Top-sites !
UshinaSei by Kurokineko on Grooveshark

 
Oha' minna, n'hésitez pas à vous inscrire dans ce fab' forum ! /o/
Pour toute inscription dans le groupe Royal Guard, nous accordons un bonus de 30 points à la validation.
Et 20 points pour ceux qui souhaitent rejoindre United Heroes et Strike Force !

Partagez | 

Expédition bien préparée est une bonne expédition !

Iki RonsardMessages : 11
Opales : 934
Date de naissance : 02/11/1977
Age : 40
Localisation : La plus belle ville du monde
avatar
No Name

MessageSujet: Expédition bien préparée est une bonne expédition !   Mar 2 Juin - 20:21



Journal de bord






9 juillet 2014 jour 1 :
Je me lève comme chaque matin, je bois un verre de jus d'orange pressées et je suis parti pour une bonne heure de course à pied matinal, je suis accompagnée de Corne et de Dogue. Je déteste courir je me force car mon professeur de jujitsu qui m'apprend aussi l'art du sabre m'a convaincu du bien fait de cette discipline sinon je ne l'aurai pas fait, en effet, cet exercice me fais travailler mon endurance et à ma respiration.

Enfin j'ai fini de courir, je vais faire me préparer... puis je réveille mon frère qui ronfle encore, je descends préparer mon petit déjeuné mon frère fait de même, bien sur je le mange et je nettoie la table. Je vais ensuite nourrir Corne.

Me voilà enfin prête pour aller à l'école. Je pars à l'école en compagnie de mon frère, et d' Hideki l'ami de celui-ci et bien sur Corne et Dogue. Mes camarades de classes ainsi que les habitants ne sont plus étonnés de nous voir accompagnés par un chien et un taureau à l'école, il nous prennent juste pour des originaux. Après avoir fait un gros câlin à mes compagnons je leur fais signe de rentrer, ils reviendront nous chercher pour 11h45, car ils sont comme le clocher d'une Église toujours à l'heure.

Aujourd'hui le début de la journée à l'école n'est pas comme les autres, il est même étrange. Nous sommes pourtant tous en rang comme à l’accoutumé dans la cours devant le pan réservé à la classe pour nous rendre en cours puis notre professeur vient nous chercher pour que nous nous rendions en classe. Mais là personne !

Spoiler:
 

Avec les autres élèves on commencent à discuter, on se pose des tonnes de question, l'imagination des élèves est débordante ce qui est étonnant, les spéculations concernant les raisons pour lesquelles les professeurs seraient absent vont bon train : une grève général ou une épidémie gastrique et cetera. On décide d'aller voir au bureau du principal, mais là encore personne. On se sépare pour faire le tour du collège mais toujours personne pas un adulte. On commence à ce dire que personne n'a vu d'adulte depuis ce matin, chacun y va de son anecdote. Pour ma part si je n'ai pas vu mes parents c'est normal, car Nicole et Hiro partent tôt le matin pour se rendre à l'hôpital où ils travaillent tout les deux ; je ne les vois pas avant le déjeuné. Après une heure de discussion stérile, je me décide à aller chercher mon frère.

J'ai trouvé mon frère il est dans la cours du collège, sa classe est elle aussi dans la même situation. On décide d'aller voir si nos parents sont à l'hôpital, Hideki décide de venir avec nous, mais on doit aller chercher Corne et Dogue avant car on ne sait pas quelle sera la réaction qu'auront Corne et Dogue si il nous voient pas quand ils viendront nous chercher. Et comme l'hôpital ce situe à l'est ce n'est pas tout prêt d'autan que nous serons à pied. En rentrant on voit des disputes et des rixes, les esprits s'enflamment un peu partout. Du coup on rentre en courant, ouf enfin à la maison.

Nous voilà reparti, en chemin pour l'hôpital, c'est dingue tout le monde discutent ou se disputent, se cognent ou pleurent dans les bras les uns des autres, c'est du n'importe quoi cette folie commence à devenir pesante et dangereuse, heureusement que Corne et Dogue sont là personnes n'osent nous ennuyer. Après trois heures de marche nous voici arrivés parce que Hideki est lent, il n'est pas sportif, c'est plutôt un intellectuel bref. Nous avons remarqué que les transports en commun ne fonctionnaient pas, étrange ! De plus en plus étrange, il n'y a personne à l'accueil et nous ne sommes pas les seuls à chercher nos parents. On se rend qu'en même au secrétariat où travaillent nos parents pour être vraiment sur. Hideki émet l'idée que se sont des extraterrestre bam une claque derrière la tête ça lui apprendra à dire n'importe quoi.

Spoiler:
 

Nous nous asseyons, les émotions sont rudes, on se sent un peu perdus, moins que d'autre vu l'ambiance dans les rues. On décide de rentré mais on doit en premier lieu trouver un point d'eau pour Corne et Dogue.

Nous voilà reparti, le retour se fait en silence.

14 Juillet 2014 j5 :
Personne d'autre ne semble préoccupé, c'est le bordel !!! Il faut qu'on puisse faire quelque chose, il est impossible de continuer comme ça. Aujourd'hui, j'ai décidé de poser une affiche afin de préparer et partir en expédition, nous explorerons les limitrophes de la ville pour voir jusqu'où s'étend ce mal étrange et si possible en découvrir la cause.  J'ai déposé cette affiche au bric-à -vrac.




16 juillet 2014
Lundi, je suis en train d'attendre au bric-à-vrac.


© Jawilsia sur Never Utopia
Hayami PinkuMessages : 99
Opales : 1077
Date de naissance : 15/07/1998
Age : 19
Localisation : SPACE MEN (en vrai catalogne)
Humeur : Sourire de benêt c:
Commentaires : J'aime le chèvre o/

ID CARD
Rôle: Chercheuse et vagabonde
Âge: 16 ans
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: Re: Expédition bien préparée est une bonne expédition !   Mer 3 Juin - 22:05
Je me suis réveillée d'un long coma dans un lit d'hôpital il y a près de deux semaines. De ma vie antérieur je ne me souviens de rien. Ainsi je suis comme un nouveau né, un être pur qui ne connaît pas le monde et qui y est pourtant plongée dans sa réalité de manière brutale. Je prends conscience de mon existence au beau milieu d'un étalage de violence. Je suis là, insouciante, à errer et à enjamber les cadavres.

Pourquoi ces adolescents subitement affranchis se massacrent-ils dans des bains de sang inutiles ? Je ne le saurai sans doute jamais. Cette partie la de la Nature Humaine est encore inatteignable à mon esprit neuf et idéaliste. Pour éviter de finir en petit bout de viande morte je cours très vite, une véritable gazelle. On n'a même pas réussi à me toucher pour l'instant.

J'ai essayé à plusieurs reprises d'instaurer le dialogue avec des adolescents un peu moins violents que leurs inhumains congénères. Mais je ne connais aucunement les règles sociales et j'ai tendance à partir en hystérie euphorique incontrôlable au moindre afflux d'informations qui à mes yeux, qu'importe le sujet, sont complètement exotiques et farfelus. C'est que je ne connais rien et apprendre la plus futile des choses me plonge dans un dément enthousiasme. Je perds rapidement le contrôle de mon corps qui se met à gesticuler dans tout les sens. Ce doit faire partie des séquelles de mon accident qui a causé le profond coma duquel je suis sortis. Ou alors je suis juste autiste. En tout cas les gens que je rencontre finissent toujours par gentiment me dire de dégager loin d'eux. J'espère que plus tard je serai capable de communiquer sans passer pour une aliénée...

Parvenir à mes besoins vitaux fut un travail harassant. Je volais et pillais comme bon nombre de mes concitoyens, mais j'évitais soigneusement de croiser le regard de ces derniers. Pour dormir, je me réfugiais dans les coins sombres des ruelles ou dans des zones d'habitations semblant protégées et épargnées de toute agitation. Je suis donc parvenu à survivre à ces deux semaines qui devaient être les deux première semaines sans les « adultes ». Qu'est ce exactement que les « adultes » ? Tout le monde ne parle que de ça. Pour pallier à mon ignorance infinie sans devoir recourir à une communication de toute manière impossible, je me mis à soigneusement me documenter. J'appris ainsi le sens et la logique de ce monde. Nombre de mes questions furent résolues grâce à mes travaux de recherches actives. Je me repais du savoir, du plus époustouflant au plus ridicule. Cependant certaines questions cruciales restent sans réponses : Qui suis-je ? Je voudrai découvrir quel était l'individu que j'étais avant ce long coma. Et puis : Pourquoi les adultes ont disparu ? C'est ainsi que je devins une chercheuse vagabonde, survivant comme elle peut dans un monde cruel aux milles et un secrets que je brûle de me délecter.

Tout ce que je viens de dire, je le racontais à un chat hautain qui n'a même pas dédaigné me regarder pendant que je lui parlais. Décidément, les bêtes comme les humains se comportent avec mépris avec moi. Je tends le bras pour lui caresser le bout des moustaches mais celui-ci se lève d'un bond pour se retirer prestement en fouettant l'air de sa queue. Je perds sa trace dans le fourmillement des passants du bric à vrac. Je sais même pas comment j'ai atterris là. A force de vagabonder où bon me semble, je n'ai strictement aucun sens des repères géographiques. Et l'idée d'avoir une carte ne m'a même jamais traversé l'esprit. En tout cas c'est la première fois que je vois autant de monde et déambulant de manière presque paisible. Il y a de nombreux jeunes qui vendent leurs affaires, probablement de leurs disparus parents, en échange de nourriture ou de fournitures. J'observe tout ce beau monde. C'est presque un tableau civilisé. Si ce n'est les bandes de chapardeurs et les gardes royaux qui leur courent après, créant au passage des petites scènes de bagarre ridicule.

Alors que je bulle tranquillement à l'ombre des échoppes du bric à vrac, je découvre accroché sur un mur une affiche dont le contenu se résume par : une expédition youpi viens ! Du moins je le prends comme ça. J'ai une manière d'interpréter le monde assez différente des autres je crois. Bon on verra bien, en tout cas c'est l'occasion de rencontrer des gens et de mettre en application ses nouvelles connaissances et tactiques de sociabilité. Je me suis renseignée sur tout pleins de trucs, je me sens capable d'affronter le monde social !

L'affiche stipule de retrouver l'expédition au bric à vrac le lundi 16 juillet au matin. Donc je suis déjà au marché. Pour le lieu c'est fait ! Ensuite, je crois que je suis actuellement le 15 juillet 2014, c'est mon anniversaire aujourd'hui ! J'ai fait mes 16 ans. Mais personne ne m'a fêté mon anniversaire... pas même ce chat. Et personne ne m'a offert de cadeau non plus. J'aimerai bien un bon pamplemousse... Si j'en demandais un à ce commerçant, c'est ma fête il peut bien m'offrir un fruit après tout ! Ouais bon je vais laisser tomber, vu sa tête de hareng fris ça semble pas être une bonne idée. Bon en tout cas, puisque la nuit  tombe, je vais dormir à l'abri dans cette ruelle à l'écart du marché, au milieu de cageots abandonnés. Qui sait, je tomberai peut-être sur de la bonne pitance délaissée !

La nuit fut frugale, j'ai réussi à trouver une banane écrasée, un trognon de pomme abandonné et un bout de melon. Un véritable banquet digne des Dieux de l'Olympe, n'est ce pas ? J'ai également bien dormi malgré l'agitation permanente des habitants qui ne semblent d'ailleurs, pas m'avoir remarqué. Je me lève en m'étirant de mon cageot qui me servait de lit. Je me dépoussière un peu, me recoiffe, je bois à une fontaine et me rafraîchis le visage. Ce matin il n'y a pas grand monde. Les échoppes ont l'air déserté. Tant mieux, ce sera plus pratique pour trouver les membres de l'expédition. Je crois les apercevoir au loin d'ailleurs. Je leur lance :

« Oh hey ! C'est vous les ptits gars qui veulent se promener ? Je peux venir ? »

J'agite les bras en l'air comme une dégénérée tout en courant vers eux. Mes cheveux roses et toujours aussi étincelant se déploient dans les airs. Je prends conscience qu'en agissant de la sorte je risque de passer encore une fois pour une timbrée. Je cesse donc d'un coup mon hystérie, je m'arrête à 10 mètres d'eux, mon corps en garde à vous coincé. Mon visage se veut le plus neutre et normal possible. Je leur dis calmement :

« Hm... Bonjour, moi c'est Hayami Pinku. Pouvez m'appeler Haya. Vous êtes les membres de cette fameuse expédition alors ? Puis je me joindre à vous en toute humilité ? »

Voilà, là ça devrait être mieux. Enfin je crois. J'attends leur réaction non sans angoisse.

Le soleil ressuscite dans une aurore sanglante. Dans le ciel de juillet les oiseaux hurlent leur joie de vivre. Du bout de mes bras tendus je serre ma courte jupe pâle et sale. Mon ombre paraît étrangement rachitique à côté des leurs...
http://ultima-praesidia.forumactif.org/
Akemi TanakaMessages : 312
Opales : 1471
Date de naissance : 04/03/1997
Age : 20
Commentaires : ~

ID CARD
Rôle: Fantôme Errant
Âge: 17
Inventaire:
avatar
No Name

MessageSujet: Re: Expédition bien préparée est une bonne expédition !   Jeu 4 Juin - 16:33

Expédition bien préparée est une bonne expédition !
feat. Iki, Pinku, Yuko & Tomoe



Alors ça y est ? Le voilà ce déclic que le monde souhaitait ? C'est la fin ? Non, pas vraiment.

L'apocalypse, tout le monde y pense au moins une fois dans sa vie. Si avant il s'agissait du ciel qui tombe sur la tête, maintenant on imagine mieux une armée de zombies qui déciment la société ou la nature qui reprend brutalement ses droits en créant un chaos vert eucalyptus. Pourtant, bien que le monde tel qu'on le connait vient de disparaitre, personne n'aurait pu imaginer une telle forme de fin du monde apparaitre. Les adultes ont disparu il y a de cela quelque jours, laissant les jeunes et enfants à leur merci.

Bon, à dire vrai il existe bien quelques récits qui imaginent des villes à la pleine charge d'enfants, mais il ne font généralement pas partie de la culture pop moderne. Akemi était l'un de ces garçons épargnés grâce à son jeune age et qui n'aurait pu imaginer que cette situation lui arriverait un jour, pour la simple et bonne raison qu'il a déjà ses problèmes et que la "fin du monde" ne serait qu'une poussière de plus sur le monticule. Avec l'hôtel de passe miteux et discret d'Akashiki dont il doit changer les draps souillés et débarrasser les chambres de seringues suintantes et de résidus de poudre blanche et autres herbes, on peut déjà dire que ce n'est pas une vie pour un garçon de dix-sept printemps. Si on ajoute à sa réalité qu'il est toujours seul, orphelin et que son appartement est habité par le cadavre de sa mère... On en arrive à se demander s'il est vraiment "humain", ou si son manque de pigments sur le corps n'est qu'une trace visible de sa monstruosité.

Car il faut bien être un monstre, même un tout petit peu, pour avoir fait fuir son père, abandonner sa mère vers une lente dépression et une mort certaine, accepter de vivre auprès son cadavre et trimer juste pour le garder sous son toit.

Bien sur le monde est un brin plus compliqué que ça, alors quand on enlève ce qui la rend si compliqué (c'est à dire les adultes, leurs règles et leurs préjugés) on se retrouve avec un passé qu'on peut résumer en un court paragraphe, à faire tenir sur un post-it qu'on jettera dans quelques heures. Akemi Tanaka c'est ça, un bout de papier tout blanc sur lequel on peut écrire une histoire mais qui finira à la poubelle une fois qu'il ne sera plus utile. Un garçon comme ça on ne donne pas cher de sa peau dans une ville où il est livré à lui-même...

C'est oublié une chose : La volonté ! Même si je ne parle pas de la volonté de vivre, qui dans le cas présent doit briller aussi fort que le désir et la recherche du bonheur chez notre monstre blanc, il reste la volonté d'accomplir un but. Car cela fait plusieurs jours que la surprise est passée et que chacun réagit à sa manière face à cette terrible vérité. Pour lui, c'était la disparition du cadavre son but. Sa réaction fut donc simple : Il s'aventura dans la ville à la recherche de boutiques à piller. L'être humain devient une bête dans ce genre de moments, alors il est facile d'arriver après la guerre et de prendre les restes qui sont parfois légions. Avec son sac qui deviendra le seul compagnon fidèle du garçon vampire, il put trouver en fouillant les bons coins de tous les quartiers de quoi tenir pour quelques semaines.

Ce fut en se baladant dans le quartier nord qu'une affiche attira l’œil rouge sanguin de notre personnage. Quelqu'un semblait chercher des volontaires pour une expédition en dehors de la ville... Quelle drôle d'idée. La Terre entière doit bien être touchée par ce fléau, il n'y a rien à comprendre ! Mais bon... Si cette expédition peut apporter des réponses à la situation plus qu'anormale, ainsi qu'un indice afin de comprendre comment un cadavre puant et rongé par les vers peut disparaitre, Akemi sera coûte que coûte dans l'aventure.

Le 16 juillet 2014, un albinos se présenta au bric à vrac dans le nord. Ce lieu était étrange, déjà avec les jeunes qui tenaient des échanges de biens comme s'il y avait un peu d'ordre qui subsistait encore, mais aussi avec la masse de passants qui arrivaient à vivre malgré tout. Le premier réflexe du garçon fut de tenir son sac à dos par sa poignée, dans la main droite...

La foule avait beau ne pas être dense, elle devait au moins comporter une dizaine de personnes, toutes normales en apparence et toutes ayant le regard tourné vers la créature aux longs cheveux de soie. Yup, le blanc ça attire le regard ! La tête d'aspirine n'avait que faire de ces juges d'apparat, il était concentré sur la recherche du lieu exact du rendez-vous. Malheureusement il lui fut impossible de savoir où exactement il fallait se tenir afin d'être membre de ce joyeux groupe.


« Oh hey ! C'est vous les ptits gars qui veulent se promener ? Je peux venir ? »

Une voix féminine venant de derrière le fit se retourner. Par chance, il s'agissait d'une personne ayant le même but que lui, et cette fille avait visiblement de meilleures compétences en manière de recherche.

Ce qu'elle blablatait par la suite n'avait rien de très intéressant. "Tana" se plaça discrètement parmi les membres de l'expédition sans dire un mot. Il ne parlera que dans le cas où on lui pose une question, lui il attendait de voir la suite...


Code by Gali.
Tu touches, tu redistribue... je te mange tout cru.
Yuko ShirokayaMessages : 49
Opales : 995
Date de naissance : 26/05/1998
Age : 19
Humeur : Osez vous rebeller ! Osez affirmer qui vous êtes !
avatar
Royal Guard

MessageSujet: Re: Expédition bien préparée est une bonne expédition !   Lun 29 Juin - 19:52

~Expédition bien préparée

est une bonne expédition

!~


~Plein de gens~




-----------------------------------------------


Pendant les 6 premiers jours : (partie présente dans la présentation également)
Fidèle à mes habitudes, je me suis réveillé toute rayonnante. Je chantonnai même en entrant dans la chambre parentale. Mais je me stoppai nette. Tout les jours nous nous attendions l'un l'autre, néanmoins cette fois il n'était pas là... Mais pourquoi ? Que pouvait-il bien lui être arriver ? Une peur intense envahit ton corps, m’empêchant de réfléchir calmement. Je jetai des coup d’œil dans tout les recoins de la pièce à la recherche du moindre indice, malgré ça je ne trouvai rien. Des larmes coulaient toutes seules de mes yeux, j'essayais de les essuyer mais je tremblais trop pour cela. 

Je m'élançais alors toute palpitante dans la maison en criant le nom de mon père et du personnel mais personne ne réagit. Comment étais-ce possible ? Il pouvait vraiment être mort... NON ! Tout à coup, je ressentie une énorme pression sur ma poitrine. Celle-ci m'écrasa au sol, mes jambes ne tenaient pas non plus. J'avais l'impression qu'il faisait de plus en plus chaud et que je portais le monde entier sur mes épaules. Après m'être un peu calmée, je sortis de ma maison. Personne pas une seule voiture, comment cela était-il possible ? Énormément de monde passait ici et à n'importe quelle heure. Cette absence continua de m'effrayée encore plus. Comment avaient-ils pu disparaître ? Au loin j’aperçus deux silhouettes d'enfants qui semblait discuter. Je m'approchai alors discrètement le cœur encore serré.

Ils racontaient qu'aucun d'eux n'avait vu d'adultes depuis leur réveil. Je ne voulais pas y croire, ça ne pouvait pas arriver pas à moi. J'avais déjà perdu ma mère, on ne pouvait pas m'arracher mon père. La seule personne qui comptait réellement à mes yeux. Ces derniers ne cessaient de déverser des larmes, je m'adossai au mur pour ne pas m'écrouler par terre en pleine rue. J'en profitai pour réfléchir à quoi faire. Je n'avais nul part où aller, il ne me restait plus que l'académie. 

Je pris quelques affaires et me dirigeai vers ma prochaine résidence en attendant de résoudre ce mystère. L'école était elle aussi victime d'une crise de panique, mais générale. A ce moment là, je compris que tout les adultes avaient réellement disparu. De jour en jour, les couloirs se remplissaient de plus en plus. Malgré une quasi-entraide, très souvent de petit désaccord finissait dans la violence ou le sang...

Expédition :

Cela faisait maintenant cinq ou six jours que les adultes avaient disparus. La dévastation régné sur la totalité de la ville. Personne ne savait trop quoi faire, moi aussi, vivre ce genre d 'événement à treize ans vous oblige à gagner en maturité extrêmement rapidement pour éviter de vous faire bouffer par les autres dans le sens propre du terme... malheureusement.

Tout me semblait étrange encore ; de se réveiller, de manger, de s'endormir dans l'académie Lancaster, sans aucun adulte pour encadrer, surveiller, garder... Cette situation d'anarchie ne pourrait pas durer bien longtemps. Il allait de manière naturelle avoir quelqu'un qui prendrais la tête du groupe et nous mènerai vers un futur plus rayonnant que le seul qui nous tendait les bras pour l'instant.

Et là, ce mettait en place le plus gros mystère qui existait... Combien de temps cette situation allait-elle durer ? Comment les adultes ont-ils bien pu disparaître ? Sont-ils morts ? Jusqu'où cela c'était-il produit ? Peut-être que c'était une simple maladie ? Les réponses étaient aussi nombreuses que le nombre de gens qui en émettaient... Mais aucune n'était vraisemblablement possible...

Tout notre monde s'était écroulé en une nuit néanmoins il lui faudra bien plus pour se reconstruire. Tant que les questions les plus importantes ne seront pas résolues, notre malheur ne cessera de s'abattre... Mais comment trouver des réponses ? Voilà encore une excellente question... encore... Cependant, celle-ci ne resta pas longtemps sans réponse.

J'appris par un groupe avec lequel j'avais légèrement... très légèrement sympathisé durant ces quelques jours de confinement que quelqu'un proposait une expédition pour explorer la zone limitrophe au quartier. C'était pour moi ça ! Il me fallait y participer... Avoir une bonne condition physique n'était pas un ralentisseur pour moi toutefois devoir l'utiliser ne me ravissait pas... Je suis pas une princesse non plus... J'ai juste du mal avec l'effort...

Ni une, ni deux, j'accourus chez moi le jour-même, seule, ce n'était pas rassurant mais le rendez-vous était le lendemain... Il me fallait de quoi m'habiller en conséquence, aussi de quoi faire de bonne enquête et par dessus tout un stock de nourriture.

J’empruntai le vieux parka à mon père qui m'allait bien trop grand tout comme le pantalon marron qui mettait pour les grandes occasions et un chapeau de style enquêteur qui servait de décoration dans notre hall. Je me sentais un peu comme une Sherlock Holmes des temps modernes. Il ne me manquait plus que les gants, cette fois, j'ouvris un des cartons qui emplissait le garage pour révéler les affaires de ma défunte mère et pris sa paire préférée marron également.

Avec un peu de chance, tout ces talisements de mes parents me protégeraient cette nuit et les quelques jours que durerait cette promenade... Ils était encore parfumé par l'odeur de mon père et du renfermer pour les gants, ça faisait bien trop longtemps qu'ils attendaient dans ce carton qu'on les sortent.

Lundi matin, il fut tant de quitter peut-être pour toujours cette maison où j'avais grandie... Je rempli un sac des quelques trucs qui pouvait bien me servir sans oublier de cacher des reste de nourriture, au cas où. Une fois prête, je fis un dernier tour de la maison, me parfumai avec nostalgie du parfum de mon père puis embrassa les cadres-photos d'eux déposés sur une commode, saisi la loupe que j'avais laissé sur le comptoir puis partie vers l'Avenir, avec un grand ''A''.

Cependant en quittant la maison je réalisai qu'il me manquait quelque chose... Le lieu du rendez-vous ! Je du donc courir jusqu'à l'académie où ils se sont tous moquait de mon accoutrements plus que ridicule, j'avoue... J'appris malgré ça le lieu de rencontre : le Bric à Vrac ! Et c'était reparti pour une petite course... Je ne voulais pas trop arriver en retard...

Arrivée au marché, j’aperçus une affiche et me jetai dessus puis l'arrachai pour pouvoir la lire, le problème quand on est petite. Mais elle ne mentionnait pas un lieu précis, comment trouver un petit groupe ici ? Quoi que ? Le marché semblait étonnement désert, étrange mais au moins, ça me permettra de repérer mes comparses plus rapidement.

Je fis un petit tour des stands, mais rien... Je commençais à m'épuiser et en plus d'avoir couru... Franchement, cette journée commençait mal... Au moment même au le désespoir allait m'abattre j'entendis crier à l'entrer du marché. Avec un peu de chance, c'était le groupe ou au moins, ça l'attirerait.

Je m'approchai doucement de la troupe composé de quelques personnes puis brandis l'affiche en ajoutant un petit mot d'une voix câline et doucereuse.

" Désolé pour le retard, on peut encore se joindre à vous ? "

Ignorant que je venais d'intervenir dans un semblant de début de conversation...*
Iki RonsardMessages : 11
Opales : 934
Date de naissance : 02/11/1977
Age : 40
Localisation : La plus belle ville du monde
avatar
No Name

MessageSujet: Re: Expédition bien préparée est une bonne expédition !   Mer 15 Juil - 18:56



Journal de bord






14 juillet 2014 jour 1 :
Ah quel beau matin, il est 6h00 du matin, je m'étire sur le perron, un vent léger souffle ce qui fait du bien avec la chaleur de cet été sans fin. Bref, on s'est levés tôt ce matin car nous devons nous rendre au bric à vrac, et oui on est déjà lundi, j'ai hâte de voir qui va venir se présenter pour l'annonce que l'on a passé. Hier au coin du feu les garçons ont lancés un tonne d'hypothèse plus farfelues les unes que les autres, celle qui m'a fait le plus rire est celle de Hideki qui a laissé parlé son imagination amoureuse, il voyait une magnifique fille avec de langue jambe, des couettes rousse et un appareil dentaire... enfin un genre de papa longue jambe.

Donc il rêvait plus une petite amie avec une magnifique histoire d'amour que de découvrir ce qui est arrivé aux adultes.
La maisonnée se lève, chacun à sa tache, Tosh prépare le petit-déjeuné et les casse-croûtes, Hideki lui va chercher de l'eau et moi je m'occupe de Dogue et Corne. Je leur donne à mangé, je les rassure un peu car depuis la disparition des adultes, ils ont une attitude étrange, ils doivent comprendre que quelque chose ne tourne pas rond. Ha oui Tosh est le prénom de mon frère, je ne vous l'avez pas dis ? Ceci est fait et du coup Hideki est son ami.

Sur le trajet Hideki à trouvé un énorme bâton, il a décidé de le garder et de s'en servir comme arme. Il tourne, il tape dans le vide, il s'épuise quoi. Enfin nous arrivons ! Une fois sur place, je me suis rendu compte que sur l'annonce je n'avais pas mis de signe distinctif pour qu'on puisse nous reconnaître.

Iki : « Flûte !!» Je tapai du pied. « Les garçons, je viens de m’apercevoir que je n'ai pas donné de détails pour qu'on nous reconnaissent lorsque j'ai écris l'annonce !!! »

Hideki : « Catastrophe » ! Il se gratte la tête et s'écrit. « J'ai une idée on a qu'a crier expédition comme ça, ils viendront. » il commence à s'agiter et crier « expédition !!! expédition » .

Tosh : « N'importe quoi Hideki. » Il attrape Hideki au collet puis par le bras et le tient tranquille. « Bon comment va t'on faire ? »

Iki  « Il faudrait trouver de quoi écrire pour faire un petit panneau. »

Hideki : « Fantastique !!! » en sautant. « Mais, mais, on a rien pour écrire !!!! » Hideki tapa du pied, et grogna.

Tosh : « Allez viens Hideki, on va trouver de quoi écrire. »
Ils reviennent 2 minutes plus tard, ils ont trouvés un énorme carton et on écrit en gros EXPEDITION avec en illustration une forêt et tout ça en rouge.

Iki : « Ah vous avez réussi à trouver de quoi écrire. »

Hideki : « oui, oui, on nous a prêté un feutre et on a trouvé le carton pas loin, c'est pour ça qu'on n'a pas été long. La classe. »


Iki : Et bien avec ce rouge on ne risque pas de nous louper, on ne passe déjà pas inaperçu avec Corne et Dogue.

Tosh : On a trouvé que du rouge.

Iki : c'est bien, on nous verra comme ça.

Tosh : On va s’asseoir sur le muret.

Nous voilà assit sur le muret devant le bazar et personne ne vient pour l'instant, ceux qui nous croissent, déguerpissent en voyant Dogue, tant mieux d'ailleurs on a pas besoin de froussards.

Iki : J'ai l'impression qu'ils ont peur de Dogue, les froussards.

Tosh : C'est clair !!

Hideki : (en criant) Froussard !!!

Le temps commence à se faire long et toujours personnes. Il y a juste quelques personnes attroupées devant nous, qui ne s’intéressent pas du tout à l'expédition.
Ah enfin !! Une fille s'approche de nous en courant et fait des grands signes, elle s’arrête à 10 mètres de nous et elle nous dit :

« Hm... Bonjour, moi c'est Hayami Pinku. Pouvez m'appeler Haya. Vous êtes les membres de cette fameuse expédition alors ? Puis je me joindre à vous en toute humilité ? »

Je me dis qu'on ne risque pas de s'ennuyer pendant l'expédition avec elle. Nous nous approchons d'elle, Hideki à la bonne idée de traîner la pancarte avec lui ce qui a pour conséquence de bousculer toutes les personnes devant.

Iki : Bonjour Haya et bienvenu, c'est bien nous , je suis Iki. Tu es la première.

Hideki : Bonjour Haya, je suis Hideki fidèle compagnon de tosh.

Thoshinobu : Bonjour, je suis Toshinobu, tu peux m’appeler Tosh.

Pendant que nous faisions les présentations, discrètement un garçon aux cheveux blanc se glissa dans le groupe, Hideki et sa discrétion naturel cria et

Hideki : toi tu viens pour l'expédition ?
Pas le temps de répondre car une jeune fille accoutrée de façon atypique demanda

« Désolé pour le retard, on peut encore se joindre à vous ? »




© Jawilsia sur Never Utopia
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Expédition bien préparée est une bonne expédition !   
 

Expédition bien préparée est une bonne expédition !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Blu-ray] Gladiator édition 2010
» Les éditions InLibroVeritas, vous connaissez?
» Créer ma maison d'édition et m'auto-éditer
» A vendre 50 beta enduro racing très bien préparée 1500€
» Collection Rouge et noir chez Fleuve Noir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ushinawareta Seijuku :: Akashiki :: Côté Nord :: Le bric à vrac-