Top-sites !
UshinaSei by Kurokineko on Grooveshark

 
Oha' minna, n'hésitez pas à vous inscrire dans ce fab' forum ! /o/
Pour toute inscription dans le groupe Royal Guard, nous accordons un bonus de 30 points à la validation.
Et 20 points pour ceux qui souhaitent rejoindre United Heroes et Strike Force !

Partagez | 

Audience avec la Reine

Minari LancasterMessages : 41
Opales : 1551
Date de naissance : 19/01/1997
Age : 21

ID CARD
Rôle: Reine Blanche
Âge: 17
Inventaire:
avatar
Royal Guard

MessageSujet: Audience avec la Reine   Sam 2 Mai - 15:13

Audience avec la Reine
feat. Nikita Honjo



Par un frais matin digne d'un printemps, Minari se réveilla avec un léger sourire aux lèvres. Lentement elle s'étira les membres pour retirer leur lourdeur matinale avant de se prélasser sur son matelas pendant une bonne poignée de minutes. Aujourd'hui allait être une bonne journée !

Se préparant comme d'habitude, la reine prit l'une de ses plus belles robes bleu ciel et l'enfila après une luxueuse douche dans sa baignoire personnelle. Cet habit mettait en valeur son visage d'ange, ses yeux saphir et sa poitrine gonflée à bloc, parfait pour une personne telle qu'elle donc. Une pincée de maquillage et un peu de coiffage pour faire ressortir toute sa beauté naturelle, et la voilà parée pour toute une journée de paresse au sein de son château, l'académie de feu son père Lancaster.

Si la blonde était si joyeuse, c'était tout simplement car elle allait mettre en pratique une chose qui lui tient à cœur depuis la pseudo-trahison du Roi qu'elle a nommé. Cette idée consiste tout simplement à rencontrer les jeunes membres du clan, ceux dont la Reine avait le nom mais avec qui elle n'a jamais échangé un seul mot. Certes les dossiers d'inscription des élèves peuvent aider, mais la Royal Guard peut accueillir aussi des gens qui ne sont pas d'anciens élèves. Les rencontrer en personne devenait donc une nécessité vitale tant pour Minari seule que pour la pérennité du clan qu'elle a fondé à elle seule.

C'est pour cela qu'aujourd'hui allait être une rencontre avec une certaine Nikita Honjo, une ancienne habitante du quartier résidentiel de ce coin d'Akashiki, du moins c'est ce qui semblait être, la mémoire d'une Reine n'est pas toujours parfaite... Pour cela qu'il y avait cette rencontre, afin de mieux la connaître et de voir ce qu'elle pourrait apporter au clan.

Le rendez-vous se situera dans une ancienne salle de sciences qui servait à donner de passionnants cours sur le corps humain. Sa Majesté s'y rendra seule, même s'il y aura deux garçons pour garder l'entrée et ne s'assurer que les femmes ne seront pas dérangées durant tout ce joli moment.

Cela allait peut-être n'être que la première et la dernière des rencontres, mais afin de contrer les pires scénarios possibles (qui sont déjà arrivés), la jeune héritière se devait de prendre cette précaution.


Code by Gali.
Tu touches, tu redistribue... je te mange tout cru.
Nikita HonjoMessages : 13
Opales : 1215
Date de naissance : 04/03/1998
Age : 20
Localisation : secret
Humeur : .
avatar
Royal Guard

MessageSujet: Re: Audience avec la Reine   Sam 2 Mai - 18:48

Audience avec la reine       




À vos ordres,
majesté

♛♟♛♟♛♟♛♟♛♟♛♟♛♟

Aujourd'hui est un grand jour pour moi. Oh, certes. Chaque jour en est un autre et diffère du précédent. À mes yeux, une journée est aussi importante que sa suivante, la vie est si passionnante. Je ne dis pas la mienne, mais celle des autres. Après tout, je passe mon temps à les observer, épier, notifier leurs actes, habitudes et gestes. Je n'ai pas une minute à perdre, tout est crucial, important pour mon camp, pour que nous puissions imposer notre souveraineté à l'ensemble de la ville. Ma conviction à l'égard des idéaux défendus par notre reine est si forte que... Je pourrais faire n'importe quoi, sans hésitation.

Aussi, aujourd'hui est un jour tout aussi important qu'hier et demain, mais aujourd'hui est fort particulier, puisqu'aujourd'hui, la reine m'a accordé une audience.
Lorsqu'on m'a informée de cet évènement, j'ai réagit comme l'on doit normalement réagir. Un sourire gratifiant, une courbette à la japonaise, assez basse puisque c'est un supérieur qui m'avait transmis l'infirmation. Et toujours ce masque impassible, celui que j'ai appris à porter, comme mon père me l'a enseigné.
Les japonais ne sont pas chaleureux, ils sont respectueux. Le contact m'effraie, les convenances me rassurent.
Cependant, intérieurement, un grand sentiment de fierté et de joie avait empli mon coeur, tandis que mes pensées divaguaient à cent à l'heure. Comment devrais je m'habiller? Après tout, on ne s'adressait pas à la reine avec une tenue négligée. Evidement, je ne me déguiserais pas pour la rencontrer. Elle devait avoir confiance en ses sujets, tout ombre qu'ils soient. En réfléchissant bien aux vêtements propres que j'avais à disposition, j'imaginais une tenue assez sobre, comme à mon habitude, quoique nuancée du noir éternel que je revêtais. Un chemisier blanc, un noeud aux couleurs de la Royal Guard, et le reste, noir. Voilà, c'était très bien.

Alors, aujourd'hui, en me levant, un grand sourire aux lèvres, j'enfilais ma tenue soigneusement préparée la veille, après une douche froide, histoire d'être bien réveillée. Une touche d'eau de toilette (il ne faudrait pas sentir mauvais devant la reine !), un coup de maquillage, assez léger, et un dernier tour devant le miroir, vérifions si tout va bien. Ma montre m'indique que l'audience aura lieu dans une heure.
J'enfile en toute hâte ma grande veste noire, très couvrante, c'est pratique, en ayant prit soin de nouer mon dotanuki à ma ceinture. Je ne compte pas m'en servir aujourd'hui, il est de toute façon rare que je dégaine ma lame. Quoique, quiconque interrompant l'entretien risquerait de tester son tranchant. Mes chaussures aux pieds, je quittais les lieux sans tarder, me dirigeant d'un pas léger et un peu anxieux, vers la salle prévue à l'audience.
Oui, il faut bien l'avouer, j'étais engourdie par l'anxiété. Et si la reine se moquait de moi? Si elle estimait que je n'étais pas assez bien pour la Royal Guard, voir inutile? Un nombre fou de questions m'ennuyaient, j'avais peur et envie de la rencontrer. On appelle ça, la fascination. Une admiration peureuse.

Enfin, j'arrivais, et attendais sagement l'heure prévue. Quand il fut temps, on me fit entrer, tandis que la reine arrivait. Lorsqu'elle me fit face, je m'inclinais vraiment bas, c'était rare, mais les convenances l'exigeaient. Et puis, je devais peut être rougir, c'était fort gênant, aussi, la vue du sol me rassurait presque.

Docilement, j'attendais que sa majesté élève la voix pour me redresser.
Minari LancasterMessages : 41
Opales : 1551
Date de naissance : 19/01/1997
Age : 21

ID CARD
Rôle: Reine Blanche
Âge: 17
Inventaire:
avatar
Royal Guard

MessageSujet: Re: Audience avec la Reine   Sam 2 Mai - 19:33

Audience avec la Reine
feat. Nikita Honjo



La préparation pour ce "rendez-vous" ne fut pas aussi éprouvante et stricte pour celle qui se trouve à la tête d'un des quatre clans se disputant la ville. Pourquoi stresser aussi ? Parce qu'il pourrait bien s'agir d'une traître, d'un attentat envers sa royale personne ? Ce n'est pas comme si la jeune fille était vierge de tout meurtre, même si cet acte lui faisait perdre tous ses moyens... Où est son chevalier servant ? Celui qui pouvait lui apporter le meilleur appui dans n'importe quelle circonstance ?

Mais tout irait bien, Minari ne panique pas et elle ne pensait déjà plus à ce scénario horrible qui avait peu de chances d'arriver... Des gens ont réussi à fuir la Royal Guard, mais personne n'a réussi à l'infiltrer à sa connaissance. Ce n'est pas une ancienne élève de l'académie qui allait la mettre en défaite, elle la souveraine de ce royaume tout-puissant !

Toutes ces pensées avaient traversés l'esprit de la fille Lancaster en moins de cinq minutes. Faut dire qu'être seule, dans l'attente, ébouillantait le cerveau fertile de la dirigeante. Et tandis qu'elle soupira un coup pour évacuer tout résidu de crainte, un des gardes annonça l'arrivée du pion tant attendu.


- Faites-la entrer.

Un ordre bref et concis, Minari avait retrouvé sa prestance naturelle aussi rapidement qu'elle l'avait perdue.

Celle qui entra n'avait aucune présence, c'en était presque choquant. La blonde ne pouvait pas savoir si cela était due au visage complètement impassible ou à la tenue sobre à l’extrême. Elle passa son "invitée" au peigne fin en un seul regard, pouvait être traduit comme du mépris compte tenu de sa dureté. Elle remarqua un sabre au niveau de la taille... Pourquoi ? Le scénario catastrophe allait-il se produite ?

Ce qui arriva eut pourtant le don de la surprendre, agréablement. En effet, Nikita se courba sans un mot. Comme ça, sans rien dire elle met en valeur sa nuque en la mettant au niveau le plus bas possible. Avec l'arme que cachait la Reine sur elle, cette dernière aurait pu tirer une balle bien placée et repartir sans un mot... Mais ce n'était point le but de cette rencontre, heureusement.


- Pas la peine d'être aussi tendue et stricte, nous sommes entre nous.

La dévotion zélée de cette personne embaumait presque la pièce, c'était là un point assez charmant pour celle qui adore se faire admirer. Alors pour la mettre plus profondément dans sa poche, Minari employa un ton très doux, mielleux et complètement détendu, sans pour autant oublier son rang et sa position dans le clan. Elle tendait légèrement sa main droite dans un signe pour son interlocutrice destinée à l'inviter à se relever.

- Nikita Honjo, pourquoi portes-tu une arme sur toi ? Est-ce là pour montrer ton indépendance ? Ou aurais-tu une tête à trancher dans ta vision ?

Comme il s'agissait d'une fille, l'héritière misogyne des Lancaster se tourna de trois quart vers la droite et fit mine de fixer le mur devant elle, attendant une réponse avec patience. Le corps tout entier de Sa Royauté ne tremblait pas, elle semblait juste calme et entièrement en confiance. Ce n'était pas une possible menace de mort qui allait la perturber, et surtout pas une aussi franche et pleine de confiance. Comme on dit, la balle est plus rapide que l'épée.


Code by Gali.
Tu touches, tu redistribue... je te mange tout cru.
Nikita HonjoMessages : 13
Opales : 1215
Date de naissance : 04/03/1998
Age : 20
Localisation : secret
Humeur : .
avatar
Royal Guard

MessageSujet: Re: Audience avec la Reine   Dim 3 Mai - 22:21

Audience avec la reine      




À vos ordres,
majesté

♛♟♛♟♛♟♛♟♛♟♛♟♛♟

Tandis que j'attendais que la reine m'invite à me relever, mes pensées eurent le temps de fuser très vite elles aussi. Qu'allais-je lui dire? Je n'avais rien observé de fort intéressant ces derniers temps. Après tout, j'avais consacré un peu plus de temps à un entraînement afin de me muscler, et pouvoir manier plus aisément ma lame, bien que le dernier essai fut assez peu... concluant. Certes, je la tenais correctement, comme père me le montrait. Le manche était un peu grand, mais ce n'étais pas dérangeant. Elle n'était pas aussi lourde que je pouvais le croire d'ailleurs. Certes, le dotanuki est une arme plus massive qu'un Katana, et bien moins noble. Du moins, ils servaient à la même chose, tuer. Mais pas de la même façon. Si le katana était préféré des samouraïs, c'est bien pour son aspect léger et maniable, qui permettait d'exécuter un nombre de techniques différentes incroyables ; Ce qui donnait, en définitive, un aspect gracieux, voir spectaculaire. Certains écrits racontaient que les plus grands experts donnaient l'impression de danser avec leur lame. De mon point de vue, le combattant danse surtout avec la mort, quand il tient une aussi redoutable arme dans les mains. Mais qu'importe, l'honneur ordonne de mourir victorieux plutôt que de vivre perdant. En revanche, le Dotanuki, qui est resté un peu boudé par les plus grands n'est pas moins redoutable. D'après père, il suffit d'allier une bonne force physique à un maintien stable de l'arme pour trancher en deux n'importe quel humain. Sa lame plus robuste mais tout aussi acérée est redoutable, et bien que plus lourd, ce qui limite l'utilisation de différentes techniques, et conduit donc à des mouvements répétitifs, il peut être extrêmement efficace.

Quoiqu'il en soit, je n'allais pas raconter mes histoires d'épées à la reine, qui n'en aurait certainement cure.

"Pas la peine d'être aussi tendue et stricte, nous sommes entre nous."

À cela je ne répondis rien, après tout, je n'avais pas à contester l'ordre de ma reine. Mais je ne voyais pas vraiment comment j'aurais pu la saluer autrement. Qu'importe. De sa main gracieuse et délicate, elle m'enjoignait de me redresser, ce que je fis rapidement, sans que cependant, le geste soit trop brusque. La brusquerie, c'était pour les hommes, en temps de guerre. Et encore. Avec la reine, il fallait répondre à ses désirs, de façon non pas obséquieuse ou hypocrite, mais convenable.

Nikita Honjo, pourquoi portes-tu une arme sur toi ? Est-ce là pour montrer ton indépendance ? Ou aurais-tu une tête à trancher dans ta vision ?

Ses interrogations me firent hausser un sourcil, que j'abaissais promptement, en mordillant l'intérieur de ma lèvre. j'avais beau lui accorder toute ma confiance, je n'avais pas le droit de quitter mon masque de rigidité devant la reine.
Hors, elle semblait gênée par mon arme. Cette arme que j'adule, cette lame que je n'élèverais qu'en son nom. Relevant les yeux, je plongeais un court instant mon regard dans le sien, avant de l'abaisser. Je feignais l'impassibilité, mais elle ne dissimulait pas la crainte dans son regard. Ainsi, mon arme l'avait effrayée. À moins qu'elle soit préoccupée par des choses plus importantes et graves que notre entretien.
Cependant, respectant elle aussi les convenances, elle détourna son visage. Alors, elle avait confiance, ou non?
Avant d'articuler quoique ce soit, je détachais rapidement le Dotanuki de ma ceinture, et m'agenouillais, déposant la lame à environ trente centimètres de ses pieds. Il me fallait bien choisir mes mots à présent, mais si l'intention est bonne, je ne vois pas pourquoi la parole en diffèrerait.

"Je vous prie d'accepter mes excuses les plus plates, si un instant le port de mon arme vous a importuné."

Réfléchissant en vitesse à ce qu'elle avait dit, je retins un sourire. Indépendance? Drôle de mot, stupide même. Pas que sa pensée soit stupide. Plutôt que le concept me paraissait absurde. Ceux qui se proclamaient indépendant passaient juste d'une hiérarchie à une autre, mais cherchait hypocritement à dissimuler ces termes. Enfin, quand elle avait évoqué la mise à mort d'une personne à proximité, je ne voyais nul espion ou terroriste souhaitant attenter à la vie de la reine. Aussi, je n'avais personne à décapiter.

"L'indépendance. Non, vraiment pas pour moi. À vrai dire, si j'avais voulu manifester une quelconque indépendance vis à vis de la Royal Guard, je l'aurais fuit. Hors, loin de moi cette idée là. Je suis bien trop attachée au clan."

Marquant une pause, je prenais ma respiration, doucement, une inspiration presque inaudible, comme d'habitude. Je n'avais pas fini de répondre à ses interrogations, il me fallait reprendre, et correctement.

"Quand à l'envie de décapiter une personne à proximité, je ne vois aucun nuisible ennemi, d'ailleurs, ce serait inquiétant que je vienne à dégainer ma lame au sein de l'établissement, ne croyez vous pas?"

Elle n'apprécierait peut être pas la pointe d'ironie dans ma phrase. Ce qui me semblait logique ne l'était peut être pas pour elle. Mais qu'importe, il fallait continuer, et achever.

"Mon arme est à présent à vos pieds, et à défaut d'y rester éternellement, je compte m'en servir pour vous obéir, et jamais autrement. J'en fait le serment solennel, au nom de mes ancêtres. Si je venais à faillir, j'attendrais sans protester le coup qui me punira."

Un autre serment. Mais elle devait avoir confiance en moi. Pas autant que moi en elle, après tout, c'est elle la reine, c'est elle qui voit. Me redressant un peu, toujours aussi impassible, j'achevais.

"Je suis un pion, vous pouvez me sacrifier. Mais après tout, nous sommes tous pièces sur l'échiquier de la ville. Des pièces qui se font normalement manipuler par une personne extérieure au jeu lui même. Ici, vous occupez cette double fonctionnalité. Les règles varient, tout les coups sont permis, bien qu'en soit, le jeu reste le même. Avec ses pièces. Hors, a-t-on déjà vu un pion passer d'une couleur à une autre?"

C'est sur cette question que j'achevais de parler, et inclinais la tête, attendant sagement la réponse de ma reine.

Minari LancasterMessages : 41
Opales : 1551
Date de naissance : 19/01/1997
Age : 21

ID CARD
Rôle: Reine Blanche
Âge: 17
Inventaire:
avatar
Royal Guard

MessageSujet: Re: Audience avec la Reine   Mar 5 Mai - 17:33

Audience avec la Reine
feat. Nikita Honjo



Tout aussi strict qu'un humain puisse être envers lui-même, il n'en restera pas moins un humain. Minari ne pouvait voir la réaction de son invitée depuis sa position actuelle bien sur, mais je tiens juste à indiquer que l'absence de telles faiblesses dans le comportement royal de la Reine ne s'expliquent que par la présence d'exutoires, comme le sexe ou la violence verbale. Après tout il est aisé d'en faire trembler plus d'un dans ce château via ces deux seules méthodes.

Mais personne n'est venu ici pour agir de la sorte. Là, du haut de son trône, il est encore difficile de savoir si ceux que l'on accueille au sein de son groupe sont des fidèles, des sans-abris, des espions ou des fortes têtes. L'héritière des Lancaster attendait patiemment une réponse, sans vraiment savoir à laquelle s'attendre. Il fallait absolument déterminer dès maintenant la nature de ce nouveau pion, du moins en dresser un portrait aussi proche que possible de la vérité.

Pourtant, avant même de prendre la parole cette fille retira son arme et le déposa devant elle à une distance respectable. Le bruit de l'acier frottant le carrelage de l'ancienne salle de cours provoqua un léger retournement de Sa Majesté, souhaitant savoir de quoi il en retournait. Ce geste aurait pu la surprendre, mais ce fut la satisfaction qui fut plus puissante.

"Je vous prie d'accepter mes excuses les plus plates, si un instant le port de mon arme vous a importuné."

Encore des politesses ? Bon, il est vrai que tout à l'heure ce n'étaient que des paroles pour tester la personne aux cheveux bruns, mais quand même. Les manières ne sont que des masques, et il est fortement impoli de garder la tête couverte en présence d'une Dame. Après, il s'agissait peut-être de la vraie nature de Nikita Honjo. Une personne toujours masquée qui vit dans la plus pure tradition nipponne, tradition que le père de Minari admirait. Serait-elle déhjà dans le vrai ?

"L'indépendance. Non, vraiment pas pour moi. À vrai dire, si j'avais voulu manifester une quelconque indépendance vis à vis de la Royal Guard, je l'aurais fuit. Hors, loin de moi cette idée là. Je suis bien trop attachée au clan."

En voilà une réponse plus que naturelle. Il est vrai que c'est là la base même de tout sens commun chez un RG, on ne vient pas ici si on souhaite conserver une liberté d'action... Du moins c'est ce qui ancrerait tout royaume utopique dans la réalité de notre univers.

"Quant à l'envie de décapiter une personne à proximité, je ne vois aucun nuisible ennemi, d'ailleurs, ce serait inquiétant que je vienne à dégainer ma lame au sein de l'établissement, ne croyez vous pas ?"


- En effet... Vous avez raison.

Une idée vint à l'esprit royal de la Lancaster qui prononça ces mots d'une voix à peine audible, "dans sa barbe" comme on pourrait le dire. Ce fut surement pour cette raison que la nouvelle épéiste reprit la parole, chose que Minari ne relèvera pas, ayant conscience elle-même que l'interlocutrice n'avait pas terminé de faire des rondeurs à la japonaise.

"Je suis un pion, vous pouvez me sacrifier. Mais après tout, nous sommes tous pièces sur l'échiquier de la ville. Des pièces qui se font normalement manipuler par une personne extérieure au jeu lui même. Ici, vous occupez cette double fonctionnalité. Les règles varient, tout les coups sont permis, bien qu'en soit, le jeu reste le même. Avec ses pièces. Hors, a-t-on déjà vu un pion passer d'une couleur à une autre?"

En effet elle avait bien agi en ne relevant pas la "coupure". Les japonais sont décidément pleins de surprises, du moins les plus conservateurs d'entre-eux...

La remarque fit cependant sourire celle dont les origines anglaises transpiraient sur son corps pleine de grâce. La Reine croisa les bras et se remit de répondre directement à la question pourtant rhétorique de sa petite joueuse.


- Il est vrai que nous sommes des pièces d'échecs, mais aussi des Dames...

Et l'une d'entre-elles possédait le "poker face" le plus perturbant de l'histoire de la Royal Guard

- Mais avez-vous déjà joué au shogi ? J'espère pour vous que votre arme pointera du bon côté.

M'enfin, cette remarque ne fut là qu'un autre test de la tête couronnée, rien de plus. Au fond elle était déjà beaucoup conquis par la "présentation" de Nikita, au point même d'en oublier son idée.

Dans un léger sursaut marqué par le décollement de son menton et de sa main droite, rabaissant ce dernier afin d'avoir les bras le long du corps, la Reine se pressa dans un pas toujours gracieux vers l'unique sortie et demanda à un des gardes à ce qu'on lui apporte quelques objets... Elle ne revint vers son invité qu'une minute plus tard.


- Niki, cela représente la marque de ton serment. Je tiens à ce que tu le gardes en permanence au nom de ta Reine et de ton rang présent.

Tout en parlant, Minari montra ce qu'elle avait dans sa main droite : Un ruban d'un bleu ciel assez large et un feutre épais noir. Avec ce feutre, elle signa avec une calligraphie irréprochable, merci madame la gouvernante, de son nom de famille avant d'attraper le sabre posé à terre. A part durant le moment où elle appela le pion avec un diminutif, pour marquer le début d'une relation de proximité, jamais la blonde ne tourna son regard vers elle.

- Rompre cette marque sera considéré comme une tentative de trahison envers le clan, donc envers moi-même. Tu ne pourras le retirer que si je te l'ordonne, et durant les missions que je t'accorde. A aucun autre moment tu ne dois le retirer ou le briser, car il représente la confiance que je te porte actuellement.

Avec le sabre qu'elle attrapa juste en dessous de la garde, la reine fit un sceau rudimentaire mais solide entre le fourreau et le manche. Cela rendait la lame impossible à retirer, et donc pour sa manieuse il est maintenant impossible d'utiliser cette arme dans sa fonction première.

Une fois le sceau réalisé, et cela à l'aide des quelques connaissances que l'héritière des Lancaster a pu assimiler auprès de son père, elle tendit l'arme à Honjo à l'horizontale, allongé sur ses paumes.


- Me suis-je bien faite comprendre ? Y voies-tu un problème à cela ?


Code by Gali.
Tu touches, tu redistribue... je te mange tout cru.


HRP:
 
Nikita HonjoMessages : 13
Opales : 1215
Date de naissance : 04/03/1998
Age : 20
Localisation : secret
Humeur : .
avatar
Royal Guard

MessageSujet: Re: Audience avec la Reine   Sam 9 Mai - 10:34

Audience avec la reine      




À vos ordres,
majesté

♛♟♛♟♛♟♛♟♛♟♛♟♛♟

"Mais, avez vous déjà joué au shogi?

La question aurait pu faire pouffer de rire Nikita, en d'autres circonstances. Si elle avait déjà joué au shogi?

"Comme tout bon japonais qui se respecte majesté."

Le ton qu'elle avait employé était un peu pompeux, certes, mais tant pis. Après tout, le shogi. C'était un jeu qu'on lui avait enseigné dès qu'on avait estimé qu'elle savait à peu près réfléchir, et l'esprit compétitif du plateau l'avait tout de suite poussé à en apprendre plus, à jouer jusqu'à battre son adversaire. Sans être une championne du traditionnel jeu japonais, Nikita se défendait plutôt bien, et pouvait se vanter d'avoir déjà battu son père.

Pourtant, la japonaise ne comprenait pas l'intérêt de la question de sa reine. La forme hiérarchique qu'avait utilisée la Royal Guard n'était pas celle du shogi, mais celle des échecs, et bien que l'un comme l'autre se ressemble, les pièces différaient tout de même. Nikita n'avait que rarement joué aux échecs.
D'ailleurs, elle se prit à penser, un peu amusée. Son inexpérience du jeu occidental la faisait pion, mais si la reine avait choisi de nommer ses pièces comme au shogi, peut être que Nikita serait... un keima, voir même, un ginsho... Ou non, mieux encore, bien qu'elle n'osait l'imaginer, un kinsho.

Mais, au lieu de s'adonner à cette rêverie puérile, Nikita porta de nouveau son attention sur la reine, se réprimant intérieurement, d'avoir osé relâché son attention. La gracieuse reine avait bougé, et était de retour.

Niki, cela représente la marque de ton serment. Je tiens à ce que tu le gardes en permanence au nom de ta Reine et de ton rang présent.

Le diminutif de son patronyme fit écarquiller les yeux de Nikita. La reine, déjà lui accordait une quelconque proximité? Mais elle n'eut le temps de réfléchir plus amplement au sens de ce rapprochement, puisque la reine manigançait quelque chose. Signant un ruban bleu, elle saisit le sabre de Nikita, et la japonaise aurait pu grincer des dents, se doutant déjà de la suite des évènements. Mais elle ne le fit pas, c'était non seulement mal poli, et puis, ça abîmait les dents.

Rompre cette marque sera considéré comme une tentative de trahison envers le clan, donc envers moi-même. Tu ne pourras le retirer que si je te l'ordonne, et durant les missions que je t'accorde. A aucun autre moment tu ne dois le retirer ou le briser, car il représente la confiance que je te porte actuellement.

Hélas, majesté. Nikita pensa que la colère qui montait en elle s'affichait alors sur son visage. Ç'aurait été un grave problème pour la suite de l'entretien, et elle contint donc encore une fois ses émotions, ravalant sa rage. Certes, elle appréciait la hiérarchie, et sa reine également, mais les japonais avaient un certain sens de l'honneur et de l'amour propre, en particulier lorsqu'ils étaient issus de nobles lignées, anciennement samouraï pour la plupart.
En revanche, Nikita se remémora ma fin de la phrase de sa souveraine. Le sceau représentait sa confiance, mais cette métaphore était fort dangereuse. La reine ne lui faisait donc pas confiance, au point de sceller son arme? Arme que la japonaise se devait d'apprendre à manier?

Me suis-je bien faite comprendre ? Y voies-tu un problème à cela ?

Lorsque la blonde tendit le sabre à sa manieuse, cette dernière se sentait encore parfaitement offensée. Elle eut envie de japper, à la manière d'un chien face à son maître, mais elle n'était pas suffisamment empreinte d'ironie, une chose qui manquait cruellement aux japonais de toute façon.
Arborant son sempiternel masque impassible, la brune saisissait doucement son bien, et le noua de nouveau à sa ceinture.
Ravalant tout les propos négatifs qu'elle avait envie de prononcer, elle répondit calmement.

"Si ce n'est pour m'entraîner, je ne peux prétendre manier cette arme correctement pour l'utiliser comme il se doit."

Inspirant silencieusement, elle leva ses pupilles qui hurlaient son mécontentement pour les plonger dans celles de sa reine, avant d'esquisser un petit sourire, et d'incliner la tête de côté, vous savez, comme dans les dessins animés.

"Mais je vous remercie de votre confiance."


Minari LancasterMessages : 41
Opales : 1551
Date de naissance : 19/01/1997
Age : 21

ID CARD
Rôle: Reine Blanche
Âge: 17
Inventaire:
avatar
Royal Guard

MessageSujet: Re: Audience avec la Reine   Sam 9 Mai - 19:32

Audience avec la Reine
feat. Nikita Honjo



"Si ce n'est pour m'entraîner, je ne peux prétendre manier cette arme correctement pour l'utiliser comme il se doit."

S'entrainer ? Cette fille maîtrisait donc des arts avec cette arme, ou n'était-ce là qu'une excuse pour obtenir déjà plus de libertés ? Minari se permit de sourire discrètement sur cette remarque si étrange. Pour un pion montrant tant de courbettes et manières traditionnelles du pays, cette fille au visage sans saveur ne montrait pas beaucoup de volonté pour se plier aux ordres de sa Reine. Seraient-ce là les limites de son obéissance ?

"Mais je vous remercie de votre confiance."

Et voilà qu'elle se permit un sourire. Voilà pourquoi l'héritière des Lancaster n'aimait pas les filles (ni les femmes) ! Elles se croient toutes fortes de par leur indépendance qu'elles recherchent de bien des manières. On dépose un sceau chez celle qui se présente comme la servante la plus dévouée de la ville, et voilà qu'elle se met déjà à faire preuve de cynisme sur son sort... Il suffit de bien peu avec elles pour révéler leur véritable nature, des harpies avides de pouvoir qui ne recherchent qu'à poser leur minable fierté sur le plus haut perchoir.


- Pour l'entrainement, tu pourras te servir d'armes en bois. Nous en avons de stockées dans un local pour l'ancien club d’aïkido.

Cette réponse fut donnée en ignorant tous les signes de défiance adressés. Inutile de partir sur des bases conflictuelles, du moins pour l'instant.

Ce que Minari ne savait pas, c'est que les armes cités se nomment "Shinai" et "Bokken". Sa connaissance des termes japonais est quasi-nulle de par son désintérêt pour le sujet, ici l’aïkido. La passion de son père n'était point héréditaire, et la jeune fille toute de ciel vêtue considère toujours que ses racines se trouvent en occident, d'où l'utilisation d'un échiquier comme métaphore de clan plutôt qu'un shogi. La Reine n'avait donc pas en elle toute la culture, et ne parlons même pas de la compréhension de ce dernier.

Pour la jolie tête blonde, Nikita ressemblait presque à un alien au niveau de son comportement. Bien qu'agréable au premier abord, elle pouvait percevoir lors du sceau que cela n'était qu'une façade pour bien se faire bien paraitre, comme les jeunes filles qui tournaient autour d'elle avant, lorsque la Reine n'était que la présidente du conseil des étudiants. C'était là l'un des comportements qu'elle détestait le plus, d'où le test continu du sceau et la situation présente de l'entretien.


- Cela étant fait, j'aimerais savoir quelles sont les compétences que tu souhaites offrir à la Royal Guard. Aurais-tu autre chose que tes talents d'escrime ?

Mina aurait pu ajouter une pique, mais elle préféra se retenir pour les mêmes raisons que cités plus haut. Elle savait retenir ses désirs au plus profond d'elle-même sans laisser le moindre indice la trahir. C'est là une qualité quand on souhaite manipuler les gens sur l'échiquier qu'était maintenant Akashiki.


Code by Gali.
Tu touches, tu redistribue... je te mange tout cru.
Nikita HonjoMessages : 13
Opales : 1215
Date de naissance : 04/03/1998
Age : 20
Localisation : secret
Humeur : .
avatar
Royal Guard

MessageSujet: Re: Audience avec la Reine   Lun 11 Mai - 17:50

Audience avec la reine




À vos ordres,
majesté

♛♟♛♟♛♟♛♟♛♟♛♟♛♟

Nikita se maudissait intérieurement. Elle avait fait voeu de soumission et de fidélité au clan, hors, son attitude puérile n'était pas du tout à son avantage. Certes, le sceau sur son arme l'avait décontenancée dans un premier temps, mais en prenant du recul, elle l'imaginait plus comme une entrave qui l'aiderait à évoluer mieux, sans se reposer sur la facilité d'une telle arme. Après tout, elle pouvait très bien se procurer un sabre de bois, pour s'entraîner, ce serait déjà moins dangereux, et surtout, cela la forcerait à multiplier les efforts.
En somme, la jeune japonaise décida d'oublier les côtés négatifs du sceau, et imagina maintes bons points à l'action de la reine. Après tout, c'était un peu une sorte d'icône, peut être pas de modèle, puisqu'elle ne souhaitait en aucun cas lui ressembler, mais elle admirait la blonde. Tant de prestance s'en dégageait.
Mais trêves de compliments.
Reprenant une attitude plus adaptée à l'entretien, elle se concentra sur ce que racontait sa reine.

Pour l'entrainement, tu pourras te servir d'armes en bois. Nous en avons de stockées dans un local pour l'ancien club d’aïkido.

Inclinant la tête, Nikita se rappela du club d'Aïkido. Elle les avait vu s'entraîner à plusieurs reprises, quand tout était normal, mais toujours discrètement, et jamais n'avait elle osé entrer. Un détail la perturbait par rapport au club. Son cousin l'avait il fréquenté? Il lui semblait l'avoir vu, mais c'était assez confus comme souvenir. D'ailleurs, elle demanderait bien à la reine si elle savait où se trouvait son cousin, puisque depuis que la japonaise avait rejoint la Royal Guard, elle n'avait pu qu'entendre des bruits de fond de couloir à propos de Ryusuke. Cependant, elle crut bon de ne pas en parler encore, estimant que ce n'était pas le moment.

"Je vous remercie."

Lâcha-t-elle simplement, espérant que son ton ferait comprendre à la reine qu'elle lui était soumise. Tentant de chasser de son esprit l'image de son cousin, elle ne fit qu'au contraire, penser à lui de plus belle. Le voyant très peu, il était presque un étranger pour elle. Dans ses souvenirs, il avait le sens de l'honneur à la japonaise, comme elle, mais de façon exacerbée. Ça, c'est parce qu'il était l'héritier, et pouvait donc prétendre à la vanité avec sa supériorité naturelle. Il avait été méprisant à son égard au moment de l'adolescence. En même temps, Nikita n'était pas entièrement du même sang que lui. Certes, elle était la fille de son oncle. Mais cet oncle avait trahi la patrie en se mariant avec une russe, qui n'a jamais été qu'une étrangère pour la famille. Alors, Ryusuke ne l'avait appréciée qu'à moitié.

Se mordillant l'intérieur de sa joue, Nikita retourna à la réalité et chassa définitivement son cousin de sa tête. A présent, elle était face à la reine, et il ne lui était d'aucune utilité.

Cela étant fait, j'aimerais savoir quelles sont les compétences que tu souhaites offrir à la Royal Guard. Aurais-tu autre chose que tes talents d'escrime ?

La japonaise redressa un peu la tête, toujours aussi droite et impassible. Ainsi, la reine l'avait convoquée sans connaître ses capacités, ce qui après tout était parfaitement normal. Elle était une inconnue, et souhaitait le rester. Cependant, sa majesté exigeait connaître ses compétences, et certainement de manière plus précise qu'un simple pion lui demandant ce qu'elle faisait dans la vie.

"Je ne me vanterais pas de mes talents d'escrime, qui sont encore bien mauvais. Je compte d'ailleurs plus sur la discrétion que la force. Depuis que j'ai rejoins la Royal Guard, je passe beaucoup de mon temps en dehors des murs afin de récolter des informations sur les mouvements de nos adversaires. Cependant, je ne me trouve pas encore assez utile, et de ce fait, j'ai élaboré quelques petites améliorations à mon poste." Reprenant mon souffle, elle poursuivait, sans regarder la reine droit dans les yeux, mais fixant tout de même son visage, c'était impoli sinon."Ayant à ma disposition quelques moyens de me déguiser, j'aimerais utiliser ces costumes, et construire une "légende", c'est à dire un personnage dont j'inventerais les moindres recoins de vie. Hors, ces personnages ne seront pas tous supposer appartenir à la Royal Guard, et donc, j'espère pouvoir approcher au plus près ceux que vous me désignerez."

S'arrêtant, elle se mordilla l'intérieur des joues, se trouvant un peu ridicule sur le coup, mais peut être que l'idée séduirait la reine. De toute façon, le costume était une cape, une armure quand elle sortait. Le terme de légende, elle l'avait emprunté à des ouvrages d'espionnages qu'elle avait récupéré dans des librairies. C'était une technique qui consistait à se fondre totalement dans la peau d'un personnage, afin d'attirer l'attention de cible. Cible que l'on "recrute" plus ou moins à leur insu, et ainsi récupérer des informations intéressantes. Evidemment, il fallait conserver à tout prix sa couverture, sinon, la mission capotait, et les conséquences pouvaient être très graves au final. Mais, à l'instar de la récolte d'information, Nikita pourrait peut être rallier au clan de nouvelles recrues, il suffisait de les caresser dans le sens du poil...


Minari LancasterMessages : 41
Opales : 1551
Date de naissance : 19/01/1997
Age : 21

ID CARD
Rôle: Reine Blanche
Âge: 17
Inventaire:
avatar
Royal Guard

MessageSujet: Re: Audience avec la Reine   Sam 16 Mai - 12:52

Audience avec la Reine
feat. Nikita Honjo



Nikita avait déjà réalisé une grande erreur en tentant de se mettre en travers d'un des ordres absolus de la Reine. Rattraper une telle faute prendra du temps et des efforts, en grande quantité. Déjà elle était une fille, ça n'aide pas pour bien se faire voir auprès de la chef de la Royal Guard. Les filles sont bourrées de défauts, elles sont celles qui ont préféré manger le fruit de la connaissance plutôt que de vivre dans le plus grand des conforts, c'est dire comme l'esprit féminin est minable. Minari déteste les femmes, mais elle s'aime plus que tout autre chose au monde tout simplement car c'est en prenant conscience de son statut de "poison de l'humanité" qu'elle a pu, selon elle, dépasser ses faiblesses liées à sa condition pour en faire des forces. Est-ce que Honjo pouvait en faire de même ? C'était là l'un des buts de cette rencontre.

"Je vous remercie."

Déjà elle savait se remettre à sa place toute seule, un bon point pour le pion. Sauf que Sa Majesté n'avait pas de temps à perdre en tapotant le crane de ses fidèles en guise de félicitations, elle avait des questions à poser, des informations à connaître. Elle n'allait pas rester toute la journée dans cette pièce auprès de cette possible espionne, quand bien même il s'agissait très vraisemblablement d'une véritable recrue dévouée.

"Je ne me vanterais pas de mes talents d'escrime, qui sont encore bien mauvais. Je compte d'ailleurs plus sur la discrétion que la force. Depuis que j'ai rejoins la Royal Guard, je passe beaucoup de mon temps en dehors des murs afin de récolter des informations sur les mouvements de nos adversaires. Cependant, je ne me trouve pas encore assez utile, et de ce fait, j'ai élaboré quelques petites améliorations à mon poste."

La méfiance restait de mise. Cette fille avouait clairement passer plus de temps dehors que dedans, ce qui n'écarte toujours pas la possibilité d'être espionne. L'héritière des Lancaster se sentait comme tiraillée en ce moment. Ce n'est normalement pas son truc de s'occuper aussi sérieusement des affaires d'un clan, d'où la nomination d'un roi de manière arbitraire ! Sauf que ce dernier se retrouva être le plus idiots des rois... Laissant à la beauté qu'était la Reine Blanche de devoir tout gérer. Accorder sa confiance à cette fille pleine de bonnes intentions était la solution la moins fatigante mais aussi la plus risquée... Mais c'est tellement fatiguant de rester ainsi sur la défensive !

"Ayant à ma disposition quelques moyens de me déguiser, j'aimerais utiliser ces costumes, et construire une "légende", c'est à dire un personnage dont j'inventerais les moindres recoins de vie. Hors, ces personnages ne seront pas tous supposer appartenir à la Royal Guard, et donc, j'espère pouvoir approcher au plus près ceux que vous me désignerez."

Ajoute en prime le talent de changer de peau ça va aider ! Si elle le pouvait, la blonde placerait son visage dans le creux de sa paume tout en soupirant d'exaspération. Nikita représentait à la fois le pion idéal dans cette situation d'immobilisme présent dans le clan, mais aussi le meilleur traitre que cette ville ingrate pouvait lui offrir. Quitte ou double, pile ou face, tout ou rien. En voilà un choix facile et léger pour la Reine, le genre de choix qu'elle adore !


- Ainsi donc tu souhaites faire de l'espionnage ? C'est pas mal, nous en manquons.

Il est vrai que le clan manque d'espions talentueux, et Minari avait fait le choix de porter chez cette personne une confiance relative, déjà par le sceau. Pas la peine de se casser la tête plus longtemps, Nikita Honjo ne sera qu'une des premières suspectes en cas de problème interne, rien de moins.

- Une dernière chose, pourquoi as-tu rejoint la Royal Guard ?

Cette question était froide et sans sous-entendus. Sa Majesté commençait à fatiguer, mais elle essaya de ne pas le montrer. Elle resta de face avec un visage impassible, mais rayonnant comme à son habitude. La commissure de ses lèvres était légèrement relevée, créant l'illusion d'un sourire discret. Ses bras se retrouvaient croisés sous sa poitrine, ce qui mit en valeur cette dernière, mais ce n'était là qu'un moyen de détendre l'atmosphère. En prenant une pose décontractée et sérieuse, on conserve l'image de supériorité tout en montrant à son interlocuteur qu'il n'y avait plus la barrière de méfiance entre elles.


Code by Gali.
Tu touches, tu redistribue... je te mange tout cru.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Audience avec la Reine   
 

Audience avec la Reine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Couronnes
» Jeune Padawan niveau 0 avec la reine Silvia !
» Décidement, les Anglais sont des cons!
» Blog de séreine avec des shémas
» Confiture de Reine Claude

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ushinawareta Seijuku :: Akashiki :: Côté Nord :: Lancaster School-