des pommes dessus, un stupide accident, je suis pas douée… »

Bon, j’ai fait de mon possible, pas trop l’habitude de parler aux gens. Depuis mon réveil à l’hôpital j’ai pas énormément conversé et pratiqué l’art de la parole. On verra bien comment elle réagira. Une fourmi grimpe sur mon pied et je la regarde faire tranquillement. La situation ne m’inquiète pas. La fille ne va rien me faire. Enfin, j’espère.
http://ultima-praesidia.forumactif.org/
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Chasse aux indices - PV Hayami   
 

Chasse aux indices - PV Hayami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» angle de chasse
» Petit rapport de chasse du 07/05/09
» Chasse à la probable supercellule en Lorraine - 26 août 2010
» je vais à la chasse....aux timbres....lol
» cor de chasse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ushinawareta Seijuku :: Akashiki :: Bords de la ville :: Brouillard-